AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.71 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : Colombie
Né(e) à : Bogotá , le 18/05/1913
Mort(e) à : Bogotá , le 17/05/1994
Biographie :

Né dans une famille des élites colombiennes, Nicolás Gómez Dávila passe une partie de sa jeunesse à Paris. Pendant son enfance, en raison d'une grave pneumonie, il doit rester alité pendant deux ans, période pendant laquelle il suit les cours de précepteurs et se prend de passion pour la littérature classique. Plus tard, un accident de polo lui brise les hanches.

De retour en Colombie dans les années 1930, il ne retourne jamais en Europe par la suite, à l'exception d'un séjour de six mois en 1948, en compagnie de son épouse. N'ayant jamais fréquenté l'université, il passe dès lors la plupart de son temps chez lui, où il accumule plus de 30 000 livres dans une impressionnante bibliothèque.

En 1954, un premier ouvrage est publié par son frère : Notas I, une compilation de remarques et d'aphorismes qui resta très largement ignorée dans la mesure où cent exemplaires seulement en avaient été tirés - ils étaient destinés à être offerts à des proches.

En 1958, il se voit offrir le poste de premier conseiller du président colombien, mais refuse ; quand on lui propose en 1974 de devenir ambassadeur à Londres, il refuse également. Même s'il appuie le président Alberto Lleras pour avoir renversé la dictature de Rojas Pinilla, il n'exerce jamais aucune fonction politique.

Gómez Dávila s'est intéressé à un grand nombre de sujets, principalement des questions d'ordre philosophique ou théologique, mais également littéraire, artistique ou historique.

Il ne s'est jamais montré particulièrement intéressé par la renommée que pouvait acquérir son œuvre. De fait, sa réputation n'a commencé à croître véritablement qu'au début des années 1980, par le biais de traductions en allemand, puis en français et en italien.
+ Voir plus
Source : www.dicocitations.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (132) Voir plus Ajouter une citation
Nicolás Gómez Dávila
Nastie92   08 janvier 2020
Nicolás Gómez Dávila
Les idéologies ont été inventées pour que celui qui ne pense pas puisse donner son opinion.
Commenter  J’apprécie          370
Nicolás Gómez Dávila
Nastie92   28 janvier 2020
Nicolás Gómez Dávila
Celui qui réclame l'égalité des chances finit par exiger que l'on pénalise celui qui est doué.
Commenter  J’apprécie          3510
claireogie   20 novembre 2011
Carnets d'un vaincu de Nicolás Gómez Dávila
De celui dont nous disons qu'il est un « homme de son temps » , nous ne faisons que remarquer qu'il coïncide avec la majorité des imbéciles du moment.
Commenter  J’apprécie          310
pierre31   13 octobre 2016
Les Horreurs de la démocratie de Nicolás Gómez Dávila
Les individus, dans la société moderne, sont chaque jour plus semblables les uns aux autres et chaque jour plus étrangers les uns aux autres. Des monades identiques qui s’affrontent dans un individualisme féroce.
Commenter  J’apprécie          273
pierre31   28 mai 2017
Le Réactionnaire authentique de Nicolás Gómez Dávila
Peu de gens se sont avisés que le seul passe-temps qui ne lasse jamais, c'est de tâcher, année après année, d'être un peu moins ignorant, un peu moins rustre, un peu moins vil.
Commenter  J’apprécie          270
claireogie   20 novembre 2011
Carnets d'un vaincu de Nicolás Gómez Dávila
Le moderne n'a pas de vie intérieure : tout juste des conflits internes.
Commenter  J’apprécie          230
Nicolás Gómez Dávila
pierre31   08 avril 2019
Nicolás Gómez Dávila
Le barbare se moque totalement, ou totalement vénère.

La civilisation est un sourire qui mêle discrètement ironie et respect.
Commenter  J’apprécie          194
oberman71   30 octobre 2012
Les Horreurs de la démocratie de Nicolás Gómez Dávila
La plus grande erreur moderne, ce n'est pas d'annoncer que Dieu est mort, mais de croire que le diable est mort.
Commenter  J’apprécie          190
pierre31   28 mai 2017
Le Réactionnaire authentique de Nicolás Gómez Dávila
Si l'on aspire seulement à doter d'un nombre croissant de biens un nombre croissant d'êtres, sans se soucier de la qualité des êtres ni de celle des biens, alors le capitalisme est la solution parfaite.
Commenter  J’apprécie          172
claireogie   20 novembre 2011
Carnets d'un vaincu de Nicolás Gómez Dávila
Celui qui ne doute pas de la valeur de sa cause n'éprouve pas le besoin que sa cause l'emporte. La valeur de sa cause constitue sa victoire.
Commenter  J’apprécie          162

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Sartre t'apprendra !

Quelle est la date de naissance de Jean-Paul Sartre ?

Le 21 juin 1895
Le 21 juin 1905
Le 21 juin 1915

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , écrivain homme , philosopheCréer un quiz sur cet auteur

.. ..