AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.28/5 (sur 113 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Nottingham , le 15/12/1930
Mort(e) à : Londres , le 22/08/2014
Biographie :

Peter Hopkirk est un journaliste, auteur et historien britannique.

Il a écrit six livres sur l'Empire britannique, la Russie et l'Asie centrale et a reçu plusieurs prix.

Il a servi comme officier subalterne dans le King's African Rifles en 1949. Avant de devenir écrivain professionnel, il fut pendant deux ans reporter et présentateur à ITN, ainsi que le correspondant à New York du Sunday Express de lord Beaverbrook.

Il travailla ensuite pendant près de vingt ans au Times, cinq en tant que reporter confirmé, puis comme spécialiste du Moyen-Orient et de l'Extrême-Orient. Dans les années 1950, il fut éditeur du magazine d'actualité d'Afrique de l'Ouest Drum, pendant du sud-africain Drum.

Pendant de nombreuses années, Hopkirk a beaucoup voyagé dans les régions où ses six livres se déroulent : la Russie, l'Asie centrale, le Caucase, la Chine, l'Inde, le Pakistan, l'Iran, et l'est de la Turquie.

Il fit carrière comme journaliste en travaillant dans des situations dangereuses, comme lorsqu'il fut envoyé en Algérie pour couvrir la guerre d'indépendance contre la France. Lors du fiasco de la baie des Cochons, en 1961, il est basé à New York, où il couvre l'événement pour le Sunday Express.

En 1999, il a reçu la Sir Percy Sykes Memorial Medal décernée par la Royal Society for Asian Affairs pour ses ouvrages et ses voyages.
+ Voir plus
Source : http://en.wikipedia.org/
Ajouter des informations
Bibliographie de Peter Hopkirk   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
Le moins qu'on puisse dire est que conduire une caravane mal armée, mais chargée de biens précieux - de l'or, selon la rumeur- au coeur de l'Afghanistan est une entreprise périlleuse. Le faire à l'heure de l'anarchie la plus complète, alors que le pays est sur le point de basculer dans la guerre civile, exigeait du courage, voire de la témérité au plus haut degré. C'était pourtant dans cette aventure que Moorcroft et ses compagnons allaient se lancer têtes baissées. Les perspectives d'en revenir vivant, d'atteindre l'Oxus entier avec leurs marchandises, étaient minces. Et les rumeurs qui circulaient à propos du groupe ne devaient pas leur faciliter la tâche.
Commenter  J’apprécie          40
Encore de nos jours, le touriste qui "fait" le Tibet au cours d’un périple organisé demeure par le fait un intrus, puisque ce ne sont pas les Tibétains qui l’on invité à visiter leur pays, mais les Chinois.
Commenter  J’apprécie          40
Les hommes qui emportèrent tous ces trésors avaient peu de scrupules quant au bien fondé de ce qu'ils faisaient. Pas plus d'ailleurs que n'en avaient, il faut bien le dire, les gouvernements et les institutions (y compris le british muséum ) qui les avait envoyés. A cette époque, ils furent fêtés et couverts d'honneur pour leurs découvertes remarquables ainsi que pour leur contribution indiscutable à la connaissance de l'Asie centrale et de la Chine
Commenter  J’apprécie          30
Depuis leur arrivée à Kaboul deux ans plus tôt , les Britanniques s'étaient vraiment sentis chez eux dans la ville. L'exotisme de Kaboul et son climat vivifiant avaient attirés bien des épouses et même des enfants des chaudes et poussiéreuses plaines de l'Hindoustan.Toutes sortes de plaisirs étaient organisés : cricket, concerts, saut d'obstacles ,patinage. Certaine familles de la bonne société afghane se joignaient à eux .mais les autorités religieuses et une grande partie des dévots étaient outrés par les jeux de séduction et la consommation d'alcool qu'ils voyaient.
Commenter  J’apprécie          20
Aux yeux des Chinois, ces "soit-disant érudits" comme Stein, Pelliot et Albert Von Le Coq n'étaient rien d'autre que des aventuriers sans vergogne qui volaient leur histoire. C'est là un point de vue que partagent avec eux certains Occidentaux.
Commenter  J’apprécie          20
Un jour de l'été 1979 marqua la fin de cette ère si riche en souvenirs. Ce jour-là, le premier car de touristes britanniques s'arrêta devant les grottes des Mille Bouddhas.
Mystère et poésie avaient définitivement déserté la route de la soie.
Commenter  J’apprécie          20
L'une des maisons qu'ils dégagèrent du sable avait encore sa porte grande ouverte, "telle qu'elle avait été laissée par le dernier habitant il y a plus de mille cinq cents ans". fit observer Hedin. La précédente découverte du mystérieux lieu-dit de "Taklamakan" jointe à celle de Lou-lan constitue un beau couplé pour cet infatigable Suédois. Il passa en tout sept jours à Lou-lan, à fouiller avant de repartir vers le sud pour tenter une nouvelle fois d'atteindre Lhasa, déguisé en pèlerin bouddhiste.
Commenter  J’apprécie          10
Les premières phrases : Ce matin-là de juin 1842 à Boukhara, ville d'Asie centrale, on put voir deux silhouettes en guenilles, agenouillées dans la poussière de la grande place devant le palais de l'émir. Les bras solidement attachés dans le dos, ils faisaient pitié à voir. Repoussants de crasse et affamés, ils avaient le corps couvert de plaies et leurs cheveux, leurs barbes et leurs vêtements grouillaient de poux. Non loin de là, deux tombes avaient été fraîchement creusées.
Commenter  J’apprécie          10
Dans cette région reculée de l’Asie centrale, où la Chine procède à ses essais nucléaires et surveille sans relâche son voisin russe, s’étend un vaste océan de sable dans lequel on sait que des caravanes entières ont disparu sans laisser de traces. Pendant plus de mille ans, le désert du Taklamakan a joui, non sans raison, d’une mauvaise réputation parmi les voyageurs.
Commenter  J’apprécie          10
Le Taklamakan (dont le nom, en turc oriental, signifie "si vous y pénétrez, vous n'en sortirez pas") est représenté par un grand espace blanc de forme ovoïde situé au coeur de ce qui s'appelle maintenant officiellement la région autonome du Sinkiang Ouigour.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Peter Hopkirk (157)Voir plus

Quiz Voir plus

Casa de papel

Quelle est le premier personnage qui meurt

Moscu
Berlin
Oslo

11 questions
64 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}