AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.01 /5 (sur 36 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Timmins (Ontario) , le 17/03/1948
Biographie :

Patrice Desbiens est né en 1948 à Timmins en Ontario. Après quelques années d’études secondaires au Collège du Sacré-Cœur et au Timmins High Vocational School, il délaisse les bancs d’école et quitte sa ville natale pour suivre sa voie poétique. Son premier recueil (Cimetières de l’œil, 1972) est publié à compte d’auteur grâce à l’appui d’un professeur de littérature. Desbiens est ensuite rédacteur à L’Express de Toronto pendant un an et il collabore à plusieurs journaux et revues : Estuaire, Exit, Le Sabord, Alive Press, Poetry Toronto Newsletter, La Souche, etc. Parallèlement à de nombreuses participations dans les festivals de poésie, Desbiens se produit aussi sur la scène musicale aux côtés de René Lussier dans la tournée du Trésor de la langue. L’amitié entre ces deux musiciens (Desbiens est aussi percussionniste) permet la création de deux albums où se rejoignent la musique et la poésie (Patrice Desbiens et les Moyens du Bord, 1999; Grosse guitare rouge, 2004).
Desbiens est parmi les cinq finalistes pour le prix du Gouverneur général en 1985 pour son recueil Dans l’après-midi cardiaque. Il reçoit la même année le Prix du Nouvel-Ontario pour l’ensemble de son œuvre et pour sa contribution à la culture franco-ontarienne. Le recueil Un pépin de pomme sur un poêle à bois lui vaut le Prix Champlain en 1997 tandis que La fissure de la fiction est récompensé par le Prix de poésie St-Sulpice / Estuaire en 1998. Le documentaire réalisé par Valmont Jobin sur Patrice Desbiens (Mon pays…,ONF, 1991), remporte le Prix du meilleur témoignage au dixième festival du film sur l’art.
+ Voir plus
Source : http://auteurs.contemporain.info/patrice-desbiens/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Patrice Desbiens et les Moyens du Bord «1» Symfolium 2000


Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Patrice Desbiens
rejean_martin   21 décembre 2017
Patrice Desbiens
Il a dit à la fille «je suis en train d'écrire un roman; veux-tu être dedans?» Elle a dit «oui, je suis pas mal écœurée d'être ici».
Commenter  J’apprécie          120
Neneve   17 novembre 2016
Sudbury Poemes 1979 1895 de Patrice Desbiens
Phrase par phrase

l'amour se défait.

Phrase par phrase

l'amour devient silence.

Phrase par phrase

l'amour devient rumeur.

Mot par mot

l'amour devient métaphore

tandis que la lune pend

comme une tumeur au coeur

de Sudbury samedi soir.
Commenter  J’apprécie          110
Patrice Desbiens
rejean_martin   21 décembre 2017
Patrice Desbiens


Je suis d'un pays où le mot «engagé» veut dire que tu t'es trouvé une job

Commenter  J’apprécie          80
Lali   08 mars 2013
Bleu comme un feu de Patrice Desbiens
Je me réveille.

Elle est elle.

Je l’appelle.

le lac noir de ses

yeux me mouille

les lèvres.



Son rire riverain

défait l’argile

de la lumière.
Commenter  J’apprécie          70
Lali   26 mai 2012
En temps et lieux de Patrice Desbiens
Je parle deux langues : mais je

n'ai qu'un cœur.
Commenter  J’apprécie          80
Lali   07 mars 2013
Bleu comme un feu de Patrice Desbiens
Elle est belle comme

un bleu sur la peau

d’un poète.



Elle est bleue comme

un feu sauvage

dans une forêt vierge.
Commenter  J’apprécie          60
Lali   09 mars 2013
Bleu comme un feu de Patrice Desbiens
Je voudrais atteindre

tendresse.

Je voudrais étendre

ses tresses sur

le désert de mon

dos.

je voudrais guérir

cette tristesse

qui me nomme.
Commenter  J’apprécie          40
Lali   06 mars 2013
Bleu comme un feu de Patrice Desbiens
Sur ma bouche

son nom sera

mon dernier souffle.



Elle.

Elle.

L’infiniment

belle.



Ses yeux où se noie

une rivière.
Commenter  J’apprécie          40
Patrice Desbiens
rejean_martin   21 décembre 2017
Patrice Desbiens
Sur la rue Laval, en face de la maison où vécut Émile Nelligan, les vidanges n'ont pas été ramassées.
Commenter  J’apprécie          40
coco4649   24 décembre 2016
Sudbury (poèmes 1979-1985) de Patrice Desbiens
La pluie me suit





La pluie me suit.

Je fuis comme un bruit.

Le bruit s’éloigne de sa naissance.

Je refuse la douleur.

Je marche le long des rues d’une ville.

La ville est vide et familière.

Elle a mes yeux.

Les vitrines sont toutes brisées et

les lumières sont toutes allumées.

Des voitures encore chaudes dans les parkings

de cette ville.

Des banques pleines d’argent et les portes barrées.

Je connais cette place.

Je connais cette face.

C’est l’hiver et la nuit se regarde dans la glace.

Des lits vides dans des chambres vides.

Des salons vides.

Des télévisions diffusant que de la neige.

Dans chaque maison les miroirs sont parfaits et lisses

comme la folie.

Je suis un citoyen de cette folie.

Résidence impitoyable et permanente.

Je cours comme un animal

dans ma ville natale.

Je ne peux pas partir et

je ne peux pas revenir.

Je fouille mes poches.

J’ai un cri dans gorge.

J’ai un cri dans gorge.

Un cri dans gorge.

Un cri dans gorge.

Je descends en ville.

Je descends en ville.

Il n’y a personne qui conduit l’autobus. Il sait

où m’amener. La nuit m’enferme comme une caverne.

La ville boit du sein de la peur.

Dans les hôtels, la musique colle à la chair.

Les sorties de secours sont bloquées.

Jeunes hommes chauves et

jeunes femmes fauves.



Jeunes hommes forts qui

dansent avec la mort.

Un slow cochon avec la mort.



Je descends en ville avec mon cri dans gorge.

Je m’en vais où la réalité est un bouncer qui s’excuse

en te crissant à porte.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..