AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.12 /5 (sur 149 notes)

Nationalité : Mexique
Né(e) à : Mexico , le 31/03/1914
Mort(e) à : Mexico , le 19/04/1998
Biographie :

Octavio Paz est un poète, essayiste et diplomate mexicain.

En 1937, en Espagne, il se range du côté des Républicains. Après la seconde guerre mondiale, en 1945, installé à Paris, il collabore avec les Surréalistes. En 1962, il est nommé ambassadeur du Mexique aux Indes, poste dont il démissionne six ans plus tard, en désaccord avec la politique de répression du gouvernement mexicain à l’égard du mouvement étudiant.

Octavio Paz est considéré comme l’un des plus grands poètes de la culture latino-américaine. Son œuvre est considérable. Elle contient des inspirations multiples, une rencontre entre des cultures mondiales afin d'élaborer une cosmogonie personnelle et originale. Il est lauréat du Prix Cervantès en 1981 et du prix Nobel de littérature en 1990 « pour ses écrits passionnés aux vastes horizons qui se reconnaissent par leur intelligence sensuelle et leur intégrité humaniste. »

Parmi ses œuvres, on peut citer : "Liberté sur parole", "Versant Est", "Le feu de chaque jour" et "Le Labyrinthe de la solitude".
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Octavio PAZ – Paroles en forme de tourbillon (DOCUMENTAIRE, 1989) Un documentaire d’Alain Jaubert et Frédéric Magné, diffusé le 5 juin 1989 sur France 3.
Podcasts (13) Voir tous


Citations et extraits (422) Voir plus Ajouter une citation
Octavio Paz
Piatka   15 décembre 2013
Octavio Paz
Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs. A l’inverse, c’est de l’isolement que meurent les civilisations.
Commenter  J’apprécie          712
Octavio Paz
Piatka   14 janvier 2019
Octavio Paz
Toute œuvre d’art est une possibilité permanente de métamorphose, offerte à tous les hommes.
Commenter  J’apprécie          700
Octavio Paz
palamede   16 octobre 2016
Octavio Paz
Arbre qui parle



Ce livre a la forme d'un arbre à cinq branches. Ses racines sont mentales et ses feuilles sont des syllabes. La première branche s'oriente vers le temps et cherche la perfection de l'instant. La deuxième parle avec les autres arbres, ses prochains lointains. La troisième se regarde sans se voir : la mort est transparente. La quatrième est une conversation avec des images peintes, la forêt " des vivants piliers ". La cinquième se penche vers une source et apprend les mots du commencement.
Commenter  J’apprécie          680
Octavio Paz
Eve-Yeshe   10 mai 2014
Octavio Paz
Savoir parler a toujours été savoir se taire, savoir qu'il ne faut pas toujours parler
Commenter  J’apprécie          694
Octavio Paz
palamede   20 octobre 2016
Octavio Paz
Les armes de l'été



Ecoute la palpitation de l'espace

ce sont les pas de la saison en chaleur

sur les braises de l'année



Rumeur d'ailes et de crotales

tambours lointains de l'averse

crépitation halètement de la terre

sous son vêtement d'insectes et de racines



La soif éveille et construit

ses grandes cages de verre

où ta nudité est eau enchaînée

eau qui chante et se déchaîne



Avec les armes de l'été

tu entres dans ma chambre entres dans mon front

et tu détaches le fleuve du langage

regarde-toi dans ces promptes paroles



Le jour brûle peu à peu

sur le paysage aboli

ton ombre est un pays d'oiseaux

que le soleil d'un geste dissipe
Commenter  J’apprécie          640
Octavio Paz
palamede   23 octobre 2016
Octavio Paz
GERBE



DIRE : FAIRE (A Roman Jakobson)



Entre ce que je vois et dis,

entre ce que je dis et tais,

entre ce que je tais et rêve,

entre ce que je rêve et oublie,

la poésie.

Elle glisse

entre le oui et le non :

elle dit

ce que je tais,

elle tait

ce que je dis,

elle rêve

ce que j'oublie.

Elle n'est pas un dire :

elle est un faire.

Elle est un faire

qui est un dire.

La poésie

se dit et s'entend :

elle est réelle.

Et à peine dis-je

" elle est réelle ",

qu'elle se dissipe.

Est-elle ainsi plus réelle ?





Idée palpable,

mot

impalpable :

La poésie

sème des yeux sur la page,

sème des mots dans les yeux.

Les yeux parlent,

les mots regardent,

les regards pensent.

Entendre

les pensées,

voir

ce que nous disons,

toucher

le corps de l'idée.

Les yeux

se ferment,

les mots s'ouvrent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          600
Octavio Paz
darkmoon   01 octobre 2013
Octavio Paz
La solitude est le fond ultime de la condition humaine. L’homme est l’unique être qui se sente seul et qui cherche l’autre.
Commenter  J’apprécie          520
palamede   26 mai 2017
Oeuvres Poétiques de Octavio Paz
Vent, eau, pierre



L'eau perce la pierre,

le vent disperse l'eau,

la pierre arrête le vent.

Eau, vent, pierre.



le vent sculpte la pierre,

la pierre est coupe de l'eau,

l'eau s'échappe et elle est vent.

Pierre, vent, eau.



Le vent dans ses tours chante,

l'eau en marchant murmure,

la pierre immobile se tait.

Vent, eau , pierre.



On est autre et personne :

entre leurs noms vides

passent et s'évanouissent

eau, pierre, vent.



A Roger Caillois (p. 520)
Commenter  J’apprécie          460
Malaura   05 mai 2012
L'Arbre parle de Octavio Paz
Entre ce que je vois et dis,

entre ce que je dis et tais,

entre ce que je tais et rêve

entre ce que je rêve et oublie,

la Poésie.

Elle glisse

entre le oui et le non :

elle dit

ce que je tais,

elle tait

ce que je dis,

elle rêve

ce que j'oublie.

Elle n'est pas un dire :

elle est un faire.

La poésie

se dit et s'entend :

elle est réelle.

Et à peine je dis

« elle est réelle »

elle se dissipe.

Est-elle ainsi plus réelle ?

Commenter  J’apprécie          460
Octavio Paz
milamirage   02 avril 2013
Octavio Paz
" Contre le silence et le vacarme, j’invente la Parole,

la liberté qui s’invente elle-même et m’invente, chaque jour. "
Commenter  J’apprécie          440

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature et poésie japonaise du XIXe et XXe siècle

Atsushi Nakajima a écrit

La bête au clair de lune
Histoire du poète qui fut changé en tigre
Le livre de la jungle

7 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature japonaise , poésie japonaise , xixème-xxème sièclesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..