AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.55 /5 (sur 1403 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Turin , le 19/12/1982
Biographie :

Paolo Giordano est un écrivain italien contemporain. Il vit à San Mauro Torinese dont il est originaire. Son père est gynécologue et sa mère enseignante d'anglais.

Diplômé au Lycée scientifique public "Gino Segré", à Turin, il présente une thèse en physique des interactions fondamentales à l'Université de Turin, où il étudie les propriétés des quark bottom.

Auteur du roman "La solitudine dei numeri primi" ("La Solitude des Nombres Premiers" ) édité par Mondadori en 2008, il remporte la même année le prix Campiello "première œuvre" et le prix Strega. A 26 ans, il devient le plus jeune auteur à avoir été couronné pour ce prix important de la littérature italienne.

En 2012, Mondadori publie son second roman, "Il corpo umano", traduit en français par Nathalie Bauer sous le titre "Le Corps humain".

En 2014 est édité chez Einaudi "Il nero e l'argento" (paru l'année suivante au Seuil sous le titre "Les Humeurs insolubles")

En 2018, toujours chez Einaudi, Paolo Giordano publie "Divorare il cielo", traduit en français en 2019 sous le titre "Dévorer le Ciel", toujours au Seuil.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Paolo Giordano   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Cette année encore, Gérard Collard et les libraires de la Griffe Noire vous proposent à l'approche des fêtes de fin d'année, plusieurs idées cadeaux sous forme de coffrets : https://www.lagriffenoire.com/455-coffret.html • COFFRET POLAR GRAND FORMAT Avant les diamants (Dominique Maison) - La gestapo Sadorsky (Romain Slocombe) - Prendre un enfant par la main (François-Xavier Dillard) https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-polar-gf.html • COFFRET POLAR FORMAT POCHE de bonnes raisons de mourir (Morgan Audic) - Un autre jour (Valentin Musso) - 1793 (Niklos Natt Och Dag) https://www.lagriffenoire.com/100778-coffret-polar-poche.html • COFFRET HISTOIRE GRAND FORMAT Churchill (Andrew Roberts) - L'aiglon (Laetitia de Witt) - J.E. Hoover confidentiel (Anthony Summers) https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-histoire-gf.html • COFFRET HISTOIRE FORMAT POCHE La véritable histoire des 12 Césars (Virginie Girot) - La route de la soie (Peter Frankopan) - La goûteuse d'Hitler (Rosella Postorino) https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-histoire-poche.html • COFFRET LITTÉRATURE FRANÇAISE GRAND FORMAT le tailleur de Relizane (Olivia Elkaim) - Ce qu'il faut de nuit - La Manufacture de livres - Laurent Petitmangin) - Rosa Dolorosa (Caroline Dorka-Fenech) https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-litterature-francaise-gf.html • COFFRET LITTÉRATURE FRANÇAISE POCHE Rien n'est noir (Claire Berest) - le baiser (Sophie Brocas) - Venise à double tour (Jean-Paul Kauffmann) https://www.lagriffenoire.com/132522-coffret-litterature-francaise-poche.html • COFFRET LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE GRAND FORMAT Les autres américains (Laila Lalami) - le rouge n'est plus une couleur (Rosie Price) - Walker (Robin Robertson https://www.lagriffenoire.com/132720-coffret-coffret-litterature-etrangere-gf.html • COFFRET LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE FORMAT POCHE Taxi Curaçao (Stefan Brijs) - Dévorer le ciel (Paolo Giordano) - Grace (Paul Lynch) https://www.lagriffenoire.com/132538-coffret-litterature-etrangere-poche.html • COFFRET DÉTENTE GRAND FORMAT Les 7 ou 8 morts de Stella Fortuna (Juliet Grames) - Les corps conjugaux (Sophie de Baere) - Les 3 filles du Capitan (Maria Duenas)

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (211) Voir plus Ajouter une citation
Neigeline   05 mai 2009
La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano
Il l'avait appris : les choix se font en l'espace de quelques secondes et se paient le reste du temps.
Commenter  J’apprécie          390
Aela   22 mai 2011
La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano
Car ils étaient unis par un fil.. qui ne pouvait exister qu'entre deux individus de leur espèce, deux individus qui avaient reconnu leur solitude dans celle de l'autre.
Commenter  J’apprécie          310
sylvie   21 mars 2009
La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano
Les autres furent les premiers à remarquer ce qu'Alice et Mattia ne comprirent qu'au bout de nombreuses années. Ils pénétrèrent dans la pièce main dans la main. Ils ne souriaient pas, leurs regards suivaient des trajectoires différentes, mais on aurait dit que leurs corps coulaient l'un dans l'autre à travers leurs bras et leurs doigts joints.

Le contraste prononcé que formaient les cheveux clairs d'Alice autour de son visage trop pâle et les cheveux foncés de Mattia retombant sur ses yeux noirs s'anéantissait dans cet arc subtil. Il y avait entre eux un espace commun dont les confins n'étaient pas bien tracés, où rien ne semblait marquer et l'air paraissait inerte, tranquille"...

..."Ils avaient l'air ébahis, comme s'ils venaient d'un endroit lointain qu'ils étaient seuls à connaître
Commenter  J’apprécie          250
saphoo   15 juillet 2010
La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano
Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes. Ils occupent leur place dans la série infinie des nombres naturels, écrasés comme les autres entre deux semblables, mais à un pas de distance. Ce sont des nombres soupçonneux et solitaires, raison pour laquelle Mattia les trouvait merveilleux. Il lui arrivait de se dire qu’ils figuraient dans cette séquence par erreur, qu’ils y avaient été piégés telles des perles enfilées. Mais il songeait aussi que ces nombres auraient peut être préféré être comme les autres, juste des nombres quelconques, et qu’ils n’en étaient pas capable. Cette seconde pensée l’effleurait surtout le soir, dans l’entrelacement chaotique d’images qui précède le sommeil, quand l’esprit est trop faible pour se raconter des mensonges
Commenter  J’apprécie          250
mickaela   10 août 2013
La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano
Il y avait entre eux un espace commun dont les confins n'était pas bien tracés, où rien ne semblait manquer et où l'air paraissait inerte, tranquille.
Commenter  J’apprécie          250
_Cacahuete_   12 mai 2010
La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano
Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes. Ils occupent leur place dans la série infinie des nombres naturels, écrasés comme les autres entre deux semblables, mais à un pas de distance. Ce sont des nombres soupçonneux et solitaires, raison pour laquelle Mattia les trouvait merveilleux. Il lui arrivais de se dire qu’ils figuraient dans cette séquence par erreur, qu’ils y avaient été piégés telles des perles enfilées. Mais ils songeait aussi que ces nombres auraient peut être préféré être comme les autres, juste des nombres quelconques, et qu’ils n’en étaient pas capable. Cette seconde pensée l’effleurait surtout le soir, dans l’entrelacement chaotique d’images qui précède le sommeil, quand l’esprit est trop faible pour se raconter des mensonges.



A son cours de première année, Mattia avait appris que certains nombres premiers ont quelque chose de particulier. Les mathématiques les appellent premiers jumeaux : ce sont des couples de nombres premiers voisins, ou plutôt presque voisins, car il y a toujours entre eux un nombre pair qui les empêche de se trouver vraiment. Des nombres tels que le 11 et le 13, tels que le 17 et le 19, le 41 et le 43. Si on a la patience de continuer, on découvre que ces couples se raréfient progressivement. On tombe sur des nombres premiers de plus en plus isolés, égarés dans cet espace silencieux et rythmé, constitué de seuls chiffres, et l’on a le pressentiment angoissant que les couples rencontrés jusqu’alors n’étaient qu’un fait accidentel, que leur véritable destin consiste à rester seuls. Mais au moment où l’on s’apprête à baisser les bras, découragé, on déniche deux autres jumeaux, serrés l’un contre l’autre. Mattia pensait qu’Alice et lui étaient deux nombres premiers jumeaux, isolés et perdus, proches mais pas assez pour se frôler vraiment. (Chapitre 21 p 149 – éditions points)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Fandol   03 octobre 2019
Dévorer le ciel de Paolo Giordano
Cosimo ignorait ce que nous savions : les plantes qui ont poussé en sécurité dans des pots, entourées de longues racines, ne s'adaptent pas à la terre. Seules celles qui ont des racines libres, extirpées tôt en hiver, tiennent bon, comme nous.
Commenter  J’apprécie          210
ssstella   18 avril 2020
Contagions de Paolo Giordano
Notre agressivité envers l'environnement favorise notre contact avec ces nouveaux agents pathogènes, des agents pathogènes qui, il y a encore quelque temps, se tenaient bien tranquillement dans leurs niches naturelles.

La déforestation, ainsi qu'un urbanisme irrépressible, nous rapprochent d'habitats qui ne prévoyaient pas notre présence.

L'extinction accélérée de multiples espèces animales oblige les bactéries qui vivaient dans leurs intestins à s'installer ailleurs.
Commenter  J’apprécie          200
Dosamuse   16 octobre 2013
La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano
Cette pensée l’effleurait surtout le soir, dans l’entrelacement chaotique d’images qui précède le sommeil, quand l’esprit est trop faible pour se raconter des mensonges.
Commenter  J’apprécie          200
vanillabricot   20 mars 2009
La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano
...il se sentait stupide, comme chaque fois qu'on pense au temps qu'on gaspille à souhaiter être ailleurs.
Commenter  J’apprécie          200

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Vrai ou faux ? (trop facile)

Le coeur d'une crevette est logé dans sa tête.

Vrai
Faux

11 questions
814 lecteurs ont répondu
Thèmes : Devinettes et énigmes , humour belge , méduse , mésolithiqueCréer un quiz sur cet auteur

.. ..