AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.54 /5 (sur 87 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Amiens , le 2/09/1852
Mort(e) à : Paris , le 25/12/1935
Biographie :

Paul Charles Joseph Bourget est un écrivain et essayiste catholique français.

Issu d'une famille originaire d'Ardèche (Savas, Peaugres), il perdit sa mère à l'âge de six ans, son père se remaria un an plus tard. Paul Bourget, enfant, entretint des relations difficiles avec sa belle-mère. Il passa son enfance et son adolescence à Clermont-Ferrand, de 1854 à 1867, où son père tenait la chaire de mathématiques près la Faculté de Clermont. Il y revint fréquemment, en particulier le 12 octobre 1887 lors des obsèques de son père devenu recteur de l'Académie de Clermont en 1882.
Paul Bourget fut lui-même professeur dans une institution privée. Il abandonna le catholicisme en 1867.

Journaliste à ses débuts, il devient chroniqueur à la Nouvelle revue en publiant des essais. En 1884, il rédige ses premières nouvelles, dont "L’Irréparable". Après la publication de "Cruelle énigme" (1885), Paul Bourget devient "célèbre en une nuit", selon le mot d’Albert Feuillerat, beau-frère de Paul Bourget (il a épousé une demi-sœur de l’écrivain, Fanny) et l’essayiste vient de faire place au romancier.

Paul Bourget est l'un des grands romanciers de la fin du XIXe et du début XXe siècle. On distingue traditionnellement deux périodes de Paul Bourget, avant et après son retour au catholicisme (1901), ce retour s'effectuant progressivement dans les années 1890.
Il est d’abord tenté par le roman d’analyse expérimental. La finesse de ses études de mœurs et de caractères séduit le public mondain qu’il fréquente dans les salons parisiens de la Troisième République. Ses premiers romans "Un crime d'amour" (1886) et "Mensonges" (1887) – ont ainsi un grand retentissement auprès d’une jeune génération en quête de rêve de modernité.
Le romancier change ensuite de direction et s’oriente à partir du roman "Le Disciple" (1889), considéré comme son œuvre majeure, vers le roman d'idées. Cette nouvelle voie conduit Paul Bourget à écrire des romans davantage psychologiques : "L’Étape" (1902), "Un divorce" (1904) et "Le Démon de midi" (1914).
Son œuvre multiple comprend aussi des poèmes de jeunesse, des essais et quelques pièces de théâtre.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
petch   23 novembre 2014
Le Disciple de Paul Bourget
Il se plongeait dans la contemplation des idées avec une sorte de vertige, il les sentait avec tout son être, en sorte que ce bonhomme assis à sa table, servi par la vieille bonne qui cuisinait à côté, dans un bureau garni de rayonnages encombrés, la mine chétive, les pieds dans sa chancelière, le torse pris dans un paletot râpé, participait en imagination au labeur infini de l'univers. Il vivait la vie de toutes les créatures. Il revêtait toutes les formes, sommeillant avec le minéral, végétant avec la plante, s'animant avec les bêtes rudimentaires, se compliquant avec les organismes supérieurs, homme enfin et s'épanouissant dans les amplitudes d'un esprit capable de refléter le vaste monde. Ce sont ces délices des idées générales, analogues à celles de l'opium, qui rendent ces songeurs indifférents aux menus accidents du monde extérieur, et aussi, pourquoi ne pas le dire ? presque absolument étrangers aux affections ordinaires de la vie. [...]. Et si bizarre que doive paraître une telle conclusion après une telle esquisse, il était heureux. (p.77/78)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
EricP   11 septembre 2013
Le démon de midi tome I de Paul Bourget
La conversation (...) avait lieu dans le salon d'une très vieille maison, sise elle-même dans une très vieille rue d'une très vieille ville, l'Augustonemetum des Romains, le Clermont-Ferrand du onzième siècle et de la première croisade. Derrière les hautes fenêtres garnies de vitres au ton un peu glauque, se profilait plus sévère et plus grise encore par ce gris après-midi d'octobre, l'architecture de Notre-Dame-du-Port, le chef d'oeuvre peut-être de ce vigoureux style roman-auvergnat, dont l'origine demeure mystérieuse.
Commenter  J’apprécie          110
Paul Bourget
Gribouille_idf   02 novembre 2017
Paul Bourget
D'avoir été élevé par ma mère m'avait donné des manières douces, une finesse de geste et de voix, un soin méticuleux de ma personne qui sauvaient mes gaucheries et mes ignorances.
Commenter  J’apprécie          110
Gribouille_idf   02 novembre 2017
Le Disciple de Paul Bourget
(...) la plupart des êtres n'ont de sentiment que par imitation; abandonnés à la simple nature, l'amour, par exemple, ne serait pour eux, comme pour les animaux, qu'un instinct sensuel, aussitôt dissipé qu'assouvi.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaoui   05 mars 2016
Pauvre Petite! de Paul Bourget
Nos vies se ressemblaient donc, en somme, quoique par des raisons très différentes.

Nous avons ainsi passé notre première enfance, nous cherchant toujours et toujours heureuses de nous retrouver. Que de douces heures se sont écoulées à nous confier l’une à l’autre nos importantes affaires. . . ces mille riens qui tiennent une si grande place dans les existences de dix à douze ans,. . . que sais-je, une promenade projetée et manquée, une leçon plus ou moins bien apprise ! À cet âge, on ignore encore quel chapeau sied le mieux, ou quelle robe avantage la tournure ; j’avoue pourtant à ma honte que Louise a commencé à s’en douter avant moi ; elle me trouvait jolie, sans doute par bienveillance ; quant à elle, elle devenait tout simplement très belle ; aussi, vers la fin de sa dix-huitième année, elle fit un mariage inespéré, et, c’est le cas ou jamais de le dire : pour ses beaux yeux.
Commenter  J’apprécie          60
petch   14 décembre 2014
Le Disciple de Paul Bourget
Chez un pauvre petit collégien d'un lycée de province qui trottait, son cartable sous le bras, les mains cuisantes d'engelures, les pieds gourds dans ses galoches, par les rues glacées de sa ville de montagnes, l'hiver, ce n'était qu'un obscur et douloureux instinct.
Commenter  J’apprécie          70
JunoR   07 septembre 2018
La Terre promise de Paul Bourget
Elle se perdait devant la petite dans des contemplations infinies, charmée tout ensemble et troublée par l'accroissement de sa taille, par la métamorphose de l'enfant en jeune fille, de la jeune fille presque en jeune femme, admirant sa grâce, son esprit, sa bonté, respirant tous les parfums de cette adorable et virginale fleur qu'elle seule connaissait, et elle prévoyait, avec une anxiété si généreusement préparée cependant au sacrifice, le moment où il lui faudrait se séparer d'elle.
Commenter  J’apprécie          60
colimasson   02 juillet 2013
Essais de psychologie contemporaine de Paul Bourget
[Sur Taine]



Si le mélancolique et souffreteux poitrinaire n’avait pas été maudit par ses frères en religion, persécuté par sa famille, dédaigné par la jeune fille qu’il désirait épouser, s’il n’avait pas senti dès l’adolescence la table de fer de la réalité peser sur sa personne et la meurtrir, certes, il n’aurait pas écrit, avec une soif si évidente d’abdication des vains désirs, les terribles phrases où se complaît son stoïcisme intellectuel […].
Commenter  J’apprécie          50
Paul Bourget
art-bsurde   28 mai 2014
Paul Bourget
L'homme, en se civilisant, n'a-t-il fait vraiment que compliquer sa barbarie et raffiner sa misère?



Essais de psychologie contemporaine (1883-1886), Stendhal

Commenter  J’apprécie          64
Paul Bourget
isajulia   30 mars 2013
Paul Bourget
Il faut vivre comme on pense, sinon tôt ou tard on finit par penser comme on a vécu.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit quiz 14 Juillet

Qui a chanté en premier cette chanson ON N'EST PAS LÀ POUR SE FAIRE ENGUEULER dont voici un extrait: "On n'est pas là pour se faire engueuler on est là pour voir le défilé! On n'est pas là pour se faire assommer on est venu pour voir le défilé! Si tout le monde était resté chez soi, ça f'rait du tort à la République."

Coluche
Boris Vian
Bobby Lapointe

7 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : 14 juillet , fêtes traditionnelles , france , nation , français , defiles , littérature , cinema , chansonCréer un quiz sur cet auteur

.. ..