AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.69 /5 (sur 93 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Passionné de cinéma depuis l’enfance, réalisateur de films courts, c’est en tant qu’assistant réalisateur que Pascal Voisine découvre l’univers de la psychiatrie. Venu tourner quelques jours dans l’hôpital psychiatrique d’un village de Picardie, il est tellement fasciné par ce monde à part qu’il y reste huit ans ! C’est là que naîtra l’inspiration pour de son premier roman, "Mon Gamin".

Ajouter des informations
Bibliographie de Pascal Voisine   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pascal Voisine interview de Le Mag média


Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation

[ 1977 ]

Il avait dû se rendre à l'évidence : la voix de David Bowie l'excitait. Est-ce que ça faisait de lui un potentiel homosexuel ? Il ne pouvait poser la question à personne. Si la réponse s'avérait positive, il s'exposait à de graves ennuis. Aussi aberrant que ça puisse sembler, certains patients étaient enfermés à [l'hôpital psy de] Champs-Choisy, à la demande de leur famille, pour les soigner de leur attirance envers les gens du même sexe.

Commenter  J’apprécie          150

Vingt ans de mariage et pas une infidélité. Il aurait aimé avoir un tas d'histoires sales à raconter, mais il n'était pas parvenu à les vivre. A chaque fois que se profilait une situation salace pleinement consentie par les deux parties, sa bonne conscience y mettait un frein. Il pourrait consacrer le restant de ses jours à écrire une anthologie des plans cul ratés par excès de morale judéo-chrétienne.

Commenter  J’apprécie          110

Il obtint, non sans une certaine fierté, le droit d'insérer la missive timbrée dans la fente de la boîte à lettres.

- Ça va te porter chance, assura-t-il à Thierry en embrassant l'enveloppe. On aura la réponse quand ?

- Mi-septembre, je crois.

- Ça tombe un quel jour, mi-septembre ? Il faut que je le note sur mon calendrier.

Commenter  J’apprécie          100

Pour moi, l'âge n'est pas une circonstance atténuante. Ni de quoi est fait sa tête. Un assassin reste un assassin, ponctua Gérard en apportant la touche finale à son dessin.

Emu par ce souvenir de jeunesse, il n'avait pas respecté sa consigne de départ et avait tracé sur le plâtre de Thierry, sans s'en rendre compte, une petite guillotine.

Commenter  J’apprécie          50

Comme il avait pris du retard sur son planning musical, il sélectionna quelques vinyles. Il tomba sur l'album "Hunky Dory". Il hésitait à passer du David Bowie sur sa chaîne depuis qu'il avait ressenti de petits picotements parcourir son gland en l'écoutant, début juillet.

Commenter  J’apprécie          40

- Le 17 août 1977, à dix heures moins le quart, je jouais avec un chat dans le jardin et j'ai tout vu.

Les infirmiers ceinturent Gilles qui n'oppose aucune résistance.

- Poussez-vous, monsieur, cet homme est dangereux, lance celui qui semble diriger les opérations en entraînant Gilles vers le fourgon.

- J'ai tout vu par la fenêtre, Thierry. J'ai tout vu...

Commenter  J’apprécie          30

Entre patients, on se surveille, on s’aime bien parce qu’on est obligés de se supporter mais surtout on attend qu’il y en ait un qui regarde ailleurs pour lui piquer son dessert ou ses cigarettes.

Commenter  J’apprécie          30
Les chansons tristes font parfois de bons slows.
Commenter  J’apprécie          40

Il commençait à comprendre pourquoi tous les garçons l’enviaient quand il traversait le village en sa compagnie. Il rapprocha encore son bras du sien jusqu’à les faire transpirer tous les deux. Il aima cette sensation autant que le spectacle qui se déroulait sur le grand écran : le croiseur de l’Empire et l’odeur de la délicate transpiration d’Émelyne, le géant en armure noire au souffle persistant et la respiration d’Émelyne, la princesse qui manifestement ne portait pas de soutien-gorge et Émelyne non plus…

Commenter  J’apprécie          10

Là où les non-initiés pointaient du doigt un camp de concentration pour fous, Marc voyait une sorte de principauté où les malades mentaux étaient exonérés d’impôts sur la différence.

Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le quiz fou

Il était une fois un malheureux matou, maltraité par ses maîtres, qui se prenait sans arrêt des coups de fou.....

r
et
ace
rrière
rgon
le

18 questions
40 lecteurs ont répondu
Thèmes : mots , humour , vocabulaire , histoireCréer un quiz sur cet auteur