AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.77/5 (sur 57 notes)

Biographie :

Olivia Koudrine, ancienne danseuse du Crazy Horse Saloon, a publié deux pièces de théâtre, Prélude (2007) et Le Garrot du silence (2009) aux éditions L’Œil du Prince, et, au cherche midi, Barby Blue (2013), La Serpente (2015), De Cinq à Sept (2018) qui fait l’objet d’une adaptation cinématographique, ainsi que L'Homme battu (2021).


Source : Cherche-midi
Ajouter des informations
Bibliographie de Olivia Koudrine   (6)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
Charlotte est rentrée de Saint-Barth depuis trois semaines. Elle garde un mauvais souvenir de ses vacances. Le temps lui a paru trop long si loin de lui.
« A quoi penses-tu ? demande Arthur en lui caressant le ventre.
- A toi », répond-elle.
C'est toujours ce que l'on dis à l'amant qui nous scrute, qui s’interroge sur nos silences. Elle l’attrape par le cou, l'embrasse avec passion en riant.
« Je pense à toi... à toi... à toi.
Commenter  J’apprécie          170
Ils ne se disputaient pas ! Elle se disputait seule, avec elle même. Lui n'était qu'un prétexte, utile à son déversement d'amertume et de désillusions.
Commenter  J’apprécie          83
Sa bouche se pinçait comme celle des bourgeoises mal aimées. Il y avait au bord des ses yeux pers l'éclat brillant d'une larme qui ne voulait pas couler.
Commenter  J’apprécie          30
- Non mais…votre maman va mieux?
- Maman est morte.
Sa mine chafouine se para d’un zeste d’humanité.
- Je savais qu’elle était pas bien mais j’aurais pas cru qu’elle s’en aille si vite.
- Oui, un dernier sprint!
- Pardon?
- Non rien, je suis fatiguée. Mais si ce n’est pas pour me présenter vos condoléances que vous êtes ici à cette heure tardive, de quoi s’agit-il?
Commenter  J’apprécie          20
La gracieuse physionomie de son amie lui revint en mémoire. Son œil fripon, légèrement bridé, l’ovale carré de son visage volontaire, auréolé d’une broussailleuse chevelure. Une personnalité atypique, amorale, dont l’impulsivité et l’humour noir choquaient les bienséants, agressés par son courage de dire tout haut ce qu’ils osaient à peine penser.
Commenter  J’apprécie          20
Mon boy-friend affirme que j’ai les yeux dorés comme la Lune. Celle dont Pindare disait qu’elle était l’œil de la nuit. Ce marivaudage amoureux avait un sens. J’ai longtemps recherché la lumière dans les profondeurs mystérieuses de mes ténèbres.
Commenter  J’apprécie          20
En fait j’exagérais, il n’y avait pas plus de crétins ici qu’ailleurs. Pas plus que chez les écrivains, les ouvriers, les fonctionnaires et hauts, les chômeurs, les médecins, les avocats, les chercheurs, les entrepreneurs, les artistes, les losers, les politiques ou les syndicalistes. Quoique les politiques et les syndicalistes ne soient pas forcément un bon exemple! Je soupçonnais là une concentration paranormale d’idiots, doublés d’incompétents. Ce n’était qu’un avis personnel largement partagé.
Commenter  J’apprécie          10
Loin du méridien de Greenwich, j’avais vieilli de six heures sans en profiter. C’est le coup de fil tardif d’Amaury qui me le rappela. Il était onze heures du soir à Paris, son concert venait de se terminer. L’euphorie et l’alcool aidant, une envie pressante l’avait saisi. Ici mon portable affichait cinq heures du matin.
- J’ai envie de toi, susurrait-il enamouré.
Commenter  J’apprécie          10
Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et l’argent aussi. Dans son appartement, pour les lumières, c’est Versailles, pour le chauffage, c’est une île des Caraïbes. Jamais moins de vingt-cinq degrés. Et les écolos peuvent aller se faire voir. Elle s’est gelé les miches dans le noir pendant vingt ans, elle a de la clarté et des degrés à récupérer.
Commenter  J’apprécie          10
D’ordinaire, le petit déjeuner était son repas favori. Elle adorait les viennoiseries encore tièdes, les petits pains croustillants tartinés de beurre salé et de miel, trempés dans un chocolat chaud. Mais, ce matin, elle ne put rien avaler. Son larynx était paralysé par l’angoisse. Elle tâtonna le marbre des tables de chevet, à la recherche de molécules miraculeuses. Trouva enfin une boîte d’anxiolytiques. Aux urgences, son agitation anormale avait conduit le médecin à lui prescrire des calmants. Le genre de produits dont la notice, avec ses indications et contre-indications, vous suggère que se soigner peut être plus dangereux que la maladie. Ne pas dépasser la dose prescrite. La tentation l’effleura d’avaler le contenu de l’étui en une seule gorgée. Mais force était de constater que, si le traitement avait peu d’effet sur son moral, il en avait sur son corps.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Olivia Koudrine (60)Voir plus

Quiz Voir plus

Céleste ma planète

De quelle forme sont les tâches qu'à Céleste sur le corps ?

en forme triangulaire
en forme de pays ou de continents
ce sont des points
ces tâches n'ont pas de forme

10 questions
916 lecteurs ont répondu
Thème : Céleste, ma planète de Timothée de FombelleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}