AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 108 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) : 1958
Biographie :

Ninni Holmqvist est née en 1958 et vit en Suède.

Auteur de nouvelles et aussi traductrice, "L’Unité" est son premier roman (déjà traduit en anglais). Elle y aborde les sujets fondamentaux tels l’amour, la liberté, le sacrifice et la contribution de chaque individu dans une société standardisée où le "superflu" n’a plus sa place.

Elle a déjà publié 2 romans et 2 recueils de nouvelles depuis 1995.

Source : le livre de poche
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   29 janvier 2016
L'unité de Ninni Holmqvist
J'aurais aimé vivre à une époque où les gens croyaient encore que le coeur était l'organe central contenant tous les souvenirs, les émotions, la capacités, les défauts et les qualités qui font de nous des individus spécifiques. J'avais envie de retourner à cette période d'ignorance avant que le coeur perde son statut et soit réduit à un organe vital mais remplaçable parmi d'autres.
Commenter  J’apprécie          392
Sachenka   28 janvier 2016
L'unité de Ninni Holmqvist
Pour celui qui n'a jamais fait l'expérience de la proximité d'un animal ou n'y a jamais attaché grande importance, il est peut-être difficile de comprendre qu'un chien puisse vous manquer au point que son absence soit littéralement douloureuse. Toutefois, la relation avec un animal est bien plus physique que celle qui vous lie à une personne. On n'apprend pas à connaitre un chien en lui demandant d'exprimer ce qu'il éprouve ou ce qu'il pense, mais en l'observant et en apprenant à interpréter son langage corporelle Par ailleurs, toutes les choses importantes que vous souhaitez lui communiquer, vous devez les lui montrer à travers vos actions, votre attitude, vos gestes et des sons.

Les gens, par contre, sont toujours accessibles par le langage. Un pont de mots se construit facilement entre êtres humains, un pont d'informations, d'explications et de propos rassurants.
Commenter  J’apprécie          310
petitsoleil   10 novembre 2016
L'unité de Ninni Holmqvist
L'essai du médicament antidépresseur m'imposa une nouvelle routine. Trois fois par jour - matin, midi et soir - je devais me rendre au laboratoire n°3 au niveau K1 pour ingérer un petit comprimé jaune. Cela perturbait mon emploi du temps, surtout le matin, car il me fallait interrompre mon processus d'écriture. (...)



C'était assez irritant, mais ce qui me dérangeait beaucoup plus était le sentiment qu'on n'avait pas confiance en moi, d'être traitée comme une enfant à problèmes, une tricheuse, une rebelle.



Je trouvais dégradant d'être obligée de me tenir la bouche ouverte devant l'infirmier (...) Ma dignité en prenait un sacré coup à chaque fois que je devais subir ce rituel.
Commenter  J’apprécie          130
LiliGalipette   19 novembre 2013
L'unité de Ninni Holmqvist
« Les gens qui lisent tendent à être superflus. À l’extrême. » (p. 65)
Commenter  J’apprécie          100
DarkHawk   05 décembre 2013
L'unité de Ninni Holmqvist
J'avais toujours accordé grand prix au temps et considéré chaque personne comme un individu, qui ne se réduisait pas à n'importe qui apte à me tenir compagnie. Jamais auparavant, je n'avais apprécié la compagnie en elle-même, ni le bavardage d'ailleurs. A présent, je notais qu'il exerçait un effet apaisant, telle une compresse froide appliqué sur une cheville foulée, limitant l’œdème et l’hématome.
Commenter  J’apprécie          70
fabricel   06 février 2014
L'unité de Ninni Holmqvist
Notre vie quotidienne dans l'Unité de la banque de réserve tournait vraiment autour d'expérimentations scientifiques sur des spécimens humains. C'était essentiellement à cela que nous étions utilisés en réalité. Ils s'efforçaient de nous maintenir en vie aussi longtemps que possible et certains individus en pleine forme avaient vécus six ou sept ans à l'Unité avant leur don final.
Commenter  J’apprécie          50
fabricel   02 février 2014
L'unité de Ninni Holmqvist
Il y a d'abord eu la loi stipulant que les parents devaient se partager à part strictement égale le congé parental au cours des dix-huit premiers mois de l'enfant. Ensuite, la crèche est devenue obligatoire huit heures par jour pour tous les enfants entre dix-hiut mois et six ans. La femme au foyer et son soutien masculin sont des notions depuis longtemps non seulement exclues mais bannies. Quant aux enfants, ils ne sont plus des freins ou des entraves pour quiconque. Plus personne ne court le risque de finir dans une situation de dépendance, de se retrouver à la traîne dans son évolution salariale ou de perdre ses compétences professionnelles. En tout cas, pas à cause des enfants. Il n'y a plus d'excuse pour le pas procréer. Il n'y a plus d'excuse non plus pour ne pas se tuer au travail lorsqu'on est parent.
Commenter  J’apprécie          40
petitsoleil   10 novembre 2016
L'unité de Ninni Holmqvist
- Tu devais être douée. Je veux dire, tu es douée.

- Merci. Oui. Je me débrouillais effectivement assez bien. J'ai gagné quelques prix et ce genre de choses. C'était amusant.

Oui, plonger était amusant, mais je n'avais pas assez le sens de la compétition pour me hisser au sommet. (...)



- Je sais ce que tu penses, reprit-elle. Tu te dis que si j'avais atteint le sommet, je n'aurais peut-être pas fini ici.

- Quelque chose de cet ordre, oui, admis-je. Par exemple, si tu avais décroché une médaille olympique ...



- Je sais. Je serais alors devenue un grand modèle positif pour de nombreuses jeunes femmes et j'aurais été protégée pour le reste de ma vie, mais je dois t'avouer, Dorrit, que je ne regrette pas un instant d'avoir renoncé à cette foire d'empoigne. Ce n'est pas mon truc.

Je n'ai jamais saisi l'intérêt de gagner pour le seul fait de gagner.
Commenter  J’apprécie          30
lagrandeval   14 février 2014
L'unité de Ninni Holmqvist
….Ceux qui sont superflus constituent une réserve et ceux jugés nécessaires mais gravement malades, reçoivent avant tout des organes produits à partir de leurs propres cellules souches. Si cela ne fonctionne pas, ils sont placés sur une liste d’attente pour recevoir des organes de personnes jeunes déclarées en mort cérébrale suite à un accident. Il n’utilisent les superflus que lorsqu'il apparaît évident qu’aucune autre méthode ou matériel n’est disponible pour un patient attient d’une malade grave ou dans les cas d’extrême urgence. Le tout – « cet élevage de porcs en plein air », pour reprendre l’expression rageuse d’Elsa – était finalement sensiblement plus humain que je ne l’avais imaginé au premier abord. (page 143)
Commenter  J’apprécie          30
armand7000   05 octobre 2019
L'unité de Ninni Holmqvist
Le logement était plus confortable que je ne m'y attendais. Studio individuel avec salle de bains, ou plus exactement appartement, puisqu'il y avait en réalité deux pièces : une chambre et un séjour flanqué d'une kitchenette. C'était lumineux et spacieux, le mobilier moderne, la décoration de bon goût dans des teintes sobres. Le moindre espace était évidemment sous surveillance vidéo et je ne tarderais pas à comprendre que des micros étaient dissimulés çà et là. Les caméras, elle, étaient placées bien en évidence.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Ninni Holmqvist(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Abécédaire des auteurs de romans policiers

A comme ... Je mélange souvent le fantastique, le trash et l'humour avec du policier. Mon héros principal est Bourbon Kid, qui quand il boit tue. Personne ne connaît mon nom. Je suis ...

Jussi Adler Olsen
Alexis Aubenque
Brigitte Aubert
Anonyme

26 questions
97 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , Abécédaires , humourCréer un quiz sur cet auteur