AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.28 /5 (sur 370 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Anet , le 10/05/1942
Biographie :

Pascal Lainé est un écrivain français.

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de philosophie, il a enseigné quelques années avant de se consacrer à l'écriture.

Il a signé une vingtaine de romans, plusieurs essais et de nombreuses pièces de théâtre. Il s'est exercé à tous les genres littéraires, érotique ("Tendres Cousines", 1979), policier (la série de l'"Inspecteur Lester"), historique ("Jeanne du bon plaisir", 1984), feuilletonesque ("Les Petites Égarées", 1988).

Il a reçu le prix Médicis en 1971 pour "L'Irrévolution".

À 32 ans, enseignant dans un lycée technique, il écrit "La Dentellière" (1974). Ce roman, publié par Georges Lambrichs et porté à l'écran par Claude Goretta en 1977 avec Isabelle Huppert dans le rôle de Pomme, valut à Pascal Lainé le prix Goncourt en 1974 et des traductions dans le monde entier.

Pascal Lainé a publié chez Fayard "L'Incertaine" (1993), "Fleur de Pavé" (1996), "Derniers jours avant fermeture" (2001) et "Stupéfiantes lucarnes" (2003).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La dentellière (1977) bande-annonce


Citations et extraits (137) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   06 mai 2019
La dentellière de Pascal Lainé
Pomme ne savait ni friser, ni couper, ni teindre. On l'employait surtout à ramasser les serviettes. Elle nettoyait les instruments. Elle balayait les cheveux par terre. Elle remettait en pile les Jours de France éparpillés. Elle s'essuyait le bout du nez avec un mouchoir à carreaux.

Elle faisait aussi les shampoings, massant le cuir chevelu de la clientèle avec la tendre application qui lui était due. Elle aurait été capable de plus d'application encore. Il aurait seulement fallu lui demander.

C'étaient des dames d'un certain âge, les clientes, et riches, et fort bavardes. En fait elles étaient tout ça d'un seul bloc. Vieux caquetages péremptoires!

Mais ni les lunettes en brillants, ni les lèvres couleur de lavande sous l'azur clairsemé de la chevelure, ni les doigts historiés de pierres précieuses et de taches brunes, ni les sacs de crocodile ne semblaient toucher l'attention de Pomme, tout entière absorbée dans la composition sur le dos de sa main d'une eau ni trop chaude ni trop froide, à l'usage de cheveux qui, mouillés, seraient semblables à tous les cheveux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
michfred   19 juillet 2015
La dentellière de Pascal Lainé
Il y avait quelque chose de poignant dans ce silence qui vivait à côté de lui. Exprimait-il seulement, mais avec une impressionnante, une presque brutale ingénuité, que les âmes sont des univers inéluctablement parallèles, où les embrassements, les fusions les plus intimes ne révèlent que le désir à jamais inassouvi d'une vraie rencontre? Il semblait alors au jeune homme que chacune de ses paroles avec Pomme était un rendez-vous manqué. Il regrettait ses confidences, que personne en vérité n'avait entendues.
Commenter  J’apprécie          170
luis1952   27 février 2013
La dentellière de Pascal Lainé
Et un jour il s'aperçut qu'il ne pouvait plus supporter de l'entendre se laver les dents, ni le contact de ses orteils dans le lit;

Il ne dort pas. Il ne peut plus dormir depuis qu'il la regarde dormir elle. Elle resplendit de son sourire intérieur. Elle ne doit rêver à rien. C'est au néant qu'elle sourit, qu'elle se livre comme à un amant.
Commenter  J’apprécie          160
araucaria   09 mai 2019
La dentellière de Pascal Lainé
Quand on s'est séparés, la Dentellière et moi, ça n'a pas été ce qu'on appelle une rupture. On ne s'était rien dit là-dessus. On ne parlait jamais d'avenir.

Je l'aimais bien, la Dentellière. On vivait l'un à côté de l'autre mais on n'avait pas les mêmes moeurs ni les mêmes heures; on ne se voyait pas beaucoup. On ne s'était jamais disputés. Il n'y avait pas de raison qu'on se dispute. On a seulement quitté la chambre.
Commenter  J’apprécie          120
araucaria   08 mai 2019
La dentellière de Pascal Lainé
Aimery se disait qu'après lui Pomme connaîtrait dix, ou vingt, ou cent autres hommes dont elle deviendrait l'amante, un soir, un an, ou même toute une vie si l'idée venait à quelqu'un de l'épouser.
Commenter  J’apprécie          110
luis1952   17 juin 2013
Anaïs nue de Pascal Lainé
Anaïs ôta sa jolie robe verte et son slip, et les jeta dans la cheminée. Vincent faillit se lever pour sauver la robe, mais se contenta de regarder douloureusement cette catastrophe. Cela lui rappelait sa propre fortune qui naguère était partie en fumée. Il n'aimait pas l'habitude d'Anaïs de se déshabiller pour un oui ou pour un non.

Debout, les orteils écartés devant l'âtre elle attendait que l'étoffe se fut dispersée en flocons gris.
Commenter  J’apprécie          100
babycomeback44   02 décembre 2013
Terre des ombres de Pascal Lainé
mais le peuple, courbé sur sa besogne, n'oublierait jamais la haine, car le peuple a besoin d'ennemis ! il a besoin de la vengeance pour prix de son labeur.
Commenter  J’apprécie          110
sabina   27 août 2012
La dentellière de Pascal Lainé
Mais en se saisissant de ce personnage, qu'il comparait à un pollen au hasard du vent, minusculement tragique, l'écrivain n'a su faire que l'abîmer. Il n'y a peut-être pas d'écriture assez fine et déliée pour un être si fragile. C'est dans la transparence même de son ouvrage qu'il fallait faire apparaître la "Dentellière"; dans les jours entre les fils : elle aurait déposé de son âme, quelque chose d'infiniment simple, au bout de ses doigts; moins qu'une rosée, une pure transparence.
Commenter  J’apprécie          80
michfred   19 juillet 2015
La dentellière de Pascal Lainé
Certes, c'était une fille des plus communes. Pour Aimery, pour l'auteur de ces pages, pour la plupart des hommes, ce sont des êtres de rencontre, auxquels on s'attache un instant, seulement un instant, parce que la beauté, la paix qu'on y trouve ne sont pas de celles qu'on avait imaginées pour soi; parce qu'elles ne sont pas où on s'attendait à les trouver. Et ce sont de pauvres filles. Elles savent elles-mêmes que ce sont de pauvres filles. Mais pauvres seulement de ce qu'on n'a pas voulu découvrir en elles. Quel homme n'a pas dans sa vie commis deux ou trois de ces crimes?
Commenter  J’apprécie          70
araucaria   05 mai 2019
La dentellière de Pascal Lainé
L'histoire commence dans ce département du Nord de la France qui est en forme de betterave sur les cartes.

L'hiver, ils voyaient juste une boursouflure, ceux qui arrivaient en auto. Une cloque sur l'horizon. Perpétuelle fin du jour quand les arbres ont leurs nudités noueuses au bord des champs.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..