AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 01/09/1965
Biographie :

Réalisateur et acteur français, Nils Tavernier, né le 1er septembre 1965, se consacre essentiellement au film documentaire. Il a également signé le long métrage Aurore, sorti en salles en 2006, avec Carole Bouquet et François Berléand. Il est le fils de Bertrand Tavernier.
Au cinéma, en 2001, il fait partager sa passion de la danse avec Tout près des étoiles et coréalise, avec Bertrand Tavernier, le film documentaire Histoires de vies brisées : les "double peine" de Lyon.
Il signe également deux documentaires : Désirs et sexualités en 2004, dans lequel il s'interroge sur la sexualité des Français et L'Odyssée de la vie en 2006, qui suit une femme tout au long de sa grossesse et dans son affirmation en tant que maman au sein du couple.
En 2009, il réalise le documentaire Le mystère des jumeaux.

En 2012, il réalise avec Gil Rabier un film documentaire sur l'erreur médicale Que reste-t-il de nos erreurs ?. Ce film est soutenu par le Ministère français de la santé et l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

+ Voir plus
Source : wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'Incroyable Histoire du facteur Cheval est un film biographique français co-écrit et réalisé par Nils Tavernier, sorti en 2018


Citations et extraits (10) Ajouter une citation
missmolko1   05 février 2019
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
À Palais Imaginaire,

dialogue imaginaire



— Messieurs les membres de la commission supérieure des Monuments historiques, M. Malraux, le ministre, vous demande de classer le Palais du Facteur Cheval.

— Vous rigolez, j'espère !

— Je suis on ne peut plus sérieux.

— Mais enfin, demandez à n'importe lequel d'entre nous nous ici. Ce… « palais », comme vous dites, n'est rien d'autre qu'un « affligeant ramassis d'insanités qui se brouillent dans une cervelle de rustre» !

— Ce n'est pas l'avis de M. le ministre, et vous feriez mieux de vous exécuter.

— Depuis quand recevons-nous des ordres ? Avez-vous vu l'édifice de ce facteur, au moins ? « Le tout est absolument hideux ! »

L'homme se tourne vers ses collègues.

— Dites-le-lui donc !

Les collègues lèvent les yeux au ciel.

— Une des choses les plus ridicules que j'aie jamais vues !

— Un « château de sable » !

— Une « accumulation d'éléments hétéroclites rappelant les rocailles de banlieue du plus mauvais goût » !

— De nombreux visiteurs ne sont pas de votre avis, messieurs, et pas des moindres !

— Mon Dieu, il va encore nous parler d'André Breton !

— À ses yeux, le Facteur était le « maître incontesté de l'architecture et de la sculpture médiumniques ».

— Pff ! Qu'est-ce qu'un poète connaît de l'architecture !

— Pablo Picasso trouve l'œuvre de Cheval tout aussi admirable, et il est souvent venu le voir ; quant à Max Ernst…

— Nous savons, oui, il s'en est inspiré pour l'un de ses tableaux !

— Et cela ne vous fait rien ?

— Nous parlons ici d'un classement aux Monuments historiques et, à nos yeux, ce palais relève plus de la « psychopathologie » que de tout autre chose.

— Pierre Dalloz, pourtant, n'hésite pas à le décrire comme une « construction de rêve débordante d'imagination poétique et plastique ».

— Pierre Dalloz ! Vous avez vu son âge !

— Le gâtisme le guette !

— Je ne suis pas de votre avis. D'ailleurs, tout à fait récemment, Gaëtan Picon a tenu à souligner « la remarquable valeur artistique et documentaire du Palais », lui faisant d'ailleurs souhaiter une prompte intervention.

— Un idiot de plus !

— Un idiot qui est un des conseillers les plus écoutés du ministre.

— Un idiot quand même !

— Dois-je vous rappeler, messieurs, que le ministre en personne considère le Palais comme le « seul exemple en architecture d'art naïf » !

— Il est sous influence !

— Mais enfin, messieurs, cette œuvre a pourtant été publiée dans le monde entier !

— Et alors ? Les spécialistes, c'est nous !

— Et si vous vous trompiez ? S'il s'agissait, en vérité, d'une « Divine Comédie naïve et raffinée, qu'on déchiffre avec émerveillement » ?

— Assez !

— D'un « chef-d'œuvre en péril » ?

— Non, mais où va-t-on !

— Dois-je vous rappeler que Jean Dutourd, en parlant du Facteur Cheval, évoque « un Jérôme Bosch du ciment, un Michel-Ange de la chaux lourde, un Fra Angelico… »

— Plus un mot, voulez-vous, et allez dire à M. Malraux que, tant que nous serons là, jamais ce fatras de ciment et de cailloux ne sera classé !

— Il va falloir se soumettre, pourtant !

— Vous ne nous connaissez pas !

— Pas plus, semble-t-il, ne connaissez-vous Malraux !



À l'aune d'une polémique aussi enflammée, on est en droit de se demander quelle aurait été la réaction de celui qu'on appelle aujourd'hui le Facteur Cheval, lui, le fils de paysan qui, sous les quolibets des gens de son village, à l'âge de quarante-trois ans, en 1879, construisit, jour après jour, trente-trois années durant, un palais vu en songe, de 12 mètres de hauteur et de 26 mètres de longueur… Sans doute aurait-il haussé les épaules et passé son chemin – quoique, fier d'être l'objet de tant de passions, il se serait peut-être arrêté et, profitant d'une pause, après s'être désaltéré, se serait mis à nous raconter sa vie…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
raynald66   05 février 2019
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
Ferdinand n'élève pas seulement son palais dans le but d'unir l'âme

de tous les hommes en une ronde fraternelle et égalitaire, mais aussi

avec l'intention d'en faire un extraordinaire mausolée qui gardera son corps

et celui de Philomène, une fois que tous deux auront trépassé.

Par delà la mort, il veut rester uni au songe, à l'amour et à la féérie,

là où "les morts ne sont pas des absents", mais des invisibles,

là où le "songe devient réalité"
Commenter  J’apprécie          60
Jacopo   08 décembre 2019
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
Fils de paysan je veux vivre et mourir pour prouver que dans ma catégorie il y a aussi des hommes de génie et d'énergie. Vingt-neuf ans je suis resté facteur rural. Le travail fait ma gloire et l'honneur mon seul bonheur ; à présent voici mon étrange histoire. Où le songe est devenu, quarante ans après, une réalité.
Commenter  J’apprécie          50
raynald66   05 février 2019
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
ARS SUPRA NATURA : l'art qui vient accomplir la nature.

Une pensée qui a si puissamment irrigué tout l'art occidental

qu'elle fera écrire à Michel-Ange :

"sculpter c'est révéler la forme en intention, dans la nature"

Une phrase qu'aurait pu écrire Ferdinand, tant elle correspond à la

conception qu'il a de l'art
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   03 décembre 2019
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
Fin mai 1878, Ferdinand se sent enfin prêt au retour et, le 1er juin, il redemande un poste à Hauterives. Sans grande difficulté, il reçoit sa mutation définitive pour la tournée de Tersanne, moyennant un salaire de 570 F. Il ne le sait pas encore, mais sa vie est à l'aube de prendre l'un des tournants les plus stupéfiants du siècle.
Commenter  J’apprécie          10
ivredelivres   31 janvier 2019
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
il parcourt ainsi les ravins, les coteaux, les endroits les plus arides, faisant ici et là des petits tas de pierres que, le soir, il retourne chercher.
Commenter  J’apprécie          00
Elue   09 mai 2020
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
Les morts ne sont pas les absents mais les invisibles.
Commenter  J’apprécie          10
raynald66   05 février 2019
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
Ami de la nature

mais de naissance obscure

ce qui rend souvent la vie dure

je n'ai subi sans murmure



(Ferdinand Cheval)
Commenter  J’apprécie          00
Elue   28 avril 2020
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
Ce n'est pas le temps qui passe, mais nous.
Commenter  J’apprécie          10
Elue   09 mai 2020
Le Facteur Cheval : Jusqu'au bout du rêve de Nils Tavernier
L'homme qui meurt est un astre couchant qui se lève plus radieux sur un autre hémisphère.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox