AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.97 /5 (sur 217 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 28/10/1965
Biographie :

Né en 1965 à Paris, Patrick Boucheron est historien. Il a étudié et enseigné l’histoire du Moyen Âge à l’École normale supérieure de Fontenay/Saint-Cloud et à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne où il est actuellement maître de conférences et membre de l’Institut universitaire de France. Son domaine de recherche est l’Italie médiévale — ses villes, ses princes, ses artistes — mais aussi l’écriture de l’histoire aujourd’hui.

En 2017, il dirige un ouvrage intitulé Histoire mondiale de la France dans lequel 122 chercheurs reviennent sur l’histoire de la France en quelques 140 dates-clé.


Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Patrick Boucheron   (47)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (56) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

JOURNÉE ITALISSIMO : « DANTE, LE LIEU OÙ NOUS… » Par Patrick Boucheron & Mélanie Traversier Italissimo ce sera début juillet et – toute l'équipe du festival croise les doigts – en présence du fidèle public de la manifestation. Dans cette attente, le festival adresse un signe à ses spectateurs : une journée de rencontres et de lectures construites autour Dante et Goliarda Sapienza, deux piliers de la culture italienne, que réunit un pont de cinq siècles. De Dante Alighieri, le « père de la langue italienne », cette année marque le 700e anniversaire de la mort. Sa Divine Comédie, chef d'oeuvre parmi les chefs d'oeuvre, célèbre en trois chants, de l'Enfer au Paradis, en passant par le Purgatoire, la représentation du monde catholique au Moyen-Âge. le texte est devenu une référence incontournable de la culture occidentale, son influence est incommensurable. Au dernier chant du Paradis, Dante s'écrie : « veder voleva come si convenne/l'imago al cerchio e come vi s'indova », « Je voulais voir comment se joint/l'image au cercle et comment elle s'y… » Elle s'y quoi ? Elle s'y noue ? Que désigne indovarsi, néologisme désignant l'élan, l'élan de se mettre dans le lieu où… ? Et ce lieu, y sommes-nous encore ? Comment traduire ce vers ? Dante guide son lecteur dans le périple de l'invention poétique. La comédienne Mélanie Traversier, et l'historien Patrick Boucheron proposent de prêter l'oreille à cette politique d'un parler commun, pour que la langue souveraine et maternelle renaisse sous nos pas. Avec le soutien de l'Ambassade d'Italie en France et du Consulat italien.

+ Lire la suite
Podcasts (9) Voir tous


Citations et extraits (131) Voir plus Ajouter une citation
Patrick Boucheron
Bookycooky   03 novembre 2017
Patrick Boucheron
Lorsque l'on parle de la peur du tyran, qui a peur de qui ? Ne finit-il pas toujours par tomber dans le piège de la peur qu'il inspire ? Et inversement, le gouvernement injuste n'est-il pas celui qui se targue de n'avoir peur de rien, celui dont les dirigeants sont sans vergogne - c'est-à-dire, disait Machiavel, privé de la honte que laisse craindre la colère des autres ? L'histoire redevient alors comme Walter Benjamin l'avait rêvée : un avertisseur -d'incendie.
Commenter  J’apprécie          434
Patrick Boucheron
blanchenoir   21 décembre 2015
Patrick Boucheron
Lire, c’est s’exercer à la gratitude.
Commenter  J’apprécie          230
ErnestLONDON   06 avril 2018
Exercice de la peur. Usages politiques d'une émotion de Patrick Boucheron
Dans le champ de l’économie politique, le management est le laboratoire d’une politique de la peur : la crainte qu’inspire le chômage aux salariés est le principal levier de domination, alors que les employeurs, pour leur part, n’ont rien à craindre de personne. 
Commenter  J’apprécie          150
Patrick Boucheron
pgremaud   24 janvier 2021
Patrick Boucheron
- Manque-t-il à l’homme du XXIe siècle une dimension spirituelle qui l’aiderait à penser la réparation ?

- Elle nous manque car nous ne savons pas la reconnaître. Le "Yes We Can" de Barack Obama proposait le salut. C’est ce qu’on appelle le "Tikkoun Olam" : une conception de la mystique juive de la réparation du monde qui date du XVIe siècle. Son fondateur, Isaac Louria, soutient que le monde se recrée sans cesse. Le moment clef de sa recréation, c’est lors-que nous, humains, le réparons. Ce monde est organisé en sphères de lumière, les "sefirot", dix vases qui représentent des valeurs telles que la générosité, l’éternité, etc. Vient un moment où ces vases se brisent. Leurs lumières se dispersent et les hommes doivent les rassembler pour réparer le monde. Le "Tikkoun Olam" est le moment où les hommes, parce que les vases se sont brisés, parcourent le monde pour récupérer les étincelles.

- S’il devait y avoir une ordonnance délivrant un remède pour la réparation, ne devrait-elle pas prescrire plus d’art et de culture ?

- C’est exactement ce que répondait le philosophe Michel Foucault (1926-1984) à la fin de sa vie, dans un entretien au Nouvel Observateur, lorsqu’il affirmait que le problème de notre époque est qu’on ne propose pas assez d’art et de culture et qu’il en faudrait plus pour qu’advienne « un âge nouveau de la curiosité ». Par réparation, il ne faut pas entendre un retour racorni sur les plaies du réel.

(dans Télérama 3702-3703 du 23 décembre 2020)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ErnestLONDON   06 avril 2018
Exercice de la peur. Usages politiques d'une émotion de Patrick Boucheron
L’unité de la peur n’est donc pas un artéfact de la psychologie de masse ; c’est un projet politique qui s’élabore par le biais des autorités, de l’idéologie et de l’action collective.
Commenter  J’apprécie          140
Patrick Boucheron
ErnestLONDON   06 avril 2018
Patrick Boucheron
Dans le champ de l’économie politique, le management est le laboratoire d’une politique de la peur : la crainte qu’inspire le chômage aux salariés est le principal levier de domination, alors que les employeurs, pour leur part, n’ont rien à craindre de personne. 
Commenter  J’apprécie          127
Erik35   12 juillet 2017
Un été avec Machiavel de Patrick Boucheron
La chance de Machiavel est d'avoir toujours été déçu par les hommes d'État qu'il a croisé sur son chemin. Aucun, en somme, n'était à la hauteur de la situation, aucun n'était prêt à agir avec la netteté, la vitesse, le tranchant qu'exigeait la qualité du temps. C'est une chance, oui, d'une certaine manière, quand on voit de quelles dégringolades morales et littéraires se paye la fascination des intellectuels pour les hommes de pouvoir. Dès qu'ils trouvent à admirer, les voici perdus pour l'intelligence.
Commenter  J’apprécie          90
Alzie   13 octobre 2016
Ce que peut l'histoire de Patrick Boucheron
Nous sommes au coeur de la tourmente, car qui ne voit aujourd'hui qu'elle prend deux formes également assourdissantes : celle des bavardages incessants et celle du grand silence apeuré ? Nous ne pourrons les affronter que par une conjuration de patience, de travail, d'amitié, d'invention, de courage - bref une conjuration d'intelligences qui trouve sa forme dans l'ordre des livres dont je veux défendre la cause. Lire, c'est s'exercer à la gratitude. (p. 28)
Commenter  J’apprécie          80
Erik35   13 juillet 2017
Un été avec Machiavel de Patrick Boucheron
"Varietas" est donc le maître mot. Nous devons être divers, variés, indisciplinés - c'est à dire tristes et gais à la fois pour ne pas désespérer du métier de vivre.
Commenter  J’apprécie          90
Erik35   13 juillet 2017
Un été avec Machiavel de Patrick Boucheron
Il y a pourtant une distinction posée d'emblée, et à laquelle il se tient. Machiavel ne traite pas des républiques mais des principautés, et il ne traite pas des principautés qu'on hérite - seulement celles qu l'on conquiert, par force, par ruse, par chance, de ces Etats qui se donnent aux héros audacieux de la fortune, les princes nouveaux. Maintenant, ne nous racontons pas d'histoire : il est beaucoup plus facile de prendre le pouvoir que de la conserver. Dans la langue de Machiavel; "mantenere lo stato" signifie à la fois maintenir l'Etat et se maintenir en l'état. Ceux qui s'en montrent incapable ne ruinent pas seulement leur chance de conquérir la durée - qui reste la grande visée de la politique - ils attentent à la grandeur de l'Etat en tant que souveraineté, régime, institution.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'expression ad hoc ! 😁(ludique et facile)

Cette expression ludique par excellence signifie qu'on est prêt à dévoiler ses projets ou ses intentions. Quand on n'a plus rien à perdre, on risque le tout pour le tout, c'est une tactique comme une autre

Risquer ses cartes
Rebattre ses cartes
Abattre ses cartes
Oser ses cartes

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , expressionsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..