AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.84 /5 (sur 78 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Thornaby-on-Tees , 1943
Biographie :

Née en 1943, diplômée (en histoire) de la célèbre London School of Economics, Pat Barker est l’auteur de huit romans, dont la trilogie intitulée Regeneration qui lui a valu de nombreuse récompenses littéraires, au premier rang desquelles le Booker Prize. Elle a deux enfants, a enseigné l'histoire. Elle a commencé à écrire à l'âge de vingt-six ans. Elle vit à Durham.



Source : http://www.philippe-rey.f
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec une précision historique remarquable et un style dans la plus pure tradition homérique, Pat Barker fait naître sous nos yeux une Iliade féminine magistrale. « Elle était reine. Briséis de Lyrnessos, vénérée et respectée. Mais, hors des murs du palais, la guerre de Troie fait rage et bientôt la cité de Lyrnessos tombe sous les assauts grecs. En quelques heures, Briséis voit son mari et ses frères massacrés ; de reine, elle devient esclave. Un trophée parmi d'autres pour l'homme qui l'a conquise : le divin Achille dont les générations futures chanteront les exploits. Captive du camp grec, Briséis doit choisir : se laisser mourir ou survivre. Survivre comme un défi à la barbarie des dieux et des hommes, survivre pour raconter, enfin, son histoire. L'histoire de la femme par laquelle la guerre de Troie a basculé. Et avec elle, après 3000 ans de silence, ce sont les voix de toutes les femmes laissées muettes par l'Histoire qui s'élèvent. Esclaves, prostituées, guérisseuses, effacées au profit des faits d'armes des guerriers. » En librairie le 25 août ! Plus d'informations https://bit.ly/lesilencedesvaincues

+ Lire la suite

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
afriqueah   25 février 2021
Le silence des vaincues de Pat Barker
- Aurais tu vraiment épousé l’homme qui a tué tes frères ?

- Eh bien, premièrement, on ne m’aurait pas laissé le choix. Mais, oui, probablement. Oui, j’étais esclave, et une esclave ferait tout, absolument tout, pour ne plus être une chose et redevenir une personne.

-Je ne comprends pas comment tu pourrais faire ça.

- Bien sûr que vous ne comprenez pas. Vous n’avez jamais été esclave.
Commenter  J’apprécie          130
afriqueah   25 février 2021
Le silence des vaincues de Pat Barker
Comment séparer la beauté du tigre de sa férocité ? L’élégance du guépard de la vitesse de son attaque ? Achille était pareil :la beauté et la terreur étaient les deux faces d’une seule médaille.
Commenter  J’apprécie          30
afriqueah   25 février 2021
Le silence des vaincues de Pat Barker
Il y a toujours eu des gens pour croire qu’Achille et Patrocle étaient amants. …. Peut être étaient ils amants, ou bien l’avaient ils été à une époque, mais ce que j’ai vu sur la plage ce soir-là allait bien au-delà du sexe, et peut-être même au-delà de l’amour. Sur le moment, je n’ai pas compris-et je ne suis pas sûre d’avoir compris depuis-, mais j’en ai reconnu la force.
Commenter  J’apprécie          20
afriqueah   25 février 2021
Le silence des vaincues de Pat Barker
Parole d’esclave : C’est toujours les pires, les vieux, ils s’imaginent que si seulement tu leur faisais quelque chose, autre chose, un truc que tu n’es pas déjà en train de leur faire, ils l’auraient dure comme du bois.
Commenter  J’apprécie          20
Jean-Daniel   22 octobre 2020
Le silence des vaincues de Pat Barker
Il aurait été plus facile, par bien des côtés, de penser que nous étions tous pris au pièce, prisonniers de cette étroite bande de terre entre les dunes et la mer. Plus facile, mais faux. Eux étaient des hommes, et des hommes libres. J’étais une femme, et une esclave. Et c’est un abîme qu’il ne faut pas laisser masquer par tous les beaux discours sur l’emprisonnement partagé.
Commenter  J’apprécie          60
Lishbks   11 juin 2020
Le silence des vaincues de Pat Barker
Certaines parvenaient à se convaincre que si jamais les Troyens gagnaient, ils nous salueraient comme leurs soeurs depuis longtemps perdues. Mais serait-ce le cas ? Ou bien nous verraient-ils comme les esclaves de l'ennemi, dont ils pourraient faire ce qu'ils voulaient ? Je savais ce qui me semblait le plus probable.
Commenter  J’apprécie          40
Lishbks   09 juin 2020
Le silence des vaincues de Pat Barker
Là-bas, au-delà des rouleaux de la houle, dans l'endroit calme où la mer oublie la terre, se trouvait l'âme de mes frères défunts. Ils avaient été privés de rites funéraires, et l'entrée des Enfers leur serait interdite, ils seraient condamnés à hanter les vivants, non pendant quelques jours, mais pour l'éternité. Derrière mes paupières fermées, j'ai revu plusieurs fois mourir le plus jeune. Je les pleurais tous, mais lui plus que les autres. Après la mort de notre mère, il était venu toutes les nuits se glisser dans mon lit, en quête du réconfort dont, en plein jour, il avait honte d'avoir besoin. Là, sur cette plage balayée par le vent, je l'ai entendu m'appeler - aussi perdu que moi, sans foyer et inaccessible.
Commenter  J’apprécie          30
adtraviata   27 février 2016
Régénération de Pat Barker
J’ai encore trouvé une perle sur (ou plutôt contre) les Belges :



« Une voix de mégère s’éleva du fond de la maison.



– Ma logeuse, dit Sarah en réapparaissant. Une Belge, elle a épousé un Ecossais, le pauvre crétin. J’pense pas qu’il savait quel lot il avait décroché. Enfin, elle me fait payer un shilling pour la lessive et, quand on sait que les draps sortent du lit jaune vif, faut pas se plaindre. » (p. 171)



« Cependant un rétablissement n’était pas impossible. Rivers savait trop bien que les premiers stades de la guérison avaient souvent l’allure d’une détérioration. Ouvrez une chrysalide et vous apercevrez une chenille en train de pourrir. Mais jamais vous ne trouverez cette créature mythique, mi-chenille, mi-papillon, digne emblème de l’âme humaine, pour ceux dont la tournure d’esprit les pousse à chercher de tels emblèmes. Non, le processus de transformation est par essence presque exclusivement un processus de décomposition. Après tout, Burns était jeune. Si aujourd’hui marquait un véritable changement, une volonté de se confronter à ce qu’il avait vécu en France, alors son état s’améliorerait peut-être. On pouvait même imaginer qu’il reprenne ses études dans quelques années, pourquoi pas en cultivant cet intérêt inattendu pour la théologie. Cependant, on le voyait mal à l’université, au milieu d’étudiants de première année. Il avait raté l’occasion d’être ordinaire. » (p. 244)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Allaroundthecorner   06 octobre 2020
Le silence des vaincues de Pat Barker
Ils sont près l’un de l’autre, si près qu’ils se touchent presque, mais leurs douleurs sont parallèles et non partagées.
Commenter  J’apprécie          40
Lishbks   10 juin 2020
Le silence des vaincues de Pat Barker
Toutes ses chansons parlaient de gloire immortelle, de héros pétrissant sur le champ de bataille ou, plus rarement, de retour triomphal au pays natal. Je me rappelais en avoir entendu beaucoup dans mon enfance. Petite fille dans la maison de mon père, je me faufilais dans la cour alors que j'étais censée être au lit et dormir, pour écouter les bardes qui jouaient et chantaient dans la grande salle. Peut-être, à cet âge-là, pensais-je que toutes ces histoires d'aventures stimulantes et de héros courageux m'annonçaient mon propre avenir, mais quelques années plus tard, à dix ou onze ans, le monde a commencé à se refermer autour de moi et j'ai compris que ces chants appartenaient à mes frères, pas à moi.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..