AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.85 /5 (sur 55 notes)

Nationalité : Australie
Né(e) à : Londres , le 28/05/1912
Mort(e) à : Sydney , le 30/09/1990
Biographie :

Patrick White est un écrivain australien.

Il est né à la fin du voyage de noces de ses parents, tous deux issus de milieux terriens très fortunés de la vallée de l'Hunter. De retour en Australie, il travaille comme gardien d'élevage, puis écrit des poèmes et des nouvelles, tout en préparant son entrée à l'université. Il étudie au King's College de Cambridge dont il sort diplômé en 1935. Il entame alors une carrière littéraire à Londres.

En 1936, White rencontre le peintre Roy de Maistre, de dix-huit ans son aîné, qui a une influence majeure dans sa vie et sur son œuvre. Il lui a dédié son premier roman "Eden-Ville" ("Happy Valley", 1939).

Au moment du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, il se rend à Londres et est enrôlé dans la Royal Air Force britannique, où il devient agent de renseignement. Il est rapidement affecté au Moyen-Orient et sert en Égypte, en Palestine et aussi en Grèce avant la fin de la guerre. En mission au Moyen-Orient, il a une liaison avec un officier de l'armée grecque, Manoly Lascaris, qui devient son compagnon à vie.

Rédigé pendant la guerre, "L'Histoire de ma tante" ("The Aunt's story", 1948) se veut une œuvre expérimentale. Son premier roman, "Eden-Ville", avait déjà pour cadre l'Australie rurale, et il en est de même dans ses ouvrages plus tardifs, à l'instar de "The Tree of Man", (1955), son chef-d'œuvre, qui traite de l'urbanisation des campagnes et de la lutte d'un paysan dans les grands espaces.

Auteur d'une dizaine de romans, de nouvelles et de pièces de théâtre, White s'est toujours voulu proche de la modernité littéraire. Considéré comme un écrivain anglophone majeur du XXe siècle, il est le premier Australien à recevoir le prix Nobel de littérature en 1973. L'Académie suédoise l'a ainsi cité pour "son art de la narration psychologique et épique qui a fait entrer un nouveau continent dans le monde de la littérature".

Dès l'année suivante, il utilise la récompense du prix Nobel pour fonder en Australie son propre prix littéraire, le prix Patrick-White, qui accorde une dotation de plusieurs milliers de dollars australiens à un auteur à la créativité remarquable vivant en Australie.

Patrick White publie son autobiographie, "Défauts dans le miroir" ("Flaws in the Glass"), en 1981.

Le film australien "L'Œil du cyclone" ("The Eye of the Storm", 2013) est inspiré de l'œuvre éponyme, publiée en 1973.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Patrick White   (20)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L’ŒIL DU CYCLONE Bande Annonce VOST


Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
J'ai perdu tellement de temps à lire Saint-Simon, dit-elle. Je m'aperçois que je n'y prends plus plaisir. Parfois, je me demande ce qu'il restera pour finir, combien de temps positif à inscrire en face du temps gâché. Est-ce qu'on regrette le gâchis, ou est-ce simplement une chose indifférente?
Commenter  J’apprécie          200
Le thé comblait les silences, adoucissait les reproches. Si on pouvait verser les mots avec la facilité et la chaleur des tasses de thé.
Commenter  J’apprécie          202
- Pourquoi est-ce que les gens parlent? Le plus souvent pour combler les silences.
Commenter  J’apprécie          201
- Parfait. Sentimental et stoïque. Le passé est désirable la plupart du temps car il ne formule aucune exigence et c'est le présent qui est condamné à paraitre rude et dénué de charité. Mais quant à l'avenir, ne pensez-vous pas que les chances soient égales?
Commenter  J’apprécie          160
Elle avait mangé tout son rouge à lèvres et sa bouche avait un air terne. L’espace d’un instant, Harold Fazackerley aurait préféré n’avoir jamais épousé sa femme.
Commenter  J’apprécie          162
Les Australiens ne naissent que pour vivre. Finir au ci fière ou au crématorium est une pensée insupportable. Alors on n'y pense pas.
Commenter  J’apprécie          160
L'espoir, dit Eden, est une des maladies incurables de notre temps.
Commenter  J’apprécie          160
"Oh, les gens peuvent être terribles! affirma Miss Scrimshaw sur un ton assez terne, mais d'une voix étonnamment forte. Je crois qu'on ne verra jamais le bout de l'atrocité humaine."
Commenter  J’apprécie          150
- L'homme est monstrueux et injuste.
Commenter  J’apprécie          160
- Je ne vais pas mourir, si ce n'est par les docteurs, avocats et politiciens.
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Into the wild

L'auteur, Jon Krakauer, est aussi connu pour être ...

poète
bohème
journaliste
tragédien

9 questions
292 lecteurs ont répondu
Thème : Into the wild de Jon KrakauerCréer un quiz sur cet auteur