AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : Pologne
Biographie :

Journaliste polonaise établie à Paris.

"Aime la guerre", paru en 2013, est son premier roman.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Paulina Dalmayer parle de "Je vous tiendrai la main" Partie 1


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
rkhettaoui   28 juin 2016
Aime la guerre ! de Paulina Dalmayer
Quitte à contredire une partie de la presse et à décevoir l’opinion publique, les mercenaires d’aujourd’hui comme les « affreux » d’hier ne sont pas tous des tueurs à gages dégoulinants de sang. Il y a chez eux un côté petit-bourgeois, ou bourgeois tout court, assez paradoxal. Je m’en suis aperçue sur le tard, sous-estimant de nouveau les apparences et cherchant à tout prix à accorder les faits à mes idées préconçues.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   28 juin 2016
Aime la guerre ! de Paulina Dalmayer
Quoi de mieux que de déguster un verre de bordeaux, voire une bouteille, savourer une belle pièce de bœuf sauce au poivre, se délecter d’un morceau de camembert et enfin desserrer sa ceinture à la vue des crêpes Suzette ou d’une tarte aux pommes. Quitte à y laisser leur solde, les gars ne résistaient pas longtemps.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   28 juin 2016
Aime la guerre ! de Paulina Dalmayer
Si notre vie avait été un film en phase de montage, je ne crois pas que j’aurais coupé la scène de la première rencontre avec Bastien. Ce fut une scène capitale. Si elle n’avait pas existé, tout aurait pu se dérouler autrement et, qui sait, peut-être aurions-nous trouvé, Robert et moi, un autre aboutissement à notre histoire. Je n’aurais pas été là où je suis, à Bamiyan, et lui ne serait pas devenu ce qu’il est maintenant pour moi, un étranger. Mais cette scène, déterminante pour nos existences à lui et à moi, de même que pour notre vie à deux, devait se produire car sans elle nous n’aurions jamais découvert le point de rupture que chaque homme porte en lui.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 juin 2016
Aime la guerre ! de Paulina Dalmayer
Il y avait belle lurette que les filles aux seins nus n’y sautaient plus dans la piscine et que les journalistes de la BBC n’y accouraient plus à la recherche de bons tuyaux. Le milieu des expatriés s’était atomisé. Les fêtes avaient été délocalisées vers les salons privés ou les ambassades. L’alcool, de plus en plus rare au marché noir, avait atteint des sommes faramineuses. Une ambiance capricieuse et mesquine avait fini par s’imposer.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 juin 2016
Aime la guerre ! de Paulina Dalmayer
lles étaient coquettes, petites mais plutôt bien faites, maquillées comme seules les Orientales peuvent l’être sans perdre pour autant le statut de femmes respectables. D’évidence, si je suis en mesure d’en donner une description précise c’est parce qu’aucune d’entre elles ne portait la burqa. Une capitale ça reste une capitale, même sans signalisation routière, sans éclairage public ni service d’éboueurs.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 juin 2016
Aime la guerre ! de Paulina Dalmayer
Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu’on porte en soi, devant cette espèce d’insuffisance centrale de l’âme qu’il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement, est peut-être notre moteur le plus sûr.

Nicolas Bouvier
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 juin 2016
Aime la guerre ! de Paulina Dalmayer
Quelle connerie ! Acheter du linge blanc pour la brousse ! Mais va chercher du fluo, tant que t’y es, on sera encore plus visibles ! Imbécile ! Quand je dis « kaki », ça ne veut pas dire « rouge » ni « jaune » ni « orange » ni, nom de Dieu !, « blanc », mais ça veut dire KA-KI !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 juin 2016
Aime la guerre ! de Paulina Dalmayer
Le gros de mon boulot consiste à rencontrer des gens. Et parfois j’ai la chance de rencontrer des gens qui ne m’ennuient pas, des gens qui m’apprennent des choses, des gens qui m’invitent dans un monde autre…
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le pouvoir rend fou !

Donald Trump n'est pas seul à être un dirigeant cinglé ! Qui, par exemple, a nommé son cheval aux plus hautes responsabilités ?

G.W. Bush a nommé son cheval gardien de la Constitution
Staline a nommé son cheval commissaire politique
Caligula a nommé son cheval sénateur
Joachim Murat a nommé son cheval général de brigade
Georges III d'Angleterre a épousé un poney Shetland

8 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , politique , folieCréer un quiz sur cet auteur