AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.93/5 (sur 209 notes)

Nationalité : Yémen
Né(e) : 1998
Biographie :

Nojoud Ali n'avait que neuf ans lorsque ses parents la marièrent à un homme d'une trentaine d'années. Régulièrement battue par sa belle-famille, violée par son mari, elle mit à profit une visite chez ses parents pour s'enfuir, le 2 avril 2008, deux mois après les noces. Sur les conseils de la seconde épouse de son père, elle se rendit directement au tribunal, seule, pour demander le divorce. Après une demi-journée d'attente, elle fut remarquée par le juge, Mohammed al-Ghadhi, qui prit sur lui de l'héberger temporairement et envoya père et mari en détention provisoire.

Chadha Nasser accepta de la défendre gratuitement. Pour l'avocate, il s'agissait de la poursuite d'un combat commencé avec son installation à Sanaa, où elle ouvrit dans les années 1990 le premier cabinet féminin et où elle se construisit une clientèle en offrant ses services aux femmes emprisonnées.

La loi yéménite ne fixe pas d'âge minimum pour le mariage, mais interdit les relations sexuelles avec les jeunes épouses jusqu'à ce qu'elles soient « prêtes ». Devant la cour, Chadha plaida que le mari avait enfreint la loi puisqu'il y avait eu viol. Nojoud écarta la proposition du juge de reprendre la vie commune après une « pause » de trois à cinq ans. Le 15 avril, le tribunal lui accorda le divorce.

Après le procès, Nojoud Ali a rejoint sa famille dans la banlieue de Sanaa. Elle est retournée à l'école à l'automne 2008, pour la première fois depuis son mariage, avec pour projet de devenir avocate.

Son témoignage inédit est coécrit par Delphine Minoui. Grand reporter, spécialiste du Moyen-Orient, elle a couvert pour le compte de grands médias francophones les événements qui ont marqué cette région au cours de ces douze dernières années. En 2006, elle a reçu le prix Albert Londres pour une série de reportages en Iran et en Irak.



+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Nojoud Ali   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
" Je m'appelle Nojoud et je suis yéménite. Mariée de force par mes parents à un homme trois fois plus âgé que moi... " L'histoire d'une petite fille qui a osé défier l'archaïsme des traditions de son pays en demandant le divorce... et en l'obtenant ! Une première dans ce pays du sud de la péninsule arabique, où plus de la moitié des filles sont mariées avant leurs 18 ans. Son courage a été largement salué par la presse internationale. Élue " Femme de l'année 2008 " par le magazine américain Glamour, passée du statut de victime à celui d'héroïne, elle raconte son histoire pour briser le silence sur les épouses-enfants et donner espoir.
Commenter  J’apprécie          100
-Es tu toujours vierge?
J'avale ma salive.J'ai honte de parler de ces choses là. C'est génant. Dans mon pays, les femmes se doivent de garder leurs distances avec les hommes qu'elles ne connaissent pas.En plus ce juge,après tout c'est la première fois que je le vois.Mais,à cet instant même je comprends que si je veux m'en sortir, je dois me jeter à l'eau.
-Non...j'ai saigné...
Commenter  J’apprécie          80
Quel bonheur de ne pas craindre les coups de bâton, de ne pas trembler à l'idée d'aller se coucher, de ne pas sursauter au moindre bruit de porte qui claque ! Malgré toute cette attention, mes nuits sont encore agitées. Dès que je m'endors, j'ai l'impression que l'ouragan me guette et que, si je ferme les yeux trop longtemps, la porte risque à nouveau de s'ouvrir. Et le monstre, de revenir... Quelle peur, quelle souffrance ! le juge Abdel Wahed dit que c'est normal, et qu'il me faudra du temps pour oublier tout ce mal.
Commenter  J’apprécie          70
Dans les campagnes, un proverbe assure : "Un mariage avec une fille de neuf ans est la garantie d'une heureuse union".
Commenter  J’apprécie          71
La vie est ainsi faite, Nojoud. Toutes les femmes doivent en passer par là. Nous avons toutes vécu la même chose...
Mais pourquoi ne m'avait elle rien dit? Pourquoi ne m'avait elle pas prévenue,
Commenter  J’apprécie          50
- Je veux aller au tribunal! Lançai-je au chauffeur, qui me dévisagea, étonné.
[...]
La joue gonflée de qat, le chauffeur était à mille lieues de se douter à quel point je lui étais reconnaissante de ne pas me poser des questions.
Il était, sans le savoir, le complice silencieux de ma fugue.
Commenter  J’apprécie          30
-La nature que Dieu a créée est bien dure, mais heureusement il a crée des hommes encore plus résistants dit il.
Eh bien, pensai je, s'il disait vrai, alors Dieu avait du m'oublier.
Commenter  J’apprécie          30
La fête du divorce, c'est vraiment mieux que la fête du mariage !
Commenter  J’apprécie          40
"A chacun de mes voyages à Sanaa, elle me demande des crayons de couleurs. Accroupie à même le sol du modeste salon familiale, elle dessine toujours la même bâtisse multicolore avec pleins de fenêtres. Un jour, je lui ai demandé si c'était une maison, une école ou un pensionnat. " C'est la maison du bonheur. Celle des petite filles heureuses", m'a-t-elle répondu avec un grand sourire."
Commenter  J’apprécie          20
Le grand moment arrive, celui que j'attendais tant. Le moment de la punition des fautifs. Comme à l'école quand l'institutrice nous envoyait au coin... Pourvu que je gagne contre le monstre. pourvu qu'il accepte le divorce.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Nojoud Ali (470)Voir plus

Quiz Voir plus

Surnoms de personnages célèbres

"Le vert-galant"

Louis XV
Louis IX
Louis-Philippe Ier
Henri IV

15 questions
40 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..