AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 15 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 14/01/1948
Mort(e) le : 08/2011
Biographie :

Paul Yonnet (né en 1948) sociologue et essayiste français, spécialiste du sport, des loisirs et de la mode. Il travaille également au sein de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)
Il a écrit de nombreux articles dans la revue Le Débat. Connu pour ses interventions critiques sur les idéologies politiques contemporaines, ses propos sur certains sujets, notamment la dégradation de l'école, l'invasion du marché, l'hypocrisie des discours « droits de l'homme-istes » ont parfois suscité la controverse. Daniel Lindenberg l'a présenté comme un « nouveau-réactionnaire » dans son pamphlet Rappel à l'ordre (2002).

Les travaux de Yonnet articulent des savoirs appartenant à de nombreuses disciplines (psychologie, sociologie, anthropologie, histoire) tout en gardant l'esprit critique vis-à-vis de la méthode sociologique et du réductionnisme anthropologique qui la sous-tend.
Sous le pseudonyme de Jean-Michel Adventus, il publiera deux romans aux éditions Bartillat Adulesco et L.D.T (Leçons de ténèbres pour le repos des petites souris).


+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"Pourquoi Céline ?", émission "Répliques" du 28 février 2009 animée par Alain FINKIELKRAUT qui reçoit Paul YONNET et Claude HABIB.


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Nastie92   02 septembre 2018
La montagne et la mort de Paul Yonnet
C'est cela l'Everest. On y monte au milieu des morts, des os qui surgissent de nulle part, rendus par les glaciers, après qu'ils ont broyé les dépouilles pétrifiées par le froid. Les morts font un cortège muet, ils sont là, on le sait, et l'on marche dessus sans vouloir trop y penser. On marche au milieu des morts, on monte sur les morts. On marche à la mort, aussi, comme ces huit alpinistes décédés les 10 et 11 mai 1996 : "On croise ceux qui descendent, jamais certain de les revoir."

[La citation est extraite de "Chroniques himalayennes" de Jean-Michel Asselin]
Commenter  J’apprécie          190
Nastie92   07 septembre 2018
La montagne et la mort de Paul Yonnet
Tom Patey [...] a laissé ces définitions :

"Grimpeur solitaire" : homme seul qui tombe tout seul.

"Cordée" : plusieurs hommes qui tombent en même temps.

"Casque" : système de sécurité pour grimpeur qui tombe la tête la première. Si la chute est longue, la tête du grimpeur peut s'enfoncer complètement dans le casque, et ainsi se ramener à une petite masse visqueuse qu'on peut facilement ranger dans son sac.

"Novice" : personne qui, si elle n'est pas décédée, devrait se tenir à l'écart de la montagne.

"Grimpeur expérimenté" : dont la mort est inévitable.

"Membre du club alpin" (syn : vétéran) : quelqu'un qui ne meurt jamais, mais se fane lentement.

"Voie engagée" : condamnation à mort avec possibilité de sursis.
Commenter  J’apprécie          172
Nastie92   16 octobre 2018
La montagne et la mort de Paul Yonnet
L'homme consommateur, grand amateur de produits transformés, n'admet plus de se trouver en face d'une trace de sang qui pourrait évoquer le cortège de bêtes qui attendent la fin, le grand massacre préludant aux agapes ou à l'alimentation quotidienne, sans parler de celles qu'on égorge en pleine conscience pour des motifs religieux, celles qui ont compris, se débattent, bougent et se rétractent, tandis que s'écoulent des fleuves de sang. Les exigences de la "traçabilité", le genre de néologisme qui nous fait regretter la messe en latin et les vocables d'origine étrangère, s'arrêtent devant le vertige absolu que constitue la réalité de l'abattage de masse. La notion de "traçabilité" tente même de dénier une telle réalité. Il n'y aurait plus que des bêtes individuellement tuées, au destin identifiable. La "traçabilité", c'est l'idéologie dont a besoin le consommateur pour croire qu'il ne s'alimente pas quotidiennement à l'industrie de la mort.
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Rum, Sodomy and the lash

À qui doit-on la grande enquête vaticane parue sous le titre « Sodoma » ?

Theodore Mac Carrick
Carlo Maria Vigano
Frédéric Martel

9 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , Moeurs et coutumesCréer un quiz sur cet auteur