AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.51 /5 (sur 206 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Charleroi , le 8/04/1960
Biographie :

Patrick Delperdange est un écrivain belge francophone né le 8 avril 1960 à Charleroi. Il vit et travaille à Bruxelles.

Patrick Delperdange a publié plusieurs ouvrages en littérature jeunesse (la trilogie L’œil du Milieu chez Nathan, Julien d’Ombres chez Gallimard, Comme une Bombe et Tombé des nues chez Mijade). Il est par ailleurs scénariste de bande dessinée (en particulier pour la série S.T.A.R. chez Casterman). Il est également l’auteur de "Coup de froid", un roman noir paru chez Actes Sud, ainsi que de "Chants des gorges", publié en 2005 par Sabine Wespieser Editeur, roman qui a remporté le Prix Rossel. Il s'est également vu décerner le Prix Rossel des Jeunes pour ce même roman.

Il a par ailleurs traduit plus d'une dizaine d'auteurs anglais et américains.

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Patrick Delperdange   (52)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pour sa 12e édition, Quais du Polar faisait la part belle au polar francophone ! Revivez deux des conférences dédiées : la première sur le polar belge avec Barbara Abel, Paul Colize et Patrick Delperdange et l'autre sur le polar suisse avec Quentin Mouron, Frédéric Jaccaud, Sébastien Meier. Vidéo réalisée par les étudiants de Factory.

+ Lire la suite

Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
nameless   27 octobre 2016
Si tous les dieux nous abandonnent de Patrick Delperdange
Mais allez compter sur le ciel pour vous exaucer. Autant demander à un lapin de vous jouer du violon.



Page 13
Commenter  J’apprécie          241
Renod   17 janvier 2016
Si tous les dieux nous abandonnent de Patrick Delperdange
Il faudrait rester au creux du nid, dans sa chaleur sèche et un peu moisie. Il faudrait ne jamais aller voir ailleurs, mais je ressens de temps à autre l'envie de me frotter à d'autres peaux que la mienne. C'est ainsi que ça se met en place, la plupart du temps. Le moment où je m'en aperçois, quand je sens dans le bas de mon ventre le tressaillement qui déplace mes entrailles, à ce moment-là, il est déjà trop tard. Plus moyen d'empêcher le reste de suivre. À se demander si ce n'est pas un vilain diable qui m'a joué ce tour. Ou bien un ange du bon Dieu acharné à ma perte.
Commenter  J’apprécie          120
BMR   08 mars 2016
Si tous les dieux nous abandonnent de Patrick Delperdange
[...] « Est-ce que vous croyez à l'enfer ? » il a fini par lâcher.

J'ai bien failli me mettre à rigoler. L'enfer ? Ben, dites donc. Mais il avait l'air si sérieux que je me suis retenu.

« Pas vraiment, j'ai dit. Tu devrais plutôt demander ça au curé. C'est lui, le spécialiste. »

Le petit Moriau a hoché la tête. « Je ne comprends pas bien ce qu'il dit »
Commenter  J’apprécie          80
Renod   21 janvier 2016
Si tous les dieux nous abandonnent de Patrick Delperdange
« À part ça, l'hôpital le plus proche, tu sais comment je peux y arriver ?

— Peut-être, a fait le gamin avec un haussement d'épaules. Mais ça ne servira à rien.

— Qu'est-ce que tu veux dire ?

— On ne peut pas échapper à la voie qui nous est donnée.

— Je te remercie pour cette bonne parole. Tu as l'habitude d'aider les gens de cette manière ? Tu trouves ça bien ? »

Il a retiré le bec verseur du réservoir, qu'il a ensuite refermé soigneusement. Et très lentement. J'avais juste envie de l'empoigner pour le secouer comme un prunier.

« Je sais bien que ça vous paraît étrange, madame, a-t-il ajouté. Mais ce que j'essaie de vous faire comprendre, c'est que le Seigneur Jésus veille à tout, et qu'il n'est pas nécessaire de s'agiter. »
Commenter  J’apprécie          70
BMR   08 mars 2016
Si tous les dieux nous abandonnent de Patrick Delperdange
[...] « Il va falloir que tu fasses attention à lui, ai-je dit. Il est si bête qu'il peut être dangereux.

— J'en ai buté des plus cons », a dit Céline.
Commenter  J’apprécie          70
Presence   23 décembre 2020
Assassine de Patrick Delperdange
Les femmes sont étonnantes, cher Simon. Il faut beaucoup de temps à un homme pour parvenir à les comprendre. Et sans doute, nul d'entre nous n'y est-il jamais arrivé vraiment. "Tout est énigme chez la femme, mais cette énigme a une clef : la maternité", pour reprendre les mots de Zarathoustra. Les femmes ne sont pas régies par la raison, comme nous les hommes. C'est ce qui fait leur force et leur faiblesse. La femme n'entend pas grand-chose à l'honneur, nous dit Zarathoustra. Et j'irai plus loin : droiture, honnêteté, fidélité. C'est une erreur de leur appliquer ce genre de critères. C'est pourquoi, elles ne devraient pas s'occuper de l'éducation des enfants. Qu'elles se contentent de donner la vie, comme elles sont naturellement portées à le faire, et laissent ensuite aux hommes la lourde tâche de modeler les nouveau-nés, comme un sculpteur dégage une forme du néant pour l'amener à la perfection.
Commenter  J’apprécie          40
BMR   08 mars 2016
Si tous les dieux nous abandonnent de Patrick Delperdange
[...] Qu'est-ce qu'elles ont à être comme ça, les filles ? Elles cherchent les emmerdes, ou quoi ?
Commenter  J’apprécie          60
Lalitote   10 octobre 2018
L'éternité n'est pas pour nous de Patrick Delperdange




Ils avancèrent à pas mesurés, Sam en tête, toujours dégoulinant de flotte et de boue, et qui commençait à frissonner sérieusement. Il se préparait à servir un petit discours d’explication à la première personne qui se montrerait. Mais ils n’eurent par à fournir la moindre excuse à qui que ce soit.



Dès qu’ils eurent mis le pied dans la bâtisse, ils comprirent qu’elle n’était plus habitée. Tout au moins par des hommes, car les rats avaient pris possession des lieux. Les rongeurs détalèrent à l’arrivée des deux intrus, à part un gros individu, qui, moustaches dressés, jeta un regard peu amène à Sam et à Danny, plantés sur le seuil.
Commenter  J’apprécie          40
Renod   21 janvier 2016
Si tous les dieux nous abandonnent de Patrick Delperdange
J'ai attendu un moment avant de me pencher vers lui et de le prendre dans mes bras. Le monde aux alentours avait cessé de remuer. Pas la moindre petite branche ne bougeait. Le temps s'était figé une fois pour toutes. Et lui aussi.

Je l'ai soulevé et un rayon de lumière a alors traversé le rideau des branches et a éclairé mon bébé.

Je me suis mise à danser lentement, à danser et à danser de plus en plus vite, tournoyant sur moi-même, tournant et tournant à en perdre la tête, à danser sans plus pouvoir m'arrêter, dans la lueur tombant du ciel et illuminant les ténèbres.
Commenter  J’apprécie          40
PiDehombreux   26 janvier 2016
Si tous les dieux nous abandonnent de Patrick Delperdange
Céline, elle avait l'air de dormir, mais je savais bien qu'elle était éveillée, parce que de temps à autre, elle ouvrait les yeux même si elle restait sans bouger. J'étais assis sur une chaise, et je serais bien resté comme ça jusqu'à ce que le Seigneur décide de revenir sur terre pour juger les bons et les méchants. Il n'y avait pas de doute qu'il me mettrait d'un coup avec les bons, puisqu'il pouvait voir au fond de chacun de nous, et moi, au fond, ben, il avait plus rien de mauvais depuis que j'avais fait le grand nettoyage.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz sur l´Etranger par Albert Camus

L´Etranger s´ouvre sur cet incipit célèbre : "Aujourd´hui maman est morte...

Et je n´ai pas versé de larmes
Un testament sans héritage
Tant pis
Ou peut-être hier je ne sais pas

9 questions
3961 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger de Albert CamusCréer un quiz sur cet auteur