AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Paolo Eleuteri Serpieri (19)


gavarneur   15 février 2017
Druuna, tome 1 : Morbus gravis de Paolo Eleuteri Serpieri
Au fond ils ont peut-être raison de détruire tous ces vieux papiers pleins de mots inutiles et absurdes
Commenter  J’apprécie          100
Bouvy   31 janvier 2016
Druuna - Intégrale, tome 1 : Morbus Gravis - Delta de Paolo Eleuteri Serpieri

Vous, les hommes, vous aimez payer, ça vous rassure d’établir une hiérarchie dans le rapport, même si elle est illusoire... Et, oui, parfois, j’aime être achetée. C’est comme un jeu, un jeu émoustillant
Commenter  J’apprécie          70
Bouvy   14 mars 2019
Druuna, tome 5 : Celle qui vient du vent de Paolo Eleuteri Serpieri
C'est quoi les souvenirs ? C'est trop difficile de comprendre ce mot, il n'y a rien, pas même la conscience de soi ou du moi conscient... peut-être juste l'instinct... qui pousse à fuir...
Commenter  J’apprécie          63
rulhe   03 décembre 2017
Druuna, tome 5 : Mandragora de Paolo Eleuteri Serpieri
- je sens comme une lourde torpeur s, abattre sur moi.
Commenter  J’apprécie          40
Bouvy   11 novembre 2016
Druuna, tome 4 : Carnivora de Paolo Eleuteri Serpieri
- Tu n'as pas de libre arbitre, tu n'es pas un homme.
- Aahhhhhh
- Tu es un homme, tu as le choix... ne fais pas ça.
- Le choix n'est qu'angoisse...
Commenter  J’apprécie          30
Bouvy   14 avril 2016
Druuna - Intégrale, tome 2 : Créatura - Carnivora de Paolo Eleuteri Serpieri
Au commencement était le chaos. Et dieu créa l'être suprême, la créature primaire : Lui ...
Commenter  J’apprécie          30
deuxquatredeux   18 février 2016
Druuna - Intégrale, tome 1 : Morbus Gravis - Delta de Paolo Eleuteri Serpieri
- Mon dieu c'est épouvantable ! Allons-nous en, Schastar, rentrons à la maison...
- Nous devons passer... Aller de l'autre côté... Traverser le secteur... Viens !
- Hein ? Traverser le secteur ? Mais il est bouclé ! Schastar, tu es fou ? Là-bas, c'est plein de monstres !
- Vite par ici... Des monstres ? oui, c'est vrai, des monstres. C'est le mal qui les a réduits ainsi qui les a transformés en bêtes assoiffées de sang. Mais as-tu vu leurs visages, Druuna ? Ceux de ces hommes et de ces femmes qui regardaient ? Les as-tu bien vus ? Sommes-nous aussi comme eux ? C'est ça que nous sommes devenus ? Maudite ville... Maudite...
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   11 février 2019
Druuna - Intégrale, tome 1 : Morbus Gravis - Delta de Paolo Eleuteri Serpieri
-Qu'est ce que tu me veux soldat ?
-Tu as insulté le '' maître'' lorsqu' il est passé... Je t'ai vue.
-Mais qu'est ce que tu dis chérie...viens avec moi si tu veux le paradis.. Mais.. Il me semble que tu n'as rien dans le froc.
Commenter  J’apprécie          20
Gamayun   25 mars 2020
Chaman de Paolo Eleuteri Serpieri
Toi, l’homme blanc, je ne sais que tu ne croiras pas ce que je viens de raconter, mais je l’ai vu de mes yeux et en ce temps-là, ils étaient bons. Maintenant que tout est fini, il m’importe peu que tu me croies ou non. Nous ne concevions pas le combat comme vous, blancs assassins. Nous étions différents. Nous ressentions profondément le sens magique de la vie et c’est sans doute pour cela que vous avez vaincu
Commenter  J’apprécie          10
beklf   22 avril 2018
Lakota de Paolo Eleuteri Serpieri
"- Wakantanka m'a parlé... Le jour de la bataille est presque arrivé. Nous devons nous tenir prêts et tenir prêts les guerriers... Les longs couteaux ont toujours attaqué en masse, nous devons les obliger à combattre sur plusieurs fronts... Nous devons affronter l'homme blanc tous ensemble et calmer la fougue des plus jeunes. Ils ne doivent pas gaspiller leur vie dans d'inutiles actes de courage. Ils doivent se souvenir que notre peuple lutte pour sa terre, cette terre qu'on veut nous enlever."
Et, en juin 1876, Crazy Horse et ses Oglagas se sont alliés aux Hunkpapas de Sitting Bull sur les rives du Rosebud. Quelques temps plus tard, ils sont rejoints par des Sioux Miniconjou, Brulé et Sans Arcs, des Pieds noirs et d'autres Cheyennes. De mémoire d'indien, il n'y eut jamais si grand rassemblement.
Commenter  J’apprécie          10
Bouvy   11 novembre 2016
Druuna, tome 4 : Carnivora de Paolo Eleuteri Serpieri
La douleur, la souffrance... vous seuls, êtres humains, pouvez éprouver de telles sensations. C'est en souffrant qu'un individu devient un homme, extérieurement et intérieurement. Lorsque la douleur physique atteint celle de son esprit, il peut alors comprendre ce que le bien et le mal signifient.
Il n'y a qu'en connaissant la nature de la souffrance que l'on parvient à saisir l'essence du plaisir, le bien suprême.
Commenter  J’apprécie          10
Erik_   21 novembre 2020
Chaman de Paolo Eleuteri Serpieri
N'accuse pas le puits d'être trop profond. C'est ta corde qui est trop courte.
Commenter  J’apprécie          00
Erik_   19 novembre 2020
Peaux-Rouges de Paolo Eleuteri Serpieri
Comme je descendais des Fleuves impassibles
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs;
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.
Commenter  J’apprécie          00
Erik_   19 novembre 2020
Lakota de Paolo Eleuteri Serpieri
Le Lakota était empli de compassion et d'amour pour la nature, et son attachement grandissait avec l'âge.
Commenter  J’apprécie          00
Erik_   17 novembre 2020
L'homme médecine de Paolo Eleuteri Serpieri
La médecine est une putain et son maquereau c'est le pharmacien.
Commenter  J’apprécie          00
Erik_   31 octobre 2020
Le Monstre de Paolo Eleuteri Serpieri
La plus petite graine produit souvent le plus grand arbre.
Commenter  J’apprécie          00
Erik_   23 septembre 2020
Druuna, tome 1 : Morbus gravis de Paolo Eleuteri Serpieri
La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur. (Woody Allen)
Commenter  J’apprécie          00
CapitaineBapt   23 février 2018
La Règle du jeu de Paolo Eleuteri Serpieri
[Le lieutenant] : Une chose ne m'est pas claire : pourquoi n'avez-vous pas tiré lors de la première attaque ?
[Brad Sender] : Cet indien n'était pas venu pour tuer... il voulait juste "porter le coup". Pour les indiens, il n'est pas nécessaire de tuer l'ennemi, ce qui compte c'est de prouver sa propre audace. "Porter un coup" c'est quasiment un rituel magique, cela fait partie de leur façon d'envisager la guerre.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Paolo Eleuteri Serpieri (154)Voir plus


Quiz Voir plus

LNHI-50398

La poursuite diabolique

La ferme infernale
Le piège fantastique
La réunion éternelle

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinéeCréer un quiz sur cet auteur