AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 89 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Tunisie , 1968
Biographie :

Patrick McGuiness né en 1968, est professeur de littérature comparée à l'Université d'Oxford. Il a publié de nombreux recueils de poèmes pour lesquels on lui a décerné le Eric Gregory Award et le prix Levinson du magazine Poetry. En 2013, il publie son premier roman, Les Cent derniers jours (Grasset).

Source : evene
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (1)


Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
Patrick McGuinness
SZRAMOWO   26 avril 2016
Patrick McGuinness
Ici, en Belgique, même les moines trappistes doivent choisir dans quelle langue se taire.
Commenter  J’apprécie          336
Bazart   01 juin 2020
Jetez-moi aux chiens de Patrick McGuinness
"Malgré les tonnes de fer et d’acier, le pont a la finesse de la dentelle et ses câbles sont tendus comme les cordes d’une harpe. Parfois, lorsque le vent les pince, on croirait entendre un chant. C’est le chant de l’air, qui est le bruit de la chute. Le garçon se dit qu’il aimerait l’écouter jusqu’à la fin, il se dit qu’il aimerait une longue, longue chute pour l’entendre indéfiniment, sans jamais atteindre le sol."
Commenter  J’apprécie          100
Glaneurdelivres   23 juillet 2020
Les cent derniers jours de Patrick McGuinness
Les gares de Bucarest étaient remplies de jeunes filles amenées des villages afin de grossir les rangs des travailleuses sexuelles. Les congrès et les conférences du Parti rapportaient à Ilie plus que tout ce qu’il gagnait durant le restant de l’année. Pendant quelques jours, Bucarest se transformait en un vaste incubateur de maladies vénériennes où les souches indigènes rencontraient des virus plus exotiques et se métissaient. Leo prétendait que les MST réveillaient le bon communiste qui sommeillait en chacun de nous : c’était la seule chose réellement partagée par tous.
Commenter  J’apprécie          80
Glaneurdelivres   24 juillet 2020
Les cent derniers jours de Patrick McGuinness
Est-ce qu’il vaut mieux faire le mal pour de bonnes raisons ou faire le bien pour de mauvaises raisons ?
Commenter  J’apprécie          93
Drych   18 janvier 2014
Les cent derniers jours de Patrick McGuinness
Ici, il ne fallait pas confondre les gens et ce qu'ils faisaient. C'est la première chose que j'ai apprise, et je l'ai apprise de Léo. Ils existaient dans un monde distinct de leurs actes. Il n'y a pas d'autre solution pour préserver l'amitié dans un état policier. Quand Rodica, la secrétaire du département, ouvrait nos bureaux pour qu'on fouille nos affaires et copie nos recherche, ou lorsque la propriétaire laissait entrer la police dans mon appartement, je ne disais rien. Je savais qu'elles savaient que je savais, et cela n'avait pas d'importance.
Commenter  J’apprécie          60
Tandarica   04 novembre 2015
Les cent derniers jours de Patrick McGuinness
Diplomacy : the ability to stare the future in the face without meeting its eye.
Commenter  J’apprécie          70
christian29   14 janvier 2015
Les cent derniers jours de Patrick McGuinness
Les communistes ont aboli Dieu, mais ils ont gardé la théologie. Ils savaient que ça pourrait servir quand ils auraient tout foiré. Au moins, Dieu a une excuse pour ses erreurs : il n'existe pas. Ces salopards, si...
Commenter  J’apprécie          60
katioucha   03 novembre 2013
Les cent derniers jours de Patrick McGuinness
La folie, ce n'est pas de vivre dans un monde d'illusions. La folie, c'est l'espace entre ce monde rêvé et la réalité, quand on se retrouve évincé de l'un comme de l'autre. On ne s'en remet jamais.
Commenter  J’apprécie          60
motspourmots   14 juin 2020
Jetez-moi aux chiens de Patrick McGuinness
On prend toujours la question à l'envers : on s'intéresse à la manière dont les choses arrivent, jamais à la manière dont elles n'arrivent pas ; on ne pense pas assez à ce qui aurait pu arriver, à ce qui a failli arriver, à ce qui résonne encore, fantôme du peut-être, soupirant après sa vie dans l'anti-fait.
Commenter  J’apprécie          40
Glaneurdelivres   24 juillet 2020
Les cent derniers jours de Patrick McGuinness
La diplomatie : l’art de regarder l’avenir en face sans le regarder dans les yeux.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Avec qui passer Noël ?

- Qui pourrai-je inviter à Noël ? J'ai mon crayon à la main pour faire ma liste. - Tiens, déjà comme tu es célibataire, voilà un livre qui va t'aider ..."Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire", me donne ma future ex meilleure amie. donc pas de mari à Noël !

Nadine de Rotschild
Tom Sharpe

14 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , romans policiers et polars , romans américainsCréer un quiz sur cet auteur