AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.93 /5 (sur 189 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 28/10/1965
Biographie :

Né en 1965 à Paris, Patrick Boucheron est historien. Il a étudié et enseigné l’histoire du Moyen Âge à l’École normale supérieure de Fontenay/Saint-Cloud et à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne où il est actuellement maître de conférences et membre de l’Institut universitaire de France. Son domaine de recherche est l’Italie médiévale — ses villes, ses princes, ses artistes — mais aussi l’écriture de l’histoire aujourd’hui.

En 2017, il dirige un ouvrage intitulé Histoire mondiale de la France dans lequel 122 chercheurs reviennent sur l’histoire de la France en quelques 140 dates-clé.


Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Dans cette vidéo, le professeur Patrick Boucheron, titulaire de la la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle », évoque la manière dont l'événement en cours change son projet de recherche, engagé depuis plusieurs années, sur l'histoire de la peste noire. C'est aussi l'occasion de réfléchir aux rapports entre expérience et narration, dans la continuité de son enseignement de cette année, mais aussi, plus généralement encore, sur l'expérience de l'histoire. Pour plus d'informations, rendez-vous sur https://www.college-de-france.fr/site/actualites/Propos-de-chercheurs.htm
Podcasts (9) Voir tous

Citations et extraits (125) Voir plus Ajouter une citation
Patrick Boucheron
Bookycooky   03 novembre 2017
Patrick Boucheron
Lorsque l'on parle de la peur du tyran, qui a peur de qui ? Ne finit-il pas toujours par tomber dans le piège de la peur qu'il inspire ? Et inversement, le gouvernement injuste n'est-il pas celui qui se targue de n'avoir peur de rien, celui dont les dirigeants sont sans vergogne - c'est-à-dire, disait Machiavel, privé de la honte que laisse craindre la colère des autres ? L'histoire redevient alors comme Walter Benjamin l'avait rêvée : un avertisseur -d'incendie.
Commenter  J’apprécie          434
Patrick Boucheron
blanchenoir   21 décembre 2015
Patrick Boucheron
Lire, c’est s’exercer à la gratitude.
Commenter  J’apprécie          220
ErnestLONDON   06 avril 2018
Exercice de la peur. Usages politiques d'une émotion de Patrick Boucheron
Dans le champ de l’économie politique, le management est le laboratoire d’une politique de la peur : la crainte qu’inspire le chômage aux salariés est le principal levier de domination, alors que les employeurs, pour leur part, n’ont rien à craindre de personne. 
Commenter  J’apprécie          130
Patrick Boucheron
ErnestLONDON   06 avril 2018
Patrick Boucheron
Dans le champ de l’économie politique, le management est le laboratoire d’une politique de la peur : la crainte qu’inspire le chômage aux salariés est le principal levier de domination, alors que les employeurs, pour leur part, n’ont rien à craindre de personne. 
Commenter  J’apprécie          127
ErnestLONDON   06 avril 2018
Exercice de la peur. Usages politiques d'une émotion de Patrick Boucheron
L’unité de la peur n’est donc pas un artéfact de la psychologie de masse ; c’est un projet politique qui s’élabore par le biais des autorités, de l’idéologie et de l’action collective.
Commenter  J’apprécie          120
Erik35   12 juillet 2017
Un été avec Machiavel de Patrick Boucheron
La chance de Machiavel est d'avoir toujours été déçu par les hommes d'État qu'il a croisé sur son chemin. Aucun, en somme, n'était à la hauteur de la situation, aucun n'était prêt à agir avec la netteté, la vitesse, le tranchant qu'exigeait la qualité du temps. C'est une chance, oui, d'une certaine manière, quand on voit de quelles dégringolades morales et littéraires se paye la fascination des intellectuels pour les hommes de pouvoir. Dès qu'ils trouvent à admirer, les voici perdus pour l'intelligence.
Commenter  J’apprécie          90
fbalestas   21 mai 2020
Léonard et Machiavel de Patrick Boucheron
Jamais un coup de pinceau n'abolira la fortune. Machiavel, sans doute, ne croit guère à l'efficacité de ces habiletés érudites, de ces devinettes d'humanistes facétieux qui croient pouvoir circonvenir le peuple en plaçant devant ses yeux quelque image rutilante d'un passé contrefait. Il ne cesse de le répéter, avec obstination : résiste à l'"éclat trompeur des mots" pour accéder à la "vérité effective de la chose".
Commenter  J’apprécie          20
Alzie   13 octobre 2016
Ce que peut l'histoire de Patrick Boucheron
Nous sommes au coeur de la tourmente, car qui ne voit aujourd'hui qu'elle prend deux formes également assourdissantes : celle des bavardages incessants et celle du grand silence apeuré ? Nous ne pourrons les affronter que par une conjuration de patience, de travail, d'amitié, d'invention, de courage - bref une conjuration d'intelligences qui trouve sa forme dans l'ordre des livres dont je veux défendre la cause. Lire, c'est s'exercer à la gratitude. (p. 28)
Commenter  J’apprécie          80
Erik35   13 juillet 2017
Un été avec Machiavel de Patrick Boucheron
"Varietas" est donc le maître mot. Nous devons être divers, variés, indisciplinés - c'est à dire tristes et gais à la fois pour ne pas désespérer du métier de vivre.
Commenter  J’apprécie          90
Erik35   13 juillet 2017
Un été avec Machiavel de Patrick Boucheron
Il y a pourtant une distinction posée d'emblée, et à laquelle il se tient. Machiavel ne traite pas des républiques mais des principautés, et il ne traite pas des principautés qu'on hérite - seulement celles qu l'on conquiert, par force, par ruse, par chance, de ces Etats qui se donnent aux héros audacieux de la fortune, les princes nouveaux. Maintenant, ne nous racontons pas d'histoire : il est beaucoup plus facile de prendre le pouvoir que de la conserver. Dans la langue de Machiavel; "mantenere lo stato" signifie à la fois maintenir l'Etat et se maintenir en l'état. Ceux qui s'en montrent incapable ne ruinent pas seulement leur chance de conquérir la durée - qui reste la grande visée de la politique - ils attentent à la grandeur de l'Etat en tant que souveraineté, régime, institution.
Commenter  J’apprécie          70
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..