AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.84 /5 (sur 344 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1976
Biographie :

Olivia Elkaim est journaliste depuis une dizaine d'années, nouvelliste et essayiste.

Elle a travaillé à Marianne, puis à Capital et actuellement à VSD, où elle est le chef des informations.

Elle a publié plusieurs nouvelles, dont "Chair de femme", dans le recueil Onze femmes (J’ai lu, 2008), un essai, "Amazones ou princesses ?" (Ramsay, 2006) et plusieurs romans.


Ajouter des informations
Bibliographie de Olivia Elkaim   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les récits de migration et d'exil occupent une place importante parmi les textes publiés ces derniers mois. On y trouve pourtant peu de paroles de femmes, dont l'engagement dans ces circulations forcées s'affirme pourtant sur tous les fronts, touchant le vécu de manière intime. Dans le tailleur de Relizane, Olivia Elkaim s'approprie on héritage algérien à travers l'histoire de ses grands-parents juifs, fuyant leur terre natale en pleine guerre civile, sur la trace de nombreuses familles pieds-noirs dans leur retour en France. Tout comme Olivia Elkaim, la géographe Camille Schmoll donne la parole aux migrantes et à leurs combats dans ces odyssées méditerranéennes. Fruit d'une longue recherche sur le terrain, Les damnées de la mer décrit les réalités multiples de l'exil féminin. Cette rencontre en « collusion » propose un dialogue entre deux autrices qui explorent les réalités de ces migrations au féminin, entre voix de l'intime et voix collectives. Olivia Elkaim est écrivaine et journaliste politique pour le magazine La Vie. le tailleur de Relizane (Stock, 2020) est son sixième roman. Camille Schmoll est géographe, professeure à l'Université de Paris et spécialiste de l'expérience migratoire. Les damnées de la mer est son premier livre aux éditions La Découverte. Retrouvez notre dossier "Effractions 2021" sur notre webmagazine Balises : https://balises.bpi.fr/dossier/effractions-2021/ Retrouvez toute la programmation du festival sur le site d'Effractions : https://effractions.bpi.fr/ Suivre la bibliothèque : SITE http://www.bpi.fr/bpi BALISES http://balises.bpi.fr FACEBOOK https://www.facebook.com/bpi.pompidou TWITTER https://twitter.com/bpi_pompidou

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (112) Voir plus Ajouter une citation
torpedo   16 novembre 2018
Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim
Nous, on te connaît déjà. Amedeo n'a que toi à la bouche... Jeanne Hébuterne. Jeanne Hébuterne. Jeanne Hébuterne. Il ne s'arrête plus. Il n'a jamais autant travaillé. Il ne peut plus se passer de toi... Il ne peut plus se passer de toi pour peindre.
Commenter  J’apprécie          280
Cannetille   18 mars 2021
Le tailleur de Relizane de Olivia Elkaim
Cet été-là, 67 956 rapatriés débarquent dans la région Midi-Pyrénées. C’est beaucoup moins qu’à Marseille, où 450 000 pieds-noirs affluent par l’aéroport de Marignane et par la mer. Chaque jour, les paquebots, cargos, navires-citernes, et même les chalutiers, déversent des milliers de pauvres gens. Face à cette marée humaine, les pouvoirs publics sont dépassés.
Commenter  J’apprécie          220
carre   28 septembre 2014
Nous étions une histoire de Olivia Elkaim
N'oublie pas d'où tu viens, Anita, si tu veux savoir ou tu va.
Commenter  J’apprécie          230
Bibalice   01 juin 2017
Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim
Mon corps se dérobe, mon âme vagabonde, entièrement aspirés pour n'exister qu'immobiles et figés sur les tableaux de Modigliani.
Commenter  J’apprécie          200
jeunejane   12 septembre 2018
Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim
Zborowski lit à haute voix une des seules critiques favorables.

-" La souplesse animale, parfois immobilisée ses abandons, sa faiblesse heureuse, n'ont point encore connu de peintre plus soucieux de les traduire." C'est bon, Modi, tu vendras quelques toiles. Je dis pas la richesse, je dis pas comme Picasso ou Matisse, juste un bon petit début de gloire.
Commenter  J’apprécie          180
torpedo   15 novembre 2018
Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim
Hier soir, j'ai prétexté la fatigue pour me retirer dans la chambre. Je me suis couchée, tête posée sur l'écharpe d'Amadeo Modigliani.

J'ai fermé les yeux pour revivre la scène, et tout m'est revenu avec l'exactitude d'une amoureuse.

C'était délicieux.

C'était réel.

J'ai enfoncé mon nez dans la laine et prononcé son nom, comme si je pouvais le convoquer près de moi, dans ma chambre de jeune fille.
Commenter  J’apprécie          170
Pancrace   08 mai 2019
Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim
Alors je sens que, pour un instant, je ne suis plus une Hébuterne, coupée en deux, la partie haute de mon corps asphyxiant la partie basse. Je suis un corps, je suis sienne. Un désir fou a vaincu ma mélancolie.

J'ai réussi à éloigner la mort.

Je vis à toute allure.
Commenter  J’apprécie          150
Annette55   13 janvier 2020
Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim
«  D’habitude, je fuis l’amour.

Qu’un homme m’approche, vante ma peau diaphane et les nattes cuivrées qui descendent à mes genoux , et je lui tourne le dos.

J’aime la tranquillité , redoute l’inconstance des sentiments..

Non que je l’aie expérimentée à mes dépens , mais je l’ai lue dans les romans.

Les tocades, les soubresauts des longues passions , ce n’est pas pour moi » ...
Commenter  J’apprécie          120
afadeau   07 avril 2021
Le tailleur de Relizane de Olivia Elkaim
J’ai rangé les archives familiales dans la valise à roulettes, trié les livres, inventé là où aucun document, aucun mot de mon père ou de mes proches, ne confirmait mes hypothèses ni ne comblait les blancs.
Commenter  J’apprécie          100
Croquignolle   08 mai 2019
Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia Elkaim
Un port de tête incliné. Mes cheveux cuivrés en cascade sur la poitrine.

Je trouve de la grâce dans ce corps auréolé d'une lumière dorée, tel que je ne l'ai jamais vu auparavant.

Je me découvre sous la main d'Amedeo Modigliani.

Mon regard le désire. Ma bouche pourpre appelle la sienne.

Je suis une femme aux yeux azur.

Je suis une femme.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
3586 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..