AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.74 /5 (sur 39 notes)

Nationalité : Mali
Né(e) à : Bassala , 1960
Biographie :

Ousmane Diarra est un nouvelliste, poète et romancier.

De son village de Bassala dans les brousses maliennes, il dévorait les caisses d’ouvrages livrés par la Croix-Rouge.

Diplômé de l’École Normale Supérieure de Bamako d’une maîtrise de Lettres Modernes, il a enseigné le français pendant deux ans.

Il est actuellement bibliothécaire à l' L'Institut français du Mali (ex Centre Culturel Français de Bamako).

Ousmane Diarra est également auteur de livres pour la jeunesse et conteur. À ce titre, il anime "L'heure du conte" au CCF de Bamako depuis 1994 et a participé à de nombreuses animations autour du conte au Mali et en France.

Après avoir publié plusieurs nouvelles, il s’est enfin senti légitimé dans son amour de la littérature avec son premier roman très remarqué, "Vieux Lézard" (2006), qui remporte trois prix : Le Prix Amadou Kourouma de Genève, le Prix RFO et le Prix du Prince Pierre de Monaco.

Avec "Pagne de femme" (2007), il signe un roman beaucoup plus ample et ambitieux, au souffle puissant et gambadant, historique dans tous les sens du terme.

En 2013, le Mali est à feu et à sang. Face à ce que l’actualité nomme la "crise malienne", l’auteur interrompt tous ses travaux pour écrire son nouveau roman "La route des clameurs" (2014), une ode à la résistance et à la paix contre le fanatisme et l’obscurantisme.
+ Voir plus
Source : www.lesfrancophonies.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Ousmane Diarra   (8)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   24 juin 2019
Pagne de femme de Ousmane Diarra
- Le puits qu'on creuse aujourd'hui, c'est pour prévenir la soif de demain. Demain, il sera trop tard. Car celui qui meurt de soif n'a point de force pour creuser, me répondit le vieux diable en caressant sa barbe méphitique.
Commenter  J’apprécie          231
Shan_Ze   31 mai 2017
La route des clameurs de Ousmane Diarra
Eh Allah, que j'avais mal ! Mais cette fois, je n'allais pas crier, wallahi ! Je n'allais pas leur donner ce plaisir de m'entendre hurler de douleur et appeler leur Allah au secours. On ne partageait d'ailleurs plus le même Allah ! Ils avaient le leur, au nom duquel ils massacraient les gens comme des mouches. J'avais le mien, qui me dictait d'être gentil avec tout le monde et seulement très méchant avec les méchants.
Commenter  J’apprécie          190
Shan_Ze   27 mai 2017
La route des clameurs de Ousmane Diarra
Mais à chaque fois que je me fachais et brandissais mon sabre étincelant et mon kalach pour bousiller tous ces misérables, il me disait, mon papa, de rengainer mes armes tout de suite, et le répétait que c'est dans les sociétés arrierées que la moquerie et les méchancetés sont les plus développées, de même que la peur et les superstitions.
Commenter  J’apprécie          190
cicou45   07 septembre 2012
Vieux Lézard de Ousmane Diarra
"Il n'y a pas de honte à se tromper souvent. L'erreur, dit-on, est le propre de l'homme."
Commenter  J’apprécie          150
Sachenka   07 octobre 2018
La route des clameurs de Ousmane Diarra
«Comme la mémoire de l'oralité est fêlée et mensongère! Elle ne retient de l'histoire que sa coquille vide. Et au bout de deux ou trois générations, l'essentiel est oublié au profit de la légende!»
Commenter  J’apprécie          110
Elodieuniverse   12 mars 2019
Le chasseur et le lézard de Ousmane Diarra
-Mariko, il ne faut pas tuer les animaux comme tu le fais. Si tous les chausseurs faisaient comme toi, il n'en resterait plus un seul. Continue et tu risques de faire fuir la nature.
Commenter  J’apprécie          100
Sachenka   06 octobre 2018
La route des clameurs de Ousmane Diarra
On ne peut vivre du rêve des autres. Il nous faut réinventer nos propres rêves du bonheur, de conquêtes du paradis! Rêver par la tête d'autrui est toujours fatal!
Commenter  J’apprécie          100
Gangoueus   16 mai 2015
La route des clameurs de Ousmane Diarra
Les gamins imams ne se contentaient pas de nous gaver de peurs et d'ignorance, comme ils étaient plus riches que la Banque Mondiale qu'ils combattaient d'ailleurs, je l'ai dit, ils achetaient tout le monde en distribuant beaucoup de fric.

P.57
Commenter  J’apprécie          50
cicou45   08 septembre 2012
Vieux Lézard de Ousmane Diarra
"C'est le sel de la vie, la souffrance."
Commenter  J’apprécie          60
cicou45   08 septembre 2012
Vieux Lézard de Ousmane Diarra
"Une société qui refuse les interrogations est une société en péril. Celle qui n'a que des réponses toutes faites est déjà morte."
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les Royaumes De Feu tome 1: La prophétie QUIZ

Comment s'appelle le monde des dragons?

Pirrhia
Les royaumes de feu
Pyrrhia
Dragons City

12 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : aventure , famille , clans , dragon , rencontres , prophétieCréer un quiz sur cet auteur