AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 4/03/1947
Biographie :

Après le Conservatoire où elle suit les cours de Raymond Girard, Nicole Calfan entre à la Comédie-Française où elle reste six ans jusqu'en 1968. La même année, elle apparaît pour la première au cinéma dans Le Grand amour de Pierre Etaix, puis dans Borsalino de Jacques Deray (1969). Elle se fait une spécialité des personnages de jeunes filles légères dans les films de Jean Yanne, et de petites amies de voyous dans des polars (Le Casse d'Henri Verneuil, 1970; Le Gang à nouveau de Jacques Deray, 1976).

La comédienne fait une incursion internationale avec le rôle de Kitty dans Les Trois Mousquetaires (1972) et la suite On l'appelait Milady (1974). En retrait dans les années 80 et 90, Nicole Calfan fait un retour remarqué en belle-mère bourgeoise dans La Vérite si je mens ! 2 de Thomas Gilou (2001) et interprète la femme délaissée de François Berléand dans Une employée modèle de Jacques Otmezguine (2003).

+ Voir plus
Source : http://www.allocine.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
gean25   01 mai 2013
La liseuse d'icônes de Nicole Calfan
Au port de l'horloge, la tempête s'essouffle sur La Rochelle. Le quartier de la chaîne en a pris un coup dès 5 heures du matin et les mareyeurs déchargent sur les étals les huîtres, les bigorneaux, les araignées, les fines de claire et tous les fruits d'une mer démontée.
Commenter  J’apprécie          110
gean25   03 mai 2013
La liseuse d'icônes de Nicole Calfan
Le poisson en marbre sculpté a repris son chant et ses murmures, il déverse sa mélancolie mélodieuse du côté du grand bain.
Commenter  J’apprécie          60
Bazart   04 novembre 2012
Lettre entrouverte à Alain Delon de Nicole Calfan
C'est toi ma mémoire ! lui a-t-il dit en refermant la lettre. Comment as-tu fais ? Tu m'as bouleversé
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   13 juillet 2017
Lettre entrouverte à Alain Delon de Nicole Calfan
Mais Delon l’éclatant fait de l’ombre à Delon.

Et puis la vulgarité, la bêtise, la couardise lui font mal aux yeux. Aveugle, il ne saurait l’être. La médiocrité lui saute aux yeux. Le manque de parole lui donne mal à la tête. Il préfère porter un masque. Cela aide à créer la distance. À la tenir.

Zorro, il voit bien au travers de son loup noir.

Être Zorro au cinéma, pour plaire à son fils, Anthony. Tu en as gardé le masque. Au cas où…

Alain Delon le Magnifique est un unijambiste de génie, masqué, en équilibre sur un fil. Les jeunes metteurs en scène en ont peur. Tu leur donnes le vertige. Tes personnages les hantent. Depuis 1957, en fin stratège, tu nous enchantes.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 juillet 2017
Lettre entrouverte à Alain Delon de Nicole Calfan
Tu leur donnes le vertige, toi l’indompté, toi l’insoumis, là-haut, sur ton fil de voltige.

Tu les toises.

Tu les attends.

Au-dessus du grand chapiteau de la vie, tu fais un écart. Et la foule fait « Oh!». Elle retient son souffle.

Qu’ils entrent en scène, les nouveaux metteurs en scène. Les inspirés, les talentueux. Les créateurs.

Tu n’es vraiment heureux qu’entre les mots « Moteur ! » et « Coupez!».

Tu te plais à la solitude, sans te forcer.

Tu le dis d’ailleurs: « Lorsque je me sens mal,lorsque je dors. Ou lorsque je travaille. Je suis devenue une joyeuse dépressive. Alors, je me dis que je suis peut-être devenue une artiste à part entière?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 juillet 2017
Lettre entrouverte à Alain Delon de Nicole Calfan
Avec Gilles, on se sent princesse, lorsqu’au bout du monde il nous entraîne, nous, ses amies les actrices, dans les tourbillons de ses festivals internationaux. Pour et grâce à Unifrance Films, on voyage à travers le monde. On prend des avions, on parcourt des kilomètres, on boit du champagne, on échange nos téléphones avec des metteurs en scène, des acteurs étrangers. On voit des films qu’on n’aurait jamais pu voir. On court les ambassades et les projections. Gilles a le goût de notre bonheur. Il nous exporte avec sa culture cinématographique. Nous sommes ses œuvres d’art! Il demeure notre ami, exquis et toujours fidèle, attentif à nos confidences.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 juillet 2017
Lettre entrouverte à Alain Delon de Nicole Calfan
J’éprouve davantage d’excitation que de trac, plus de bonheur que d’appréhension. C’est un sentiment unique, qu’il m’arrive d’éprouver certains soirs, lorsque je joue au théâtre.

Plus de bien que de mal. Plus de joie que de peur.

Allez savoir pourquoi. Le trac est tellement imprévisible… Porteur ou destructeur.

Delon me fait le cadeau d’une œillade outremer et Belmondo d’un sourire franchement ironique.

J’ai des ailes.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 juillet 2017
Lettre entrouverte à Alain Delon de Nicole Calfan
Tout le monde est seul et tout le monde s’en fout.

Question de survie.

Si l’on prend la place de l’autre avec toute cette solitude, on se meurt. On s’écroule sous le poids de la souffrance.

Moi, j’irais bien chaque jour, au feu, sauver les gens que j’aime, mais comment en revenir?

« Les expériences de la vie sont incommunicables et c’est ce qui cause la solitude. » Virginia Woolf.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 juillet 2017
Lettre entrouverte à Alain Delon de Nicole Calfan
Sais-tu qu’un nouveau voisin vient de s’installer et que j’imagine sa vie? Il me tient compagnie sans le savoir, le nouveau monsieur d’en face.

Je calque mes programmes de télévision sur les siens, que j’aperçois à travers sa baie vitrée. Son écran plasma est gigantesque. C’est facile d’y jeter un œil, à la dérobée. Ce n’est pas du voyeurisme, juste un peu de partage.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 juillet 2017
Lettre entrouverte à Alain Delon de Nicole Calfan
La curiosité peut provoquer du désir, une de ces libidos qui vous chatouille sur votre siège, devant une table dressée. Elle en gémirait presque, la pauvre.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Premier au dernier ...

"Le ... jour du reste de ma vie" de Virginie Grimaldi

dernier
premier

16 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson française , littérature française , littérature , humourCréer un quiz sur cet auteur