AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.48 /5 (sur 66 notes)

Nationalité : France
Biographie :

O. Nadaco (1978 - ...)
Auteur de la duologie de romans KNYSNA et A(i)MER (prix des auteurs inconnus 2018 en littérature noire).

Source : Nadaco
Ajouter des informations
Bibliographie de O Nadaco   (6)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Julitlesmots   22 juin 2020
Knysna de O Nadaco
"Les larmes montaient aux yeux de l'embourgeoisée. Difficile de se faire rejeter dans un moment où tout son être est à vif. Et il ne connaissait que trop bien ce sentiment : elle avait toujours très bien su le lui faire ressentir. L'espace d'un instant, il faillit se sentir minable de lui faire ça. Pourquoi reproduire le mal quand on sait ce qu'est la douleur ? Mais pour elle… Il fallait couper court à cette conversation au plus vite, et pour toujours. Il allait lui en donner pour son déplacement."
Commenter  J’apprécie          120
Neneve   11 septembre 2018
A(i)MER de O Nadaco
Cette fois, celui qui sonnait à la porte pouvait être sûr de l’avoir réveillé. Hilton se retourna sous la couette, la plaquant un peu plus contre sa tête, histoire d’étouffer le bruit des coups qui s’abattaient maintenant à l’entrée. Il n’attendait personne. Jamais. Personne ne venait le voir parce qu’il n’existait personne pour se soucier de lui. À part…
Commenter  J’apprécie          70
NicolaK   01 juin 2021
Take a ride (on the wild side) de O Nadaco
Les mots frappent pires que des poings, parfois. C’est vrai, vous venez de vous essuyer le nez dans votre tee-shirt taché de gras de nuggets et de ketchup, auréolé de saleté et de poussière. Vrai aussi pour le short, vrai aussi pour les baskets. Alors il faut hocher la tête et empocher la liasse. La caler dans la seule poche qui n’est pas déchirée, remercier et les regarder partir. Soudain l’envie de les suivre, de courir après eux, de guetter derrière les guerriers de la rue ce qui va se passer, mais même avec un vélo, il aurait fallu être le meilleur de tous les riders pour pouvoir suivre la voiture décapotable qui démarre en trombe devant vous dans un nuage de gaz toxiques.
Commenter  J’apprécie          30
NicolaK   17 avril 2021
Knysna de O Nadaco
Une larme dégringola le long de son nez. Il l’essuya du revers de la main et renifla, comme s’il pouvait ainsi ravaler toutes celles qui attendaient encore de se tracer un passage sur son visage. Il baissa le pare-soleil et vérifia son allure dans le miroir de complaisance. Ses yeux marron et son visage un peu rond faisaient comme si de rien n’était. Rien… Mais elle était pourtant tellement. Avant que chagrin et sanglots ne reprennent le dessus, il se mit en mouvement, sortit de la voiture et ferma la portière à clef. Il se retrouva sous l’averse, les gouttes de pluie venant remplacer les larmes sur ses joues, comme si le ciel avait voulu partager sa peine. C’était rafraîchissant, il se sentait vivant, présent au monde. Il regarda le ciel couvert, d’un gris uniforme et insondable. Chaque personne faisait partie d’un tout, de l’univers. Molécules parmi les molécules, chaque être devrait se sentir à sa place dans un magma de matière où la vie et la mort ne devraient avoir aucune signification.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NicolaK   01 juin 2021
Take a ride (on the wild side) de O Nadaco
D’abord il faut sentir le soleil qui réchauffe la peau, pénètre chaque pore du visage, lumière puissante et brûlante. Puis, sous les cuisses, le bitume froid du trottoir que les rayons, coupés par les immeubles, n’ont pas atteint. Les jambes nues étendues devant soi, les baskets noires de crasse hydrocarburée au bout, posées l’une sur l’autre, se balancent lentement au rythme interne. Et puis il y a le livre, ce roman dans vos mains qui envahit vos pensées. Et cette bulle d’ailleurs, d’aventures frappées sur les pages blanches, sans risques ni conséquences. Elle éclate brusquement dans un claquement de mâchoires qui vous font vibrer la boîte crânienne. Un ballon de netball vous a frappé les jambes avant de rebondir contre votre menton. Clac ! Et le bruit de chaussures qui courent sur la terre sèche. Des jambes couleur chocolat, striées de petites cicatrices noires, se plantent devant vos pieds. Ses baskets à lui ont l’aspect rigide du neuf.
Commenter  J’apprécie          20
NicolaK   29 mai 2021
À l'encre de sang de O Nadaco
Il attrapa deux boîtes à la fois, sans trop savoir ce qu’il pourrait en faire si elles n’appartenaient à personne et que ce même « personne » les avait flanquées en plein milieu de son travail en cours. Il entrevit la possibilité de les déposer simplement à terre, à côté de la porte ; il demanderait aux secrétaires de l’en débarrasser plus tard, quand elles auraient digéré sa petite crise de nerfs. Mais la boîte de mauvaise qualité de droite, achetée à grand renfort de précautions budgétaires, se délita entre ses doigts et le contenu se répandit dans le bureau, sur et surtout sous sa table, dans le couloir et partout où les feuilles pouvaient voler.
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszs   09 décembre 2016
Knysna de O Nadaco
Il sentait l’isolement qu’il créait autour de lui s’étendre peu à peu. Il éliminait une à une les rares personnes qui semblaient s’intéresser à lui. ‘C’est ton choix. Tu n’as pas à les impliquer dans tes histoires. Tu fais assez de mal comme ça.’ Voilà les mots qui tournaient dans son esprit, rationalisant les cris de désespoir qu’il aurait voulu hurler au monde. Mais rien ne sortait. Sa gorge était serrée, les autres ne comprenaient pas. Les autres étaient différents et alors à quoi bon les impliquer ? Qui aurait été capable de comprendre sa détresse ? Quelque chose en lui n’allait pas, qu’aucune thérapie, qu’aucun mot, qu’aucune personne ne pourrait changer. Du coin de l’œil, il regarda sa petite sœur : certainement pas Stacy, si heureuse et vivante. Alors dans un mouvement qu’aucun d’eux n’avait vu venir, il passa doucement sa main sur le dos de celle de Stacy, comme une caresse. Sa sœur tourna vers lui un regard perturbé, pendant un instant si bref qu’il ne fut pas sûr de ne l’avoir imaginé. Stacy lui sourit de nouveau mais n’ajouta rien, dans ce contact si inhabituel elle venait d’avoir sa réponse : quelque chose n’allait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NicolaK   11 mai 2021
À l'encre de sang de O Nadaco
La gueule enfarinée des nuits d’insomnie, des heures nocturnes passées à boire de la bière pour espérer s’endormir, à avaler du café quand il est finalement trop tard pour se coucher, le lieutenant Basson se dirigeait vers son bureau, offrant quelques hochements de tête, grommelant quelques bonjours aux collègues croisés sur son passage.

Putain de marches...

Les trois étages de cet escalier en colimaçon étaient un calvaire. Tous les jours, et ce matin plus encore. Magnifique escalier à la rampe de bois et de fer forgé, avec ses colonnes qui lui donnaient un foutu charme pour un bâtiment qui en jetait de l’extérieur mais dénué de tout confort par ailleurs. Le 36 n’était rien de plus qu’une vieillerie aux murs décatis et paré d’un lino sale où accrocs et véritables trous conspiraient dans une course au vétuste.
Commenter  J’apprécie          10
Diabolau   01 mars 2019
Knysna de O Nadaco
Heureusement ses parents n'avaient jamais eu le désir de voir où leur fils s'était installé. Ni l'appartement (trop petit, trop vétuste), ni le quartier n'auraient été compatibles avec leur mode de pensée (lui aussi trop petit et trop vétuste.)
Commenter  J’apprécie          20
Diabolau   01 mars 2019
Knysna de O Nadaco
Les gens ne veulent pas compatir, comme s'ils avaient peur que le malheur ne soit contagieux, que leur fragile supposé équilibre ne soit rompu. Au mieux, ils vous offraient quelques formules polies, et vous oubliaient.
Commenter  J’apprécie          20

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Knysna" de Odehia Nadaco.

Quel est le nom de l’hôtel que Knysna a réservé pour les 4 et 5 septembre ?

Belmonte
Fulton
Marteens

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Knysna de O NadacoCréer un quiz sur cet auteur