AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4 /5 (sur 399 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Alsace , le 01/01/1977
Biographie :

Nicolas Wild est un dessinateur et scénariste de bande dessinée.

Fils de pasteur, alsacien d’origine, il est un ancien élève du célèbre atelier d’illustration des Arts Décos de Strasbourg.

Il est l’initiateur et le co-scénariste du "Vœu de Marc", avec Boulet et Lucie Albon (La Boîte à Bulles, 2005) : un album tout public tendre et déjanté où se ressentait déjà son humour grinçant mais sans méchanceté. Cet humour avait déjà fait précédemment mouche dans une série de strips publiée aux Oiseaux de passage : "Le Bourreau".

Nicolas Wild aimait déjà les voyages, que ce soit en Inde ou en Russie. Mais il ne s'attendait pas à partir vivre dans un pays en guerre, l'Afghanistan. Ce départ, il n'a eu que 10 jours pour le prévoir, après avoir répondu à une offre d'emploi un peu particulière : illustrer la Constitution afghane à destination des enfants. Pendant ses deux années à Kaboul, il allait créer une douzaine d'albums, de 12 ou 13 pages chacun, illustrant des thèmes tels que les droits des femmes ou le travail des enfants. Un pari risqué dans un pays longtemps sous le joug du régime des talibans, "pas très sensibles à l'art" comme l'explique Nicolas Wild. "Mais à l'époque où je suis arrivé c'était un peu plus calme, les talibans étaient partis de la capitale" précise-t-il. Ce changement de régime avait provoqué une vraie ruée vers l'image, la télé, les DVD et internet.

En Afghanistan, il va se lancer dans un autre projet. Une bande-dessinée, "Kaboul Disco", dans laquelle il décrit sa vie d'expatrié. Un premier tome est sorti en 2007, "Comment je ne me suis pas fait kidnapper en Afghanistan". L'auteur s'est ensuite lancé dans un second opus, sorti en 2008 intitulé "Comment je ne suis pas devenu opiomane en Afghanistan".

Dans "Ainsi se tut Zarathoustra" (La boîte à bulles, 2011), Prix France Info de la BD d'actualité et de reportage 2014, il dévoile les dessous de l’assassinat d’une figure emblématique de la culture zoroastrienne en Europe et en Iran.

Avec "Kaboul Requiem" (La boîte à bulles, 2018), il achève la trilogie dédiée à l’Afghanistan.

Twitter : https://twitter.com/wildnicolas?lang=fr

+ Voir plus
Source : www.francaisdumonde.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Nicolas Wild   (12)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Ghada Hatem, médecin, Inna Modja, chanteuse, deux destinées qui s'accordent pour la cause des femmes. Elles, et tant d'autres, animent une maison qui leur est consacrée. Nicolas Wild est allé à leur rencontre. Résumé : Les violences faites aux femmes sont plus visibles qu'avant. Mais ces avancées sont fragiles et l'on craint toujours l'effet du moment qui ne dure pas. Des volontés se sont réunies au sein de la maison des femmes, plaine Saint Denis, qui s'obstinent à venir en aide à celles qui en ont besoin. Nicolas Wild, véritable éponge émotionnelle, est allé les interviewer. Son reportage est fort et édifiant... En savoir plus : https://www.editions-delcourt.fr/bd/series/serie-un-homme-la-maison-des-femmes/album-nicolas-wild-la-maison-des-femmes Le site de la maison des femmes : https://www.lamaisondesfemmes.fr/ Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.editions-delcourt.fr https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://twitter.com/DelcourtBD https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
croquignol   11 novembre 2021
À la maison des femmes de Nicolas Wild
- Alors, ton projet ?

- La maison des femmes. Il s'agit d'une maison, en Plaine Saint-Denis, accolée à l'hôpital Delafontaine, qui accueille des femmes vulnérables ou victimes de violences. Un lieu pluridisciplinaire qui réunit sous un même toit des soignantes qui répondent aux différentes problématiques que peuvent rencontrer ces femmes en détresse.

- Moui... J'aimais bien "Super Jean-Paul II contre Communistman"...

- Pauline, ma copine, est sage-femme là-bas. Ça fait un petit moment qu'on cherche un auteur de BD pour y faire un reportage illustré.

- J'avoue que ce sujet m'éloigne un peu de ma zone de confort...

- Comment définirais-tu cette zone ?

- Les pays en guerre, principalement...

- Le corps des femmes est justement devenu l'un des terrains majeurs des guerres contemporaines.
Commenter  J’apprécie          140
OverTheMoonWithBooks   24 juin 2019
Kaboul Disco, Tome 1 : Comment je ne me suis pas fait kidnapper en Afghanistan de Nicolas Wild
Je vais passer toute une semaine en Azerbaïdjan...

Un charmant pays riche en pétrole et pauvre en droits de l'homme.
Commenter  J’apprécie          110
milado   20 janvier 2015
Ainsi se tut Zarathoustra de Nicolas Wild
- Nous avons trois fils, à notre mort, ils se partageront l'héritage. Mais si l'un d'entre eux se convertit à l'Islam, il pourra réclamer l'intégralité de l'héritage.
Commenter  J’apprécie          100
IreneAdler   15 mai 2013
Ainsi se tut Zarathoustra de Nicolas Wild
- Et il veut aller à Londres ?

- Ouais...

- C'est fou le nombre de réfugiés qui veulent vivre là-bas, alors que la bouffe y est pas terrible et qu'il y pleut tout le temps.

- Ce sont des réfugiés économiques, pas gastronomiques.

Commenter  J’apprécie          80
Blandine54   26 décembre 2021
À la maison des femmes de Nicolas Wild
Moi aussi j'ai fait un rêve...

J'ai rêvé que les femmes, qui sont à la fois la moitié du ciel, l'avenir de l'homme et le sel de la terre si l'on en croit les poètes, étaient devenues des êtres humains, libres, égales et fraternelles.

J'ai rêvé qu'elles quittaient leurs habits de sorcière.

J'ai rêvé qu'elle n'étaient plus de simples matrices productrices de chair à canon, des variables d'ajustement, des faire-valoir ou des souffre-douleurs.

J'ai rêvé que leurs cheveux, leurs bras, leurs jambes n'étaient plus des incitations au viol.

J'ai rêvé que leurs maris, leurs frères, leurs mères n'avaient plus droit de vie et de mort sur elles.

J'ai rêvé que leur sexe à la naissance ne les condamnait plus à une mort immédiate.

J'ai rêvé que leur hymen n'était plus la partie la plus importante de leur anatomie.

J'ai rêvé que leur clitoris n'était pas un pénis à extirper.

J'ai rêvé qu'elles avaient droit au plaisir, à la séduction, à l'autonomie, au pouvoir.

Les femmes ne doivent plus être la plus grande minorité opprimée vivant sur terre !

Parce que les femmes sont vos compagnes, messieurs, et aussi des mères en devenir,

Parce que leurs enfants sont les citoyens de demain et qu'elles sont leurs toutes premières éducatrices,

Parce que le monde sera ce qu'ils en feront, et que nous sommes responsables des conditions dans lesquelles elles les mettent au monde et les aident à grandir.



Ghada Hatem-Gantzer, 2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
IreneAdler   15 mai 2013
Ainsi se tut Zarathoustra de Nicolas Wild
On est plus d'une centaine d'Afghans à dormir dans ce parc. Ici, c'est le "quartier" Panjshiri. Les Pachtouns sont derrière le kiosque à musique et les Hazaras près de l'aire de jeux. Même à plusieurs milliers de kilomètres de l'Afghanistan et après tout ce qu'on a vécu pour parvenir ici, on n'arrive pas à faire la paix entre ethnies...
Commenter  J’apprécie          70
mhvaugeois   12 octobre 2012
Kaboul Disco, Tome 1 : Comment je ne me suis pas fait kidnapper en Afghanistan de Nicolas Wild
Ah... Je ne connais rien de plus grisant que de skier en Afghanistan...

- Il paraît que le water-polo en Corée du Nord c'est pas mal non plus...
Commenter  J’apprécie          70
Roxane25   29 mai 2015
Kaboul Disco, Tome 2 : Comment je ne suis pas devenu opiomane en Afghanistan de Nicolas Wild
- Val, tu voulais nous voir ?

- Mes petits loulous, j'ai une devinette pour vous. Quel objet tout le monde a chez soi en Afghanistan ?

- Un kalachnikov ?

- Mais non ! Un objet de la vie de tous les jours que même les enfants utilisent !

- Un kalachnikov !

- Bon sang ! Faut arrêter l'opium dans le nesquik au petit-déjeuner, là !
Commenter  J’apprécie          50
mhvaugeois   12 octobre 2012
Kaboul Disco, Tome 1 : Comment je ne me suis pas fait kidnapper en Afghanistan de Nicolas Wild
Il y a de plus en plus d'affiches électorales. S'ils continuent à en coller, bientôt on ne reconnaitra plus les rues.
Commenter  J’apprécie          60
christinebeausson   15 juin 2019
Ainsi se tut Zarathoustra de Nicolas Wild
Vraiment, j'aime beaucoup Sophia.

Tu es sûre ? Tu ne trouves pas ce nom un peu banal ?

Tu n'avais qu'à pas le mettre sur la liste !

Et franchement tu imagines, dans quelques années, crier "Ippodhâmia, vient manger ta soupe ! »

Tu n'auras qu'à cuisiner autre chose de plus original…
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Mort dans le titre (littérature)

Robert Merle a écrit "La mort est mon ...

futur
souci
métier
remords

11 questions
134 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , roman , cinema , Mandragores , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur