AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 156 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Mascara, Algérie , 1954
Biographie :

Patrice Guirao est un parolier et romancier français.

Il arrive avec sa famille à Tahiti en 1968. Il ne quittera l’île que pour poursuivre ses études en France à l'École nationale de l'aviation civile (ENAC) en 1975. Son diplôme en poche, il retourne exercer son métier d’aiguilleur du ciel en Polynésie.

Quelques années plus tard, il abandonne sa profession pour se consacrer pleinement à l'écriture. De chansons d'abord, puis de comédies musicales et enfin, de livres.

Il a contribué à l'écriture de plusieurs comédies musicales, notamment "Les Dix Commandements", "Cléopâtre", "Le Roi Soleil", "Mozart, l'opéra rock", "Robin des Bois", "Les Trois Mousquetaires", "Alive" (film musical), et "Bernadette de Lourdes".

Il a également écrit des textes de chansons pour de nombreux artistes, entre autres, Johnny Hallyday (Ça ne change pas un homme, L'Eldorado, Ça n'finira jamais), Florent Pagny, Calogero (Prendre racine…), Viktor Lazlo, Pascal Obispo, Jane Birkin, Mireille Mathieu ( Un peu d'espérance, La vie n'est plus la vie sans nous, Chansons des rues)...

En 2000, il écrit un livre pour enfants, illustré par sa fille, Sydélia Guirao (1977), intitulé "Tamariata, l'enfant nuage".

Il est l’auteur d'une saga de romans noir et humoristiques "Al Dorsey - Le détective de Tahiti", composée de quatre tomes: "Crois-le !" (2009), "Lyao-Ly" (2011), "Si tu nous regardes" (2012), "Tu vois" (2017). Elle fait l'objet d'une adaptation par France Télévisions avec Alban Casterman dans le rôle principal d'Al Dorsey.

Patrice Guirao vit à Tahiti.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
[Booktrailer] Les Disparus de Putakapu - Patrice Guirao

Citations et extraits (92) Voir plus Ajouter une citation
iris29   29 mars 2020
Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao
Ici, c'est toujours pareil. Du bleu du bleu du bleu. OK, tous les bleus ! Mais à force, ça finit par lasser.
Commenter  J’apprécie          262
iris29   28 mars 2020
Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao
Les pas qui nous éloignent d'ici sont aussi ceux qui nous rapprochent d'ailleurs.
Commenter  J’apprécie          210
Stelphique   28 février 2020
Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao
Il y a des magies qui se lovent dans le souffle de la terre.
Commenter  J’apprécie          210
iris29   31 mars 2020
Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao
La végétation était omniprésente. partout des hibiscus, des monettes, des arbres fleuris, des verts empoussiérés ou tendres. Un silence doux, de ceux qui naissent de l'absence de mouvements inutiles. Le calme des certitudes que tout est exactement là.
Commenter  J’apprécie          182
iris29   28 mars 2020
Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao
On demande toujours aux gens ce qu'ils font dans la vie. Manifestement, il est important de situer l'inconnu dans le vaste trombinoscope social. Et le vrai sens de la question n'est pas de savoir ce que l'on fait dans la vie, mais de quoi on vit.
Commenter  J’apprécie          182
iris29   30 mars 2020
Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao
Arrivé au croisement , il hésita. Droite ? Gauche? Selon Ma Fati, c'était pareil. Il tomberait sur la ville de toute façon : il n'y a qu'une route et elle fait le tour de l'île.
Commenter  J’apprécie          180
iris29   30 mars 2020
Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao
Elle préparait du poisson cru pour midi. Tranchait la bonite. Débitait en dés la chair tendre. Râpait l'amande blanche d'un coco. Pressait à la main des citrons verts. C'était comme un ballet mille fois répété où chaque geste semblait juste.
Commenter  J’apprécie          170
iris29   27 mars 2020
Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao
- Beaucoup de gens pensent que Tahiti, c'est le paradis. Pas toi?

(...)

- Si la bière était plus fraîche, je dis pas.

- Il n'y a pas de paradis qui ne porte en lui son enfer. C'est une nécessité. C'est lui qui indique les limites de propriété , en quelque sorte.
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24   24 février 2020
Les disparus de Pukatapu de Patrice Guirao
- Comment ça, la source ?

- Le blanc et le noir. Les fondamentaux. Le blanc, c'est la mère de toutes les couleurs, la somme de toutes les nuances : quand tu regardes du blanc, elles sont toutes là. Le noir, c'est l'absence de couleur. Avec ces deux éléments, tu possèdes toutes les palettes de la lumière. (p. 206)
Commenter  J’apprécie          140
Rob7   10 octobre 2019
Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao
Il n'avait pas apprécié son regard lors de ses visites. Un regard qui sonde l'âme. Entre terreur et émerveillement, retenant des questions du bout des cils. Ni le ton de sa voix tanguant sur un fil de rocaille. Raymond avait des silences immobiles. En équilibre entre l'instant et la mort. Un homme à fuir.
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Ennio Morricone

Pour une poignée de dollars, Le Bon, la Brute et le Truand, il était une fois la Révolution... Comment se nomme le réalisateur de ces films, complice d'Ennio Morricone?

Francis Ford Coppola
Sergio Leone
Martin Scorcese

8 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : films , filmographie , cinema , compositeur , bande originale , adapté au cinéma , littérature , polar noir , romans policiers et polars , Musique de filmCréer un quiz sur cet auteur