AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 2.99 /5 (sur 90 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Coulommiers , le 06/12/1929
Biographie :

Philippe Bouvard (né le 6 décembre 1929 à Coulommiers), est un journaliste, humoriste et présentateur de médias grand public français.
Sa mère étant d’ori­gine juive, il doit vivre caché durant la Seconde Guerre mondiale. Très tôt attiré par le jour­na­lisme, il intègre l’Ecole supé­rieure de jour­na­lisme de Paris en 1948, mais quitte les cours après quelques mois.
Il devient cour­sier au sein du jour­nal « Le Figaro » puis rédac­teur en chef du jour­nal. Passé par d’autres jour­naux comme « France Soir », « Paris Match », « L’Ex­press » ou encore « Le Point », il devient défi­ni­ti­ve­ment une figure fami­lière des Français en inté­grant la station de radio RTL en 1966. Après l’émis­sion « RTL non stop », le direc­teur de la station lui propose d’ani­mer « Les Grosses Têtes » à partir de 1977 . Cette émis­sion devient culte: elle est la plus écou­tée de France. Quand RTL le remplace par Chris­tophe Decha­vanne en 1999, on demande vite à Bouvard de reve­nir en 2001.
Il connaît égale­ment le succès à la télé­vi­sion avec l’émis­sion « Le Petit Théâtre de Bouvard », qui permet de révé­ler de nouveaux humo­ristes.
Il faut ajouter à cela l’écri­ture d’une quaran­taine de livres.
+ Voir plus
Source : wikipediawww.gala.fr/stars_et_gotha/philippe_
Ajouter des informations
Bibliographie de Philippe Bouvard   (64)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Radioscopie : Philippe Bouvard (1973).


Citations et extraits (176) Voir plus Ajouter une citation
Philippe Bouvard

Méfiez-vous des gens qui n'ont pas le droit d'être un peu méchants dans leur vie professionnelle : ils ont des réserves de bile à écouler dans leur vie privée.

Commenter  J’apprécie          801
Philippe Bouvard

Agatha Christie : la femme à qui le crime a rapporté le plus depuis Lucrèce Borgia.

Commenter  J’apprécie          410
Philippe Bouvard

Je m’endors plus facilement depuis que je lis, le soir, des auteurs qui ne sont pas des lumières.

Commenter  J’apprécie          394
Philippe Bouvard

Quel plus bel exemple de l'incommunicabilité moderne que le spectacle des automobilistes dans leurs véhicules : ceux qui roulent deux par deux ne disent pas un mot et ceux qui n'ont pas de passager parlent tout seuls...

Commenter  J’apprécie          382

Le critique littéraire

Parfois choisi parmi les écrivains ratés, il lui est déconseillé d'exercer des vengeances trop visibles. Souvent lecteur chez un grand éditeur, il ne doit pas davantage paraître privilégier la production de son employeur. Certes, il est autorisé, voire encouragé, à parler favorablement des bouquins publiés par les collaborateurs du journal auquel il appartient mais lorsqu'il critique (sic) l'œuvre d'un ami, il est plus crédible si, au milieu d'un concert de louanges, il inclut une petite fausse note. Moyennant quoi quand le critique littéraire publie à son tour un roman ou un essai il est assuré, en vertu du système dit des renvois d'ascenseur, d'excellents papiers des autres critiques littéraires. Ainsi est-il prouvé statistiquement que, dans les rubriques spécialisées, on parle quatre à cinq fois plus des livres signés par des journalistes écrivains que par des écrivains non-journalistes.

Commenter  J’apprécie          260
Philippe Bouvard

On a tort de se moquer des militaires car, lorsqu'ils organisent, comme les couturiers, des défilés, ils n'exhibent, eux, que des modèles conçus pour le terrain.

dans "Mille et une pensées (2005)"

un petit clin d’œil pour faire coucou à tout le monde.... je suis toujours là même si je ne fais que passer....

Commenter  J’apprécie          270
Philippe Bouvard

Aujourd'hui, un homme commence à se sentir vieux quand ses enfants ont pris leur retraite.

Commenter  J’apprécie          250

Trois jours plus tard, je passais à la caisse. Vingt ans d'ancienneté, cela ne se refuse pas. Surtout quand on a de menus travaux à faire dans sa maison de campagne. Je me souviens de Bernard Pivot qui, de même, avait quitté Le Figaro nanti d'un confortable viatique et qui, l'ayant transformé en piscine dans sa propriété de Bourgogne, l'avait inauguré solennellement en faisant sceller sur la margelle une plaque indiquant "Bassin Jean d'Ormesson" du nom du directeur académicien qui l'avait mis à la porte.

Commenter  J’apprécie          210

Il faut croire que, en France, la taille moyenne des hommes politiques est supérieures à celle des électeurs puisqu'ils sont les seuls à apercevoir le bout du tunnel.

Commenter  J’apprécie          200

Manouche

Elle fut la version féminine de Papillon puisque, comme lui, elle tira sa célébrité d'un passé orageux et de mauvaises fréquentations. Son principal titre de gloire était d'avoir partagé le lit du fameux gangster Carbone. Avec des intonations de poissarde, elle m'avait volontiers avoué qu'elle avait été séduite par ses tatouages : "Quand nous faisions l'amour, je ne me suis jamais ennuyée. J'avais toujours de la lecture sur son torse."

Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura