AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.03/5 (sur 2094 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Olivier Bocquet est un romancier et scénariste français de bande dessinée.
Il a occupé une multitude d'emplois .
Il a écrit et/ou réalisé des programmes courts pour les chaînes jeunesse de la télévision française, des bandes annonces pour la télévision, un court-métrage, quelques pubs, et des romans : "Turpitudes", "Du Plomb dans la Tête" en 2020.
Il a adapté, avec Léonie Bischoff au dessin, les romans policiers de Camilla Läckberg ("La Princesse des glaces", 2014, "Le Prédicateur", 2015 et "Le Tailleur de pierre", 2018).
En 2018, il reçoit le prix OUEST FRANCE, quai des bulles pour "Ailefroide, altitude 3954".
Aujourd'hui, il écrit des scénarios de BD.

Twitter : https://twitter.com/levraio?lang=fr
page Facebook : https://www.facebook.com/levraiolivierbocquet

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Olivier Bocquet   (31)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le métier leplus dangereux du monde 2


Citations et extraits (182) Voir plus Ajouter une citation
Mon père pardonne toujours tout à sa fille chérie. Je te rappelle que c'est un homme. Et tu sais comment sont les hommes : désarmés par notre fragilité.
Commenter  J’apprécie          280
Dans ma branche, la pitié est une faute professionnelle.
Commenter  J’apprécie          270
Toute logique et toute conscience éventuelle des conséquences avaient été effacées au profit de l'instinct et du désir d'agir.
Commenter  J’apprécie          250
[Les hommes] ne doivent jamais savoir que tu as besoin d'eux. Et tu dois leur faire sentir que, quoiqu'ils fassent, ce n'est pas assez.
Commenter  J’apprécie          230
KENZA : Tiens, goûte.
FRANCK : On dirait du vomi.
KENZA : Le vomi c’est plus amer. Là, ça se rapproche de la cervelle de taupe, je trouve. Avec un petit goût de banane en plus.
Commenter  J’apprécie          211
Je les trouve tous les deux assez attendrissants de se cacher comme ça, mais d'après A ..., pour être élu il faut être hétéro ... Je n'en suis pas certaine : on est au XXI siècle quand même !

Pourtant ... j'ai encore le souvenir d'une conversation entre mes parents et leurs amis un soir de réveillon, durant laquelle une dinde autre que celle qui était dans nos assiettes a dit quelque chose comme « Oh non, surtout pas Delanoë à la mairie de Paris ! Il nous faut un vrai homme à la tête de la ville !», et tout le monde avait l'air d'accord.

Sur le moment, c'est surtout le « nous » qui m'avait étonnée : comme si Paris était Fontainebleau. Ce n'est que plus tard, en apprenant que Delanoë était homo, que i'ai compris que j'avais manqué l'essentiel...
Commenter  J’apprécie          141
Je n'ai aucun ami ... pas d'amant non plus et ça ne me manque pas. Les quelques personnes avec qui j ai eu des rapprochements sont passées comme des comètes. Sitôt arrivées, sitôt reparties.

Je finis toujours par les trouver encombrantes. Elles posent des questions, elles s'inquiètent, elles forcent l'intimité en déroulant toute leur vie sous mes yeux, en espérant sans doute que je me confie à mon tour. Mais qu'y aurait-il à raconter ? Une vie solitaire et sans éclat ... Faudrait-il que j'invente des alibis pour justifier de ceci ou de cela ? Que je mente pour rendre mon existence plus présentable, plus conforme ? ...

"Tu n'es vraiment pas comme tout le monde" me répétait sans cesse Sophia... Elle est morte d'un cancer foudroyant. Une pierre tombale parmi tant d'autres.

Une chose est sûre : je finirai comme elle. Comme tout le monde.
Commenter  J’apprécie          130
p.25.
Kathleen : Il fait qu'on trouve de l'aide.
Chumani : Non.
Kathleen : Je... te demande pardon ?
Chumani : Tu penses comme une blanche. Mais pour Abigail et moi, demander de l'aide c'est aller au-devant des ennuis.
Kathleen : Tous les blancs ne sont pas...
Abigail : Je suis d'accord avec Chumani. Si quelqu'un me trouve dans cette cage, il va me renvoyer d'où je viens.
Kathleen : Mpf. Je comprends. Vous avez raison. Mais tous les blancs ne sont pas...
Chumani : Si.
Abigail : Si.
Commenter  J’apprécie          00
p.25.
Ne t'inquiète pas. On sait que tu dis la vérité.
Commenter  J’apprécie          10
FRANCK : Oui non mais d’accord, mais comment tu peux manger ça …
KENZA : Ah ! Ben j’me force … Regarde les autres ! Tu crois que l’on mange par plsr ? On mange parce qu’on est obligés ! On a bien essayé d’arrêter mais on s ‘est rendu compte qu’au bout d’un moment on mourait.
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Olivier Bocquet Voir plus

Quiz Voir plus

Démasqué ! 🎭

"Le Masque de la mort rouge" est le titre d'une nouvelle écrite par ...

Oscar Wilde
William Irish
Edgar Poe

12 questions
139 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , critique littéraire , théâtre , littérature étrangère , carnaval , culture littéraireCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..