AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.58 /5 (sur 108 notes)

Nationalité : Brésil
Né(e) à : Rio de Janeiro , le 02/10/1962
Biographie :

Patrícia Melo (née en 1962 à Rio de Janeiro), est une écrivaine brésilienne. La violence est très souvent présente dans ses œuvres qui se déroulent dans le Brésil contemporain.
Œuvres :
O Matador,
Éloge du mensonge,
Enfer,
Acqua-toffana,
Le diable danse avec moi,
Monde perdu,
Le Voleur de cadavres.

Ajouter des informations
Bibliographie de Patricia Melo   (9)Voir plus

étiquettes
Podcast (1)


Citations et extraits (153) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   08 juin 2021
Gog Magog de Patricia Melo
“Le problème des femmes brésiliennes, disait-il, c’est qu’une grande partie de la population masculine du pays est incarcérée. Dans très peu de temps, si la situation continue de progresser à ce rythme, nous aurons plus d’hommes en prison qu’en liberté au Brésil. Comment les Brésiliennes vont-elles faire ? Ce que Rúbia, très maligne, est déjà en train de faire : apprendre à nous aimer. S’éprendre d’un homme honnête, disait-il, va être un truc de femme perverse.”
Commenter  J’apprécie          322
Bookycooky   08 juin 2021
Gog Magog de Patricia Melo
Je crois préférable d’écouter que de parler. Celui qui parle balise. Et celui qui écoute anticipe
Commenter  J’apprécie          310
Bookycooky   07 juin 2021
Gog Magog de Patricia Melo
......l’homme n’est libre que dans l’inertie. Jamais plus je n’ai cessé de considérer que les Grecs peuvent bien être dans la merde de nos jours, ils avaient raison quant au destin. Désormais, je sais que l’unique et infime part de libre arbitre que nous possédons, nous mortels, réside dans la décision d’entamer une action. En fait, nous avons deux choix, rien que deux. Nous pouvons croquer la pomme. Ou rester inertes comme les pierres. Le libre arbitre n’est rien d’autre : pomme ou pierre. Nous pouvons être une pierre dans le champ. Ne pas créer ni tenir négoce, comme l’enseigne Épicure. Cependant, si nous déclenchons l’action, si nous croquons une première fois, comme Ève, nous ne sommes plus maîtres de notre vie. Une autre force se met à l’œuvre, et son nom est fatalité.
Commenter  J’apprécie          270
gonewiththegreen   20 février 2022
Gog Magog de Patricia Melo
On sent ces choses là, poursuivit-elle, ça à avoir avec les yeux, les yeux meurent avant. Ils sont les premiers à mourir. Parfois, le reste du corps est encore à lutter, voulant survivre, mais les yeux, eux, ont déjà rendu les armes.
Commenter  J’apprécie          100
patatarte2001   24 mars 2015
Le voleur de cadavres de Patricia Melo
La culpabilité, a-t-elle dit, est le sentiment qui entraîne le plus de conséquences néfastes dans ces moments-là. Les gens n'arrivent tout bonnement pas à supporter ce poids supplémentaire sur leurs épaules. Ils veulent s'en débarrasser pour dormir. A vrai dire, les aveux relèvent plus du soulagement que du remords.
Commenter  J’apprécie          90
bdelhausse   17 mai 2016
O matador de Patricia Melo
Une femme riche est arrivée, elle voulait acheter une moto pour son amant, un jeune mec, dix ans de moins qu'elle. Le genre de couple, donne-moi-ta-jeunesse, tiens-voilà-mon-argent. (p.36)
Commenter  J’apprécie          60
missmolko1   30 décembre 2016
Acqua-Toffana de Patricia Melo
Je suis un homme ponctuel. Depuis vingt-cinq ans que je travaille à la mairie je ne suis jamais arrivé en retard, pas une seule fois. L'ascenseur était là. Je suis entré en vitesse, et cette porte idiote, si paresseuse pour se refermer, a gâché ma matinée. J'ai appuyé sur le bouton du rez-de-chaussée, au moment où j'allais sortir j'ai senti une main se poser sur mon coude. J'ai horreur de ça. Je déteste qu'on me touche, toutes ces mains sales. C'était la femme du septième étage. Je ne me souviens jamais de son nom.
Commenter  J’apprécie          40
patatarte2001   23 mars 2015
Le voleur de cadavres de Patricia Melo
Je me suis assis, j'ai décapsulé une bière, c'était un de ces dimanches tranquilles, ensoleillés, où la pensée vagabonde sans direction ni préoccupation.
Commenter  J’apprécie          50
bdelhausse   19 mai 2016
O matador de Patricia Melo
Des fois, j'ai dit, des fois, j'ai l'impression que le monde tourne le dos aux hommes, que les hommes tournent le dos à Dieu, que Dieu tourne le dos au monde, un bordel intégral, pas toi? (p.293)
Commenter  J’apprécie          40
patatarte2001   23 mars 2015
Le voleur de cadavres de Patricia Melo
C'est impressionnant ce que la douleur peut faire aux gens. C'est sur le visage que les dégâts se concentrent.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-62567

Que fait Tintin à l'ouverture de la BD?

Une promenade dans la campagne
Il est au cinéma.

14 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : esclaves , trafiquant d'armes , bateaux , coup d'état , poterieCréer un quiz sur cet auteur