AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.55 /5 (sur 11 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Philippe Brassart est un journaliste.

Il a travaillé à la rédaction de Toulouse de La Dépêche du Midi.

En 2006, il signe avec la journaliste Françoise Cariès, un très beau livre sur les hommes et les trains qui ont écrit l'histoire du rail.

"Le voyage chez les yeux-pâles" (2015) inspiré d’une histoire vraie est son premier livre, auquel Marc Levy rend un bel hommage dans sa préface.

Ajouter des informations
Bibliographie de Philippe Brassart   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez l'interview de Philippe Brassart, l'auteur du roman le voyage chez les Yeux-Pâles, préfacé par Marc Levy. http://www.michel-lafon.fr/livre/1657-Le_voyage_chez_les_Yeux_Pales.html


Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
nanashi   04 septembre 2018
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
Dans l'après-midi du 6 juin, ils retrouvèrent leur prairie parsemée de collines vertes, leur village, leurs proches, leur peuple. Mais pas leur insouciance d'avant. Ils avaient revêtu les tenues traditionnelles, les deux hommes s'étaient rasé le crâne, une raie rouge séparait les cheveux des femmes, comme lors de leur départ, mais ils n'étaient plus les mêmes.

Ils étaient épuisés d'avoir tant marché, jour après jour; des dizaines et des dizaines de milliers de pas. Quelque chose en eux s'était brisé. Leurs traits étaient marqués, un pli amer avait fait son apparition au coin de leurs lèvres, leurs yeux ne brillaient plus du même éclat; les deux épouses de Petit Chef en firent la remarque à leur compagnon tandis qu'il les serrait dans ses bras.

Commenter  J’apprécie          40
brassart   27 décembre 2015
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
- Tant que nos femmes porteront dans leur ventre des petits guerriers, nous nous battrons contre les Yeux-Pâles qui détruisent notre Mère Terre.
Commenter  J’apprécie          50
AmericaLatinaLover   20 septembre 2018
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
Les Blancs, les Robes-Noires en particulier qui les abrutissaient de prêches, voulaient faire d'eux des fermiers; ils étaient dans l'erreur : pour toujours, les premiers occupants de l'Amérique seraient des chasseurs, à l’affût, humant le vent lissant dans le ciel, écoutant les arbres.

-Les Blancs n'écoutent pas, avaient coutume de dire Petit Chef. Ils n'ont jamais écouté les Wah-zha-zhi; ils n'écoutent pas les voix du vent, des rivières. Ils ne savent que détruire. La Terre est "maka", sacrée, elle est notre Mère. Tout ce qui arrive à la Terre arrive aux Fils de la Terre. Nous Wah-zha-zhi, prenons du bois mort pour le feu; les Blancs arrachent les arbres, qui vivent, chantent, souffrent, meurent; ils n'entendent pas les arbres qui leur disent: " Ne me blesse pas."
Commenter  J’apprécie          30
AmericaLatinaLover   27 août 2018
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
Au départ de La Nouvelle-Orléans, Petit Chef, planté sur le quai harangua l'Océan.

-Toi, la Grande Puante, crois-tu nous faire peur?

Non ! Nous sommes partis de notre village pour aller voir nos frères les Français et tous les peuples de l'autre côté du Grand Lac Salé ; la mort seule peut nous empêcher de faire ce voyage.

Pour faire bonne mesure, il adressa ensuite au Grand Esprit une prière:

- ô toi qui as créé ce Grand Lac, qui nous as créés, nous tes enfants, fais en sorte que ces eaux demeurent paisibles et que nous puissions les franchir en toute sécurité.

Solennel, il jeta une pincée de tabac dans les eaux brunes. Puis rien ne retenait les six Osages en Amérique.
Commenter  J’apprécie          30
AmericaLatinaLover   18 septembre 2018
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
Esprit Noir lui raconta qu'en voyant les premiers chevaux, les Osages avaient cru que le Grand Esprit, dans sa magnanimité, leur faisait don de grands chiens pour tirer plus aisément les lourds chargements lors de leurs déplacements saisonniers. Oui, c'était cela leur vie d'avant : les tipis démontés, le travoi mis en place, deux perches, une peau tendue et l'on entassait dessus les effets, la nourriture, les marmites, les enfants, les vieillards; aidées des chevaux, les femmes tiraient le tout. Sur le lieu de la chasse, l'on remontait les tipis, s'installant de nouveau. C'était une vie d'hommes libres; elle convenait à Esprit Noir.
Commenter  J’apprécie          30
AmericaLatinaLover   21 août 2018
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
- Tout ceci réjouit notre cœur, mais quand allons-nous voir le Grand-Père blanc?

-Bientôt, bientôt, affirma leur cicérone, c'est l'affaire de quelques jours. Une semaine peut-être. Vous attendez depuis des années alors, qu'est-ce qu'une semaine ou deux de plus?

Venu de Paris, un reporter du Corsaire " journal des spectacles, de la littérature, des arts et des modes", suivait tous les déplacements des Osages. Dans les colonnes de son quotidien, il s'indigna : "Objets de la curiosité générale, ils sont accablés d'invitations; mais malheureusement, on leur a enlevé ce qu'ils offraient de plus extraordinaire, la vue de leur costume indien. Depuis quelques jours, on a eu la mauvaise idée de les affubler de longues redingotes bleues et de pantalons qui les rendent tout à fait ridicule."

Le but de ce voyage en France était obscur. Un Chef. L'Osage le regarda droit dans les yeux, comme s'il sondait son âme, et lui dit, index levé : " C'est une très longue histoire."
Commenter  J’apprécie          20
AmericaLatinaLover   19 août 2018
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
Bientôt, il n’y aura plus un seul bison dans les prairies de nos ancêtres. Mon père en chassait aux portes de Saint Louis, ce temps est loin. Nos ennemis les Kiowas disent : « Quand vous verrez disparaîtrez Wa-dau-ta Tan-ga de la surface de la Terre, alors vous saurez que la fin de l’Homme rouge est proche et que le soleil se. Où je pour lui. »
Commenter  J’apprécie          30
AmericaLatinaLover   18 août 2018
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
A quoi vous servent vos peintures sur le visage ? À vous préserver des moustiques qui doivent faire légion dans vos contrées ?

Paul Dubois traduisit. Petit Chef se raidit.

- Elles servent à dire qui nous sommes, à dire la paix, la guerre, à parler de nos mots. À faire peur à l’ennemi et aux ignorants.
Commenter  J’apprécie          30
AmericaLatinaLover   18 août 2018
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
Wa-dau-ta Tan-ga, notre frère le bison, est comme l’Indien : puissant et sage.

Wah’ Kon-Tah dit qu’il faut traiter avec respect toutes les choses vivantes. Toutes. Les arbres, les chevaux, les lapins, les castors, les cerfs, les chevreuils, les ours. Les bisons aussi.
Commenter  J’apprécie          30
AmericaLatinaLover   14 août 2018
Voyage chez les Yeux-Pâles de Philippe Brassart
Le « Grand- Père blanc », le roi des Français, l’égal de l’autre Grand-Père, chef des Américains: voilà ce que les Indiens répondaient inlassablement dans leur français hesitant - à peine quelques mots... - à ceux qui les questionnaient durant ce long voyage.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres d’Ernest Hemingway ?

Le vieil homme et la ... ?

Montagne
Mer
Campagne
Ville

10 questions
60 lecteurs ont répondu
Thème : Ernest HemingwayCréer un quiz sur cet auteur