AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.35 /5 (sur 30 notes)

Nationalité : Afghanistan
Biographie :

Quand il n'écrit pas, Qais Akbar Omar dirige son entreprise familiale de tapis à Kaboul. Il a donné des conférences sur les tapis afghans en Afghanistan, en Europe et aux États-Unis.

Il est le coauteur de "Shakespeare in Kabul", avec Stephen Landrigan.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   03 octobre 2014
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
Les sunnites et les chiites sont les deux branches d’un même arbre, et une épine dans le pied de leurs ennemis. Ils croient tous en Dieu et en Mahomet, la paix soit avec Lui . La séparation des sunnites et des chiites commença par une dispute entre les proches du prophète Mahomet, la paix soit avec Lui, sur la question de savoir qui dirigerait l’islam après sa mort. Sunnites et chiites partagent les mêmes croyances islamiques et la même foi.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   03 octobre 2014
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
Une fleur est plus heureuse sur sa branche. Elle lui appartient. » Depuis, je n’ai jamais plus coupé de fleurs car il avait raison. Mais je ne pouvais pas imaginer comment quelqu’un avait pu couper les têtes de ces hommes et de ces femmes. Je me disais que les têtes aussi appartenaient à leurs corps.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   03 octobre 2014
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
Le temps t’enseignera la vérité. Aujourd’hui, tu es trop jeune. Attends et sois patient, tu trouveras des réponses à tes questions »... Je ne comprenais pas pourquoi les adultes disaient toujours que j’étais trop jeune. Je voulais devenir grand, avoir une moustache, des rides sur le front, ronfler en dormant, et tout savoir.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   03 octobre 2014
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
L’époque des communistes était terminée, celle des moudjahidine commençait.À l’annonce de leur entrée en ville, je m’attendais à voir arriver des héros en uniforme, chaussés de bottes bien cirées. En fait, ils étaient vêtus comme des paysans avec de gros turbans, des pantalons bouffants traditionnels, les salwar, et des chemises longues comme des tuniques, les kameez. Ils arboraient tous barbe et moustache, portaient des gilets bourrés de munitions et des chaussures malodorantes qui enveloppaient leurs pieds sales. Ils étaient tous armés, sans exception.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   03 octobre 2014
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
Deux mois avant l’arrivée des moudjahidine, on nous avait dit à l’école que nous descendions des singes. Le maître nous avait raconté que certains avaient changé, devenant petit à petit des hommes. D’autres n’avaient pas voulu devenir des humains civilisés car il y a toujours pas mal de problèmes avec les civilisations.
Commenter  J’apprécie          50
dadouche   31 juillet 2015
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
Le passé, c'est comme l'eau qui coule dans une rivière, reprit il. Tu ne peux pas la retenir avec une pelle. Laisse le passé là où il est et avance, tu ne perdras rien. Rappelle toi tout ce que je t'ai dit.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   03 octobre 2014
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
Nos jeux avaient plus d’importance et ne s’arrêtaient jamais, que ce soit un cache-cache dans le jardin, une partie de billes, une course à bicyclette dans le parc près de la maison, ou encore et surtout une partie de cerf-volant sur le toit.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   03 octobre 2014
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
Une femme peut te réchauffer comme le vin ou se révéler de glace. Sois patient, petit homme. Une personne sans patience, c’est comme une bougie sans cire. Parfois l’amour rend impatient. Garde tes sentiments sous contrôle.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   03 octobre 2014
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
La vie est comme un jeu de hasard. On perd, ou on gagne. Si tu cherches à savoir si elle a un sens, tu risques de ne jamais le trouver, et tu perds. Mais tu peux aussi le trouver et gagner.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   03 octobre 2014
Kaboul était un vaste jardin de Omar Qais Akbar
L’histoire de l’humanité débute avec Adam et Ève, et la terre existait bien avant eux. Ne laissez pas Shaitan vous guider. Il a trompé Ève et Adam et les a empêchés d’entrer au paradis.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Avec qui passer Noël ?

- Qui pourrai-je inviter à Noël ? J'ai mon crayon à la main pour faire ma liste. - Tiens, déjà comme tu es célibataire, voilà un livre qui va t'aider ..."Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire", me donne ma future ex meilleure amie. donc pas de mari à Noël !

Nadine de Rotschild
Tom Sharpe

14 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , romans policiers et polars , romans américainsCréer un quiz sur cet auteur