AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.43 /5 (sur 43 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 11/07/1979
Biographie :

Nicolas Santolaria est l’une des plumes du magazine GQ, responsable des enquêtes de société, chef de la rubrique EGO, après avoir été journaliste à Libération et Technikart.
Il a été formé au Centre universitaire d'enseignement du journalisme de Strasbourg.

Chez Anamosa, il est l’auteur de "Dis Siri", "Enquête sur le génie à l’intérieur du smartphone"(2016) et de "Le syndrome de la chouquette. Ou La tyrannie sucrée de la vie de bureau" (2018) qui rassemble des textes issus de sa chronique « Bureau-tics » publiée chaque semaine dans Le Monde. Il est aussi l’auteur de "Touriste, regarde où tu poses tes tongs" (2015), et de "Comment j’ai sous-traité ma vie" (2017) chez Allary Editions.

Source : http://www.allary-editions.fr,Anamosa
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec Matthias Debureaux & Nicolas Santolaria & Ed. Allary Escales I le mois du voyage chez Gibert Joseph Allary Éditions - Maison d'auteurs (Fondateur Guillaume Allary) Allary Éditions, créée en 2013, publie moins de vingt titres par an pour ne proposer que le meilleur. Ne se pose pas la question du genre pour permettre à chaque texte de trouver la forme qui lui convient. Et utilise tous les nouveaux moyens de promotion et de communication pour donner aux livres et aux auteurs qui le méritent la chance de toucher le plus grand nombre. Lien Gibert Joseph: http://www.gibertjoseph.com/catalogsearch/result/?token=306e5e75b64ae002e72a0f895b5881d6e2604dbf&q=ALLARY+EDITIONS&product_type=Book Matthias DebureauxMatthias Debureaux est directeur adjoint de la rédaction du magazine Citizen K. Son dernier livre publié est "De l'art d'ennuyer en racontant ses voyages" - Allary Éditions Lien Gibert Joseph: http://www.gibertjoseph.com/de-l-art-d-ennuyer-en-racontant-ses-voyages-6781536.html Nicolas SantolariaNicolas Santolaria est journaliste au magazine « GQ », il est l'auteur de "Touriste, regarde où tu poses tes tongs" - Allary Éditions Lien Gibert Joseph: http://www.gibertjoseph.com/touriste-regarde-ou-tu-poses-tes-tongs-6650613.html

+ Lire la suite

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Nicolas Santolaria
Ziliz   04 juillet 2019
Nicolas Santolaria
■ La masculinité devient plus sensible, plus fragile, loin de la caricature du cow-boy Marlboro.

Dans la pub ou la photographie, une redéfinition visuelle de la masculinité apparaît, moins viriliste et plus humaine.

- - - -

Il y a quelques mois, Gillette*, la marque de rasoirs qui vantait jadis « la perfection au masculin », sortait un film publicitaire dénonçant les ravages de la virilité toxique. Harcèlement scolaire, prédation sexuelle, passion ravageuse pour le barbecue : tout, chez l’homme, semblait transpirer d’une lourdeur carbonée pas vraiment en phase avec l’air du temps.

Surfant sur l’après #metoo, ce spot qui dénonçait les stéréotypes de manière un poil stéréotypée a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, certains hommes se sentant horriblement caricaturés.

Si cette campagne marketing a commis l’impair de se placer sur le terrain de la morale (c’est pas bien, ce que vous faites, les gars), elle a par ailleurs permis de souligner la nécessité criante de voir émerger, dans la pub et ailleurs, de nouvelles visions de l’homme, loin de cette caricature qu’a pu figurer en son temps le cow-boy Marlboro.

« Les nouvelles générations ne veulent plus se conformer à des stéréotypes de genre et valorisent d’autres représentations du masculin. Mais, même s’il y a un désir d’être soi, être soi n’est pas simple », explique la sociologue Christine Castelain Meunier. Une étude Ipsos pour Gillette publiée en juin confirme d’ailleurs ces attentes : en France, 74 % des hommes pensent que « un homme sensible est un homme moderne, sûr de lui, qui s’assume » et ils sont 84 % à vouloir « en finir avec les stéréotypes ». L’empathie (50 %), le fait d’exprimer ses émotions (49 %), le respect des autres (40 %) sont les trois composantes fondamentales de cette néosensibilité masculine.

(...)



• chronique dans 'Le Monde', 04/07/2019

>> https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2019/07/04/l-imperfection-au-masculin_5485216_4497916.html

* https://www.youtube.com/watch?v=QrqaKb6ADYA
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Marti94   27 juillet 2018
Le syndrome de la chouquette de Nicolas Santolaria
L'heure du bilan à sonné: depuis que votre boss est sur Facebook, vous y êtes beaucoup moins et avez pris conscience que vos posts pouvaient être lourds de conséquences. En résumé, vous avez ouvert les yeux sur la nature réelle du réseau social. Alors merci qui? Merci patron!
Commenter  J’apprécie          50
Stephanie39   08 mars 2018
Le syndrome de la chouquette de Nicolas Santolaria
L'arrivée du stagiaire est toujours un moment important. Cet agneau a pour particularité de prendre l'entreprise totalement au premier degré. Alors que vous n'adhérez plus du tout à cette comédie bon marché, lui empoigne les tâches les plus dégradantes avec un grand sourire.

A force d'efficacité, ce candide inépuisable va finir par dévoiler malgré lui au reste du monde le pot aux roses, à savoir le fait que vous ne glandez absolument rien le reste de l'année, passant l'essentiel de votre temps salarial à simuler des difficultés insurmontables.
Commenter  J’apprécie          40
Marti94   27 juillet 2018
Le syndrome de la chouquette de Nicolas Santolaria
Plus l'entreprise est cool, plus elle tend à devenir imperceptiblement orwellienne. Alors qu'il nous a été vendu comme le lieu idéal de circulation des énergies, l'open-space s'est avéré, en réalité, un formidable instrument de contrôle social.
Commenter  J’apprécie          30
Ptitmousse   12 mars 2018
Le syndrome de la chouquette de Nicolas Santolaria
Aujourd'hui encore, lorsqu'il sent que ça ne va pas très bien, il se raccroche à ce mantra qu'il a lu un jour quelque part, peut-être dans Courrier Cadres : "Quand c'est trop, c'est trottinette."
Commenter  J’apprécie          30
Aderu   13 octobre 2020
Le syndrome de la chouquette de Nicolas Santolaria
Le karaoké d'entreprise possède un [...] avantage de taille, permettant de mobiliser et de cultiver une compétence essentielle à la vie corporate : la capacité à répéter les mots d'un autre en donnant le sentiment qu'ils viennent de vous. (209-210)
Commenter  J’apprécie          20
dimezell_marion   08 août 2019
Le syndrome de la chouquette de Nicolas Santolaria
Si, en revanche, la personne commence à vous préciser "tiret du 6" et que le fait de noter son adresse nécessite un parchemin de 25 mètres de long (gouv-tresor.referencement-decret...@chocdesimplification.fr), vous pouvez logiquement vous dire que vous devisez avec quelqu'un travaillant dans l'administration. A l'issue de ce parcours éreintant, une fois sur deux, vous vous apercevez qu'une erreur s'est glissée dans votre prise de notes. Vous rappelez alors votre interlocuteur pour lui communiquer votre adresse personnelle afin qu'il puisse vous envoyer la sienne. La vie est simple comme un coup de fil.
Commenter  J’apprécie          10
Ptitmousse   16 mars 2018
Le syndrome de la chouquette de Nicolas Santolaria
Censé magnifier les interventions orales en y adjoignant un dispositif de pyrotechnie visuelle, le logiciel édité par Microsoft est aussi à l'origine d'un syndrome de bureau fatal : la mort par PowerPoint.
Commenter  J’apprécie          20
okta   21 septembre 2017
Comment j'ai sous-traité ma vie de Nicolas Santolaria
Tout a commencé le jour où une appli a trié mes chaussettes…
Commenter  J’apprécie          30
Ptitmousse   18 mars 2018
Le syndrome de la chouquette de Nicolas Santolaria
Pour le reste of the world, le français est ce rustre énigmatique qui, on ne sait trop comment, arrive à faire voler des avions supersoniques, à produire des grands philosophes et des parfums raffinés, le tout dans un climat semi-insurrectionnel et sans absolument rien comprendre aux paroles des Rolling Stones. Bref, une véritable énigme anthropologique.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Un pays, un animal

Dans quel pays Barbara rêvait-elle quand elle a soudain vu surgir un aigle noir ? (PS : ce n'est pas dans la chanson, on demande le pays à l'emblème de l'aigle noir)

Allemagne
Suisse
Italie

10 questions
578 lecteurs ont répondu
Thèmes : animal totem , animaux exotiques , animaux sauvages , pays étrangers , pays , symboles , animaux , géographieCréer un quiz sur cet auteur