AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.89 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Louiseville , 1971
Biographie :

Patrice Lessard est né à Louiseville en 1971. Il est l’auteur du recueil de nouvelles Je suis Sébastien Chevalier (Rodrigol, 2009) et d'un roman, Le sermon aux poissons.

Source : Héliotrope
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   10 juin 2016
Excellence Poulet de Patrice Lessard
Tu fais ton enquête ? demanda-t-elle, Oui, c’est ça, j’aurais besoin de ton aide, Là, je suis un peu occupée pis c’est vraiment le bordel chez nous, Oui oui, je comprends, il ne put s’empêcher d’être déçu, imagina qu’elle n’était pas seule, avec un homme, peut-être, Je peux-tu quand même te parler deux minutes ? reprit-il, et elle, Oui, pas de problème, Bon, OK, euh je voulais savoir, Pilon, Éric Pilon ? s’assura Mélissa, le père de Julos ? Oui, c’est ça, confirma Gil, le père de Julos, sais-tu où il se tient ? Chez Dupuis, répondit Mélissa, Dupuis ? fit Gil, La taverne Dupuis, précisa-t-elle, sur Bélanger, entre De Lorimier pis Des Érables, c’est là qu’il se tient, Pis tu sais ça comment ? demanda-t-il un peu jaloux à cause de cet homme qu’il venait d’inventer chez Mélissa, C’est toi qui me l’as demandé ! s’exclama-t-elle, Oui mais comment tu le sais ? demanda-t-il encore, Ben si tu me l’as demandé ça devait être parce que tu savais que je le savais ! C’est pas ça que je te demande, insista Gil, je te demande comment ça se fait que tu le sais ! Je le sais ! s’emporta Mélissa, mais toi comment tu savais que je le savais ? OK laisse faire, dit Gil, Ben là ! fit Mélissa en raccrochant. Quelle hostie de discussion sans queue ni tête, pensa-t-il. Ils n’étaient pourtant pas en couple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
missmolko1   10 juin 2016
Nina de Patrice Lessard
Ce soir-là, c’est bel et bien à la Villa Sousa qu’ils rentrèrent, je m’en souviens très bien, quoique logiquement cela soit impossible puisqu’ils n’y habitèrent ensemble qu’au retour de Madrid, si ça se trouve, ils ne revenaient pas du tout du Bairro Alto, n’avaient pas vu Jorge, je ne sais plus. Nina avait du mal à tenir debout, Vincent dut la soutenir alors qu’ils avançaient plus ou moins à l’aveuglette dans l’allée obscure derrière la porte cochère, Lâche! Lâche-moi, dit alors Nina, fous-moi la paix, je peux marcher toute seule, Vincent lui lâcha le bras, et alors elle se planta devant lui et dit, Chorinhas! cagarolas! elle criait en fait, mais même avec un mégaphone Vincent n’aurait rien compris de ce qu’elle disait et qui revenait à peu près au même que Lâche! et tandis qu’elle criait les ombres de fantomatiques petites vieilles apparurent aux fenêtres du patio. Il ouvrit la porte et tira Nina dans la cage d’escalier. […]

Cette soirée a forcément eu lieu, mais il est clair que, logiquement, je veux dire dans la trame événementielle de ce récit, elle n’a pas de sens. Nous essaierons plus tard de clarifier la situation, pour l’instant oublions simplement la Villa Sousa et imaginons que, après être montés dans un taxi sur la Praça de Camões, Nina toujours soûle ne dit rien, cette histoire avec les touristes français n’eût sans doute pas lieu cette nuit-là, elle traita tout de même Vincent de lâche dans le taxi, peu importe pourquoi, elle était soûle après tout, je me souviens qu’il lui parlait et qu’elle ne répondait pas, elle s’endormait, laissait tomber de sommeil et d’ivresse sa tête sa tête sur sa poitrine puis se réveillait en sursaut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
missmolko1   02 janvier 2017
L'enterrement de la sardine de Patrice Lessard
Nous arrivâmes à Lisbonne, avec Clara et Nicolas, un lundi, jour de la Saint-Antoine, soit au lendemain de la plus grande fête populaire de la ville qu'on avait toujours pas nettoyée, les rues étaient jonchées de verres de plastiques et de bouteilles vides, de carcasses de sardines et de sacs à ordures, un vrai dépotoir. Dommage. C'est la veille qu'il aurait fallu arriver, pour la fête, pas le lendemain quand tout est fermé, quand tout Lisbonne à la gueule de bois.
Commenter  J’apprécie          10
Lucie16   19 octobre 2011
Le sermon aux poissons de Patrice Lessard
Depuis que je vis à Lisbonne, je parle beaucoup moins qu’avant, le silence m’est devenu une espèce d’idéal dans ce monde où tout le monde crie. Pour fuir l’aveuglement, pour trouver des réponses (qui le plus souvent n’existent pas) au marasme de leur vie, les gens sermonnent, cherchent à convaincre leurs semblables qu’ils ont raison, peut-être pour se convaincre eux-mêmes, et nous les suivons trop souvent en oubliant qu’en ne voient pas plus clair que nous.
Commenter  J’apprécie          10
Lucie16   19 octobre 2011
Le sermon aux poissons de Patrice Lessard
Qu’est-ce tu fois là? demanda-t-elle, J’ai perdu un truc, répondit-il, elle dit, Ta femme? Il la trouva vraiment vache de le lui rappeler, il dit, Oui, c’est ça, ça me fait beaucoup de peine, toutes les autres femmes sont désormais pour moi totalement insignifiantes
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   05 septembre 2017
Cinéma Royal de Patrice Lessard
Dans ce lieu, tout semblait simple et mat, le drame n’avait pas prise, non plus que l’imagination. J’avais toujours détesté ces environs où on ne restait qu’afin que rien n’arrive, manière à mon avis rebutante de se donner l’impression de vivre en paix.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   05 septembre 2017
Cinéma Royal de Patrice Lessard
Mon séjour dans cette institution, de courte durée, me permit de me rendre compte que quiconque poserait son cul à la place du mien sur les bancs de l’école d’ingénierie pourrait comme moi apprendre à résoudre des équations différentielles et des problèmes de résistance des matériaux, j’avais l’impression de sombrer dans le plus vil conformisme, dans l’inanité d’un savoir purement pratique et ne permettant aucune réflexion globale. Je me trompais sans doute. Ce n’était pas contre les sciences en général que j’en avais, plutôt contre les sciences appliquées, contre ce à quoi on réduit trop souvent la connaissance. C’est la seule intuition géniale que j’eus de ma vie.
Commenter  J’apprécie          00
Anekdota   27 octobre 2019
Excellence Poulet de Patrice Lessard
La stratégie des libéraux, c'est que plus ils font affaire avec l'entreprise privée, reprit Phil, plus ils ont de pots de graisse où se mettre la patte, c'est pour ça que le Gouvernement Charest a mis en place les fameux partenariats public-privé, ça fait que les libéraux favorisent toujours le privé même quand ça coûte plus cher, pour garantir un retour sur l'investissement, ce qui est pas mal plus compliqué au public. C'est vraiment des cochons!
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 septembre 2017
Cinéma Royal de Patrice Lessard
Je l’aimais, disons les choses telles qu’elles sont, ou plutôt, je l’aimai un temps, peu de temps. Alexandre est un charmeur et j’ai accepté de l’épouser sur un coup de tête, c’était idiot. À ma décharge, il m’a abusée, il possède une manière toute personnelle de manipuler les gens, et ce que j’avais pris chez lui pour de la légèreté, de l’humour, s’apparente en fait trop souvent à de la hauteur ou du mépris.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 septembre 2017
Cinéma Royal de Patrice Lessard
Pour me donner une contenance, je lui expliquai que personne ici ne buvait de vin, sauf moi, à l’occasion. En ce cas nous boirons ensemble, proposa-t-elle, but in the meantime, let me have another glass of that terrible whisky. J’ignore pourquoi elle me parla en anglais. Cela me donna l’impression d’être de retour à la grande époque (sans l’avoir vécue).
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur