AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.75 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : Turquie
Né(e) : 1960
Biographie :

Perihan Mağden a écrit et publié des romans, de la poésie, de nombreux essais et éditoriaux dans la presse, certains lui ayant valu d'être poursuivie en justice. Fin 2005, Mağden prend la défense dans un éditorial d'un jeune objecteur de conscience emprisonné, ce qui lui vaut d'être attaquée en justice par l'armée. Huée par une foule hostile lors de son procès, elle est finalement acquittée. Elle a également été récemment poursuivie en justice par le Premier Ministre turc pour un des ces articles dans le quotidien Taraf.
Orhan Pamuk dit qu’elle « est parmi les écrivains les plus inventifs et francs de sa génération. »
Perihan Mağden écrit de nombreux romans depuis 1991, traduits à travers le monde. Son premier roman Meurtres d’enfants messagers (1991) a été publié en 2003 chez Actes Sud. Suivront Le roman de deux jeunes filles (2002) adapté au cinéma par Kutluğ Ataman, Qui fuyons-nous, maman ? (2007) explorant la relation entre une mère fugitive avec sa fille, et Ali et Ramazan (2010). Son dernier roman Blessure de Star (2013) raconte l'obsession d'une jeune fille envers une pop star.

Depuis novembre 2013, Mağden qui analyse de près la culture populaire et ses liens avec la société et la politique, écrit des chroniques pour Ekranella, un site de chroniques dédié aux séries télévisées.

Entretien avec Perihan Mağden sur le blog Meydan | La Place http://www.meydanlaplace.net/blog/2013/4/11/interview-perihan-maden
+ Voir plus
Source : http://publie-net.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans cette vidéo enregistrée à TedXRobertCollege à Istanbul, Perihan Mağden parle de l'antimilitarisme. Vidéo en anglais.


Citations et extraits (9) Ajouter une citation
brigetoun   18 décembre 2013
Ali et Ramazan de Perihan Mağden
Il veut constamment goûter à ce succès unique dans sa vie. Quand il ne joue pas aux billes ; qu’il soit à l’école, dans la rue, en train de dormir, il joue avec ses mains. Ses doigts miment sans arrêt des jeux de billes. Il ne peut pas les contrôler, qu’il le veuille ou non.

Comme il rafle à coup sûr les billes de l’orphelinat tout entier, Ramazan distribue au préalable des billes à un ou deux joueurs qui en valent la peine.

Commenter  J’apprécie          10
brigetoun   18 décembre 2013
Ali et Ramazan de Perihan Mağden
Il veut constamment goûter à ce succès unique dans sa vie. Quand il ne joue pas aux billes ; qu’il soit à l’école, dans la rue, en train de dormir, il joue avec ses mains. Ses doigts miment sans arrêt des jeux de billes. Il ne peut pas les contrôler, qu’il le veuille ou non.

Comme il rafle à coup sûr les billes de l’orphelinat tout entier, Ramazan distribue au préalable des billes à un ou deux joueurs qui en valent la peine.
Commenter  J’apprécie          10
brigetoun   18 décembre 2013
Ali et Ramazan de Perihan Mağden
Lorsque Ramazan s’égaie, la joie remplit Ali aussi. Comme s’ils étaient des jumeaux, ce que ressent Ramazan pénètre Ali.

Mais le contraire n’arrive jamais.

Seul Ali prend la couleur de Ramazan, quelle qu’elle soit. Tous ses sentiments ondoient en fonction de Ramazan.

D’où qu’il souffle Ramazan, c’est là qu’il se disperse.

Commenter  J’apprécie          10
brigetoun   18 décembre 2013
Ali et Ramazan de Perihan Mağden
Mais il en a tellement besoin de sniffer du solvant, il ne comprend pas pourquoi il n’avait pas commencé avant. Ali ne ressent plus ni le chaud ni le froid. Pire encore, la solitude, l’absence de Ramazan, l’absence maternelle, l’absence maternelle, l’absence maternelle pour la première fois de sa vie, il ne la ressent plus.
Commenter  J’apprécie          10
brigetoun   18 décembre 2013
Ali et Ramazan de Perihan Mağden
Lorsque Ramazan s’égaie, la joie remplit Ali aussi. Comme s’ils étaient des jumeaux, ce que ressent Ramazan pénètre Ali.

Mais le contraire n’arrive jamais.

Seul Ali prend la couleur de Ramazan, quelle qu’elle soit. Tous ses sentiments ondoient en fonction de Ramazan.

D’où qu’il souffle Ramazan, c’est là qu’il se disperse.
Commenter  J’apprécie          00
brigetoun   18 décembre 2013
Ali et Ramazan de Perihan Mağden
Mais il en a tellement besoin de sniffer du solvant, il ne comprend pas pourquoi il n’avait pas commencé avant. Ali ne ressent plus ni le chaud ni le froid. Pire encore, la solitude, l’absence de Ramazan, l’absence maternelle, l’absence maternelle, l’absence maternelle pour la première fois de sa vie, il ne la ressent plus.
Commenter  J’apprécie          00
ayserin   25 juillet 2014
Ali et Ramazan de Perihan Mağden
"Ceux qui parlent de révolution et de lutte de classes sans se référer explicitement à la vie quotidienne, sans comprendre ce qu’il y a de subversif dans l’amour et de positif dans le refus des contraintes, ceux-là ont dans la bouche un cadavre." Raoul Vaneigem (épigraphe)
Commenter  J’apprécie          00
brigetoun   18 décembre 2013
Ali et Ramazan de Perihan Mağden
Ramazan, à force de se faire du souci pour Ali, de se faire du souci pour leur manque d’avenir, se faire du souci à cause de ces soucis, voit vraiment ses jours au service militaire comme une punition de l’enfer.
Commenter  J’apprécie          00
brigetoun   18 décembre 2013
Ali et Ramazan de Perihan Mağden
Ramazan, à force de se faire du souci pour Ali, de se faire du souci pour leur manque d’avenir, se faire du souci à cause de ces soucis, voit vraiment ses jours au service militaire comme une punition de l’enfer.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des fleurs pour Algernon de Léa

Qui est le personnage principal

Algernon
Dr strauss
Charlie Gordon

20 questions
1932 lecteurs ont répondu
Thème : Des fleurs pour Algernon de Daniel KeyesCréer un quiz sur cet auteur