AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.35 /5 (sur 104 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Nazaire , le 13/09/1972
Biographie :

Diplômé de l'Institut universitaire de formation des maîtres d'Amiens (1995), Patrice Quélard a déjà consacré plus de la moitié de sa vie à l'enfance : d'abord animateur, puis directeur de centre de vacances, il est enseignant et directeur d'une école élémentaire.

En 2010, il publie son premier album de jeunesse. En 2016, sa première pièce de théâtre est mise en scène.

"Fratricide" (2013), son premier roman, a été finaliste du concours des lecteurs France Loisirs, et lauréat pour la catégorie "romans historiques" en 2013, puis Lauriers d'Or des auteurs indépendants en 2017.

En 2018, Patrice Quélard a écrit "Jeux de vilains", un roman graphique sur la première guerre mondiale, illustré par Eric Dodon.

Patrice Quélard a également publié de nombreuses nouvelles de science-fiction chez plusieurs éditeurs, dont Arkuiris.

Il vit à Saint-Nazaire où il mène parallèlement une carrière dans l'éducation.
Il continue de se documenter de façon approfondie sur les sujets évoqués dans ses livres.

son site : https://patricequelard.wordpress.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/patrice.quelard
Twitter : https://twitter.com/patricequelard?lang=fr
+ Voir plus
Source : http://www.lasourisquiraconte.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
fnitter   13 mars 2019
Fratricide de Patrice Quélard
Je n’ai plus d’ennemis dans cette guerre, elle est finie pour moi. Ou alors, si j’ai encore des ennemis, ils ne sont pas allemands, ni français, ni anglais. Ils sont juste colonels ou généraux.
Commenter  J’apprécie          461
fnitter   05 mars 2019
Fratricide de Patrice Quélard
En d’autres circonstances, Émile aurait trouvé ça amusant, de voir un juif alsacien assurer les arrières d’un antidreyfusard primaire. Curieusement la guerre permet parfois de laisser de côté certains conflits omniprésents en temps de paix.
Commenter  J’apprécie          420
fnitter   15 mars 2019
Fratricide de Patrice Quélard
Un homme de troupe qui sous-estime son adversaire est un suicidaire, mais un officier qui sous-estime son adversaire est un criminel.
Commenter  J’apprécie          410
fnitter   28 février 2019
Fratricide de Patrice Quélard
A tous les gosses et à tous les hommes d’Europe et d’ailleurs envoyés au massacre, à leurs parents endeuillés, à leurs veuves, à leurs orphelins.
Commenter  J’apprécie          400
fnitter   19 mars 2019
Fratricide de Patrice Quélard
Des galons sur un tocard, cela ne ferait jamais plus qu’un tocard avec des galons, et ce ne serait guère mieux que de ne pas avoir de chef du tout. Alors qu’un crack avec des galons, c’est là que les galons faisaient toute la différence.
Commenter  J’apprécie          371
fnitter   01 mars 2019
Fratricide de Patrice Quélard
Émile considérait avec un certain amusement ces gradés qui racontaient ces faits d’armes du passé avec une précision si scientifique et une fierté si exaltée qu’on aurait pu croire qu’ils y étaient, alors que tous les protagonistes de ces épopées fertilisaient les chrysanthèmes depuis bien longtemps.
Commenter  J’apprécie          360
fnitter   04 mars 2019
Fratricide de Patrice Quélard
Les premiers sifflements, lugubres, passèrent au-dessus de la tête des hommes qui n’avaient pour dérisoire ressource que de la baisser.
Commenter  J’apprécie          360
fnitter   10 mars 2019
Fratricide de Patrice Quélard
On dit que ce sont toujours les meilleurs qui s’en vont. C’est vrai, mais incomplet. Pour ça au moins la guerre est juste, elle tue et mutile aveuglément les bons comme les ordures, les types sympas comme les sales cons.
Commenter  J’apprécie          340
fnitter   03 mars 2019
Fratricide de Patrice Quélard
C’est le nouvel uniforme, répondirent-ils aux autres qui s’en étonnaient, « bleu horizon » qu’ils appellent ça. C’est pour être moins voyants, pour se confondre avec l’horizon, quoi !

Et le froc toujours aussi rouge, observa l’un des « anciens », avec amusement, c’est pour se confondre avec quoi ? Les coquelicots ?

(…)

Et voilà ! Et nous, il nous manque plus que les oreilles, et on est des lapins de garenne !
Commenter  J’apprécie          330
fnitter   12 avril 2019
Terramorphos, saison 1 de Patrice Quélard
La guerre continua de plus belle et devint pire que jamais. Les milliers de morts devinrent des millions, et à s’entretuer ainsi, les deux trusts risquèrent bientôt la ruine à court-terme. Devant l’impossibilité de faire la différence rapidement, et la terrifiante perspective de la banqueroute, les actionnaires réagirent enfin et obligèrent leurs dirigeants à négocier. Les millions de morts, c’était certes ennuyeux, mais perdre des dividendes, ça, c’était tout simplement insupportable.
Commenter  J’apprécie          320

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quand les profs se lâchent dans les bulletins. Hum ! 🎓 ✒️

« Était au bord du gouffre.... » :

a fait un grand pas en avant
aïe

12 questions
50 lecteurs ont répondu
Thèmes : bulletins de notes , Appréciation , professeur , baba yaga , humourCréer un quiz sur cet auteur