AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.86 /5 (sur 22 notes)

Né(e) à : Téhéran , 1965
Biographie :

Parisa Reza, née à Téhéran en 1965 dans une famille d'intellectuels et d'artistes, est arrivée en France à dix-sept ans. Les jardins de consolation, directement rédigé en français, est son premier roman.

Source : Decitre
Ajouter des informations
Bibliographie de Parisa Reza(3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Remise du Prix Senghor à Parisa Reza (30/09/2015, Francophonie, Centre Wallonie Bruxelles à Paris).


Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
claudeparis   14 août 2015
Les jardins de consolation de Parisa Reza
L'homme se révèle dans la défaite... Tu verras, à chaque fois que tu feras ton devoir d'homme, la défaite sera là. Autant l'aimer et la chérir. Bois-là comme le thé qui a l'amertume du poison la première fois, mais après, si tu l'acceptes, il te révélera à toi-même.
Commenter  J’apprécie          110
claudeparis   14 août 2015
Les jardins de consolation de Parisa Reza
Le choc avait été brutal. Il ne saurait dire précisément qui l'avait frappé, à quel moment. Il voyait les autres tomber, et il gardait un sentiment d'invulnérabilité. La jeunesse se croit immortelle, c'est sa force.
Commenter  J’apprécie          100
claudeparis   12 août 2015
Les jardins de consolation de Parisa Reza
Sardar avait toujours préféré se tenir à l'écart, vivre dans le silence, contempler le monde par le haut comme un aigle solitaire. Il avait besoin que son horizon soit dégagé pour ne voir que l'essence de la vie, comme à l'origine, lorsque les mots n'existaient pas encore, et la présence des gens, leur bavardage, leur agitation, lui troublaient la vue.
Commenter  J’apprécie          80
claudeparis   12 août 2015
Les jardins de consolation de Parisa Reza
Il a toujours regardé la vie du haut des montagnes de Ghamsar ou des collines de Shemiran. En regardant si haut, il a mesuré la petitesse de hommes. Il sait que ce n'est pas la pauvreté qui est la source de la misère mais l'avidité.
Commenter  J’apprécie          60
letilleul   14 juin 2017
Le parfum de l'innocence de Parisa Reza
Mais maintenant que, coeur agonisant, elle n'a de charité que pour elle-même, elle se laisse guider par l'instinct de survie qui lui dicte que lorsqu'il ne reste plus rien, il reste encore l'amour pour se tenir en vie...
Commenter  J’apprécie          60
claudeparis   12 août 2015
Les jardins de consolation de Parisa Reza
Sardar, qui avait quitté Ghamsar pour fuir la malédiction, se dit : où que l'on aille, le ciel a la même couleur et celui qui a le plus grand toit a plus de neige à balayer.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   02 mai 2019
Les confessions d’un anarchiste de Parisa Reza
L’enfant que j’avais chéri avait désormais de la prestance, une élocution aisée et parlait plusieurs langues... Il était mon œuvre, je l’avais fait, et bien fait. Pour la première fois dans ma vie, j’avais construit quelque chose de concret. Il était ma fierté, et je lui devais ma dignité. La place que j’avais occupée auprès de lui avait fait de moi un homme respectable et respecté...
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   02 mai 2019
Les confessions d’un anarchiste de Parisa Reza
Enseigner le français à un enfant de six ans ne m’était pas difficile, pour le reste, je me référais, en effet, à des livres d’histoire de France que j’avais obtenus auprès de la mission lazariste de Tabriz, où j’ai eu également la chance de rencontrer l’abbé François. C’était un vieux monsieur, petit et mince, dont le visage osseux rayonnait d’intelligence et de bienveillance. Avec lui, je me sentis immédiatement en confiance, et il est devenu mon confesseur et mon professeur de persan. C’était le seul à qui je me confiais autour d’un verre de vin rouge de sa fabrication. Qui l’aurait cru ? Un religieux et un ancien anarchiste français, se lier d’amitié dans une ville située au bout du monde ! En réalité, ni lui ni moi nous n’attachions d’importance à nos différences. À l’instar de ces personnages que l’on voit en peinture, nous étions comme assis sur les nuages, détachés de tout, hors du temps... (Pourtant, lui, il avait toujours la foi, alors que moi je venais de la perdre ; lui, il restait humble, se réjouissant de sa vie dépouillée au service des autres, tandis que moi je changeais de jour en jour, prenant goût au respect démesuré que l’on me témoignait ici et au luxe dans lequel je baignais désormais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   02 mai 2019
Les confessions d’un anarchiste de Parisa Reza
Je lui dis que la lutte ne s’arrête jamais ; qu’aujourd’hui n’est pas demain, et que demain est blanc comme une feuille vierge. Certes, c’est effrayant, mais l’avantage est que l’on peut tout y inscrire, le meilleur comme le pire... (Des phrases improvisées que l’on débite devant la jeunesse pour ne pas lui dévoiler trop tôt la face noire de la vie.)
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   02 mai 2019
Les confessions d’un anarchiste de Parisa Reza
Les petites filles qui n’étaient pas encore à l’âge de la puberté se promenaient dans la maison sans tchador, me montrant leur visage, alors que les dames étaient constamment couvertes en ma présence. Parmi ces jeunes enfants se trouvait une cousine du prince, Jahan Afrouz Khanom. (Je mis du temps à me faire aux noms d’ici. Comme dans ce pays on ne tient pas de registre d’état civil, les gens n’ont pas de nom de famille. Les nobles et les grands bourgeois portent plusieurs prénoms et autant de titres ; parmi les autres, ceux qui se distinguent dans la société ont droit d’ajouter à leur prénom la particule « Khan » qui peut aussi bien désigner un chef de tribu ou signifier un simple « monsieur » ; son équivalent au féminin « Khanom »
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

l'arabe du futur

La mère de Riad est-elle :

Anglaise
Parisienne
Bretonne
Pyrénéenne

5 questions
105 lecteurs ont répondu
Thème : L'Arabe du futur, tome 1 de Riad SattoufCréer un quiz sur cet auteur

.. ..