AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.89 /5 (sur 71 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 02/12/1942
Biographie :

Philippe Madral, né Philippe Gratton le 2 décembre 1942, est un scénariste, écrivain, auteur, metteur en scène et décorateur de théâtre français.
Grand prix de l'Humour noir en 1971, Philippe Madral codirige le Centre dramatique national du Nord avec Jacques Rosner pendant de nombreuses années et met en scène ses propres textes en province et à Paris (Théâtre de l'Est parisien, Théâtre Montparnasse, Théâtre de l'Odéon). Dans les années 1980 et 1990, ses pièces sont aussi montées par d'autres artistes dans la capitale (Théâtre de l'Odéon et Théâtre Paris-Villette, entre autres), ainsi qu'au Festival d'Avignon et à l'étranger. Il est également romancier et scénariste pour le cinéma et la télévision.


Source : Wikipedia et http://www.actes-sud.f
Ajouter des informations
Bibliographie de Philippe Madral   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Finalement quoi, une écriture de Philippe Madral.


Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
marlene50   24 janvier 2021
Une sorcière à la cour de Philippe Madral
Par bonheur, il me reste mes livres pour compagnons, et c'est sans doute aussi bien, car la fatigue de l'âge vous fait éprouver de plus en plus de lassitude à l'usage de la conversation.
Commenter  J’apprécie          160
StephanieIsReading   12 octobre 2019
Une sorcière à la cour de Philippe Madral
- Éclairez donc de vos lumières notre Surintendant, La Reynie. Il croit toujours dans l'infinie bonté de l'homme. Je ne sais quels auteurs il a bien pu lire pour cela, ni s'il s'agit d'un défaut ou d'une qualité.
Commenter  J’apprécie          100
StephanieIsReading   15 octobre 2019
Une sorcière à la cour de Philippe Madral
Malgré mon dégoût pour de telles pratiques, je n'hésiterais plus à leur appliquer la question. Ils voulaient une guerre, ils l'auraient. J'étais aussi capable qu'eux de créer l'enfer sur terre.
Commenter  J’apprécie          90
StephanieIsReading   16 octobre 2019
Une sorcière à la cour de Philippe Madral
En traversant avec moi le couloir de la prison pour se rendre à la salle de la question, elle jeta un coup d'œil vers une fenêtre munie simplement de barreaux et derrière laquelle on voyait tomber quelques flocons de neige, et déclara :

- J'ai de la chance, aujourd'hui. Leur bûcher me réchauffera.
Commenter  J’apprécie          80
StephanieIsReading   14 octobre 2019
Une sorcière à la cour de Philippe Madral
Je n'étais malheureusement pas toujours le maître des procédures que j'initiais, et j'avais parfois la faiblesse de préférer continuer de vivre plutôt que dire le fond de ma pensée et finir sur la roue comme hérétique. Aussi préférai-je rester prudent sur le chapitre religieux et n'agir qu'en secret pour mes convictions, affectant devant les autorités ecclésiastiques un respect pour les choses sacrées et une pratique religieuse à peu près régulière. Ce n'était pas très glorieux, je l'avoue, mais il me fallait admettre que je n'étais pas de la race des héros ni des désespérés.
Commenter  J’apprécie          60
dedanso   09 octobre 2020
Une sorcière à la cour de Philippe Madral
[Nicolas de la Reynie rapportant les propos tenus par La Voisin, au sujet de ses clientes féminines :]



- Vous ne les laissez exercer aucune profession, sauf les plus serviles. Vous les acculez à des maternités qu'elles ne souhaitent souvent pas. Vous forcez impunément celles qui vous plaisent. Vous contrôlez leurs faits et leurs pensées. Vous les enfermez à double tour, comme des esclaves domestiques, quand elles deviennent vos femmes. Vous vous accordez sur elles un droit tacite de vie ou de mort, en les frappant à votre aise si vous en êtes jaloux ou pour des raisons futiles. Et je pourrais continuer cette énumération...



Je restai coi, un peu effrayé de constater que je partageais les idées d'un tel monstre, même si nous n'étions pas du même avis quant aux moyens d'y remédier.
Commenter  J’apprécie          50
StephanieIsReading   15 octobre 2019
Une sorcière à la cour de Philippe Madral
Si l'enfer existait, pensais-je, il était dans les hommes, et seulement en eux.
Commenter  J’apprécie          70
StephanieIsReading   17 octobre 2019
Une sorcière à la cour de Philippe Madral
En voilà une bien curieuse justice, qui brisait les os des gens pour leur faire dire des choses qu'elle cachait ensuite, et laissait libres les gens de qualité responsables de leurs crimes ! Je n'étais pas loin d'éprouver le même sentiment qu'elle. Ces sorcières avaient décidément plus de courage que les criminels qui venaient leur commanditer de quoi satisfaire leurs méfaits.
Commenter  J’apprécie          50
ladesiderienne   23 décembre 2015
Tendres condoléances de Philippe Madral
Une autre chose importante à dire de mon enfance, c'est que dès que j'ai pu me lever de mon lit, je l'ai passée au cimetière de Montparnasse. N'allez surtout pas croire que je dis ça pour vous apitoyer sur moi : je n'ai jamais rien vu de plus beau qu'un cimetière, et celui de Montparnasse, le Père-Lachaise excepté, c'est ce qu'on fait de mieux à Paris. Le plus varié, le plus riche, avec les plus belles tombes, les plus beaux caveaux. J'aime l'atmosphère mystérieuse de la Toussaint, quand le brouillard s'épaissit en fin de journée et qu'on pourrait se perdre dans les allées comme dans un labyrinthe. J'aime aussi le printemps, avec tous ces promeneurs qui surgissent le dimanche, comme une fête, et cette explosion de feuillages et de fleurs. Chaque saison a son charme, on y trouve tout, un peu comme dans la vie, du début jusqu'à la fin, et même encore après, pour ceux qui y croient.
Commenter  J’apprécie          40
StephanieIsReading   12 octobre 2019
Une sorcière à la cour de Philippe Madral
Du plus loin que je me souvienne, je n'avais jamais eu de goût pour les enthousiasmes ou les abattements, encore moins pour les complicités collectives, dont je voyais pourtant mes contemporains avoir cruellement besoin pour se rassurer ou se sentir simplement vivants.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur