AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.08 /5 (sur 13 notes)

Né(e) le : 00/00/1974
Biographie :

Philippe Marczewski est né en 1974. Chercheur en neuropsychologie cognitive durant six ans, il a ensuite été libraire pendant seize ans, à Liège. Blues pour trois tombes et un fantôme est son premier livre.

Source : https://inculte.fr/auteurs/philippe-marczewski/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Lecture d'un extrait du livre de Philippe Marczewski, "Blues pour trois tombes et un fantômes", éditions Inculte, 2019 Lecture par Grégoire Courtois dans les rayons de la librairie Obliques.


Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Horizon_du_plomb   06 septembre 2019
Blues pour trois tombes et un fantôme de Philippe Marczewski
L’histoire de cette ville a fait d’elle un monstre égocentrique capable d’exercer son empire sur un peuple qui lui reste, où qu’il soit, inféodé. Elle s’est constituée en poche d’indépendance face à l’Empire germanique, à la France, aux Pays-Bas, espagnols et face aux Bourguignons, et toujours fut piétinée, bombardée, incendiée et mise à sac, passant d’une domination à une autre et toujours, malgré tout, s’est assurée son lot de puissance territoriale en étendant sa loi sur une vaste principauté. Et cette longue histoire de guerres, de trahisons, de massacres et de luttes pour la liberté a fait d’elle une île au milieu des empires. On venait y faire imprimer ce qui ailleurs était censuré. On venait s’y former auprès des maîtres dont les enseignements étaient, ailleurs, interdits. On l’appela Nouvelle Athènes et elle le crut, et le croit encore, mille ans plus tard. 
Commenter  J’apprécie          30
Willd   09 décembre 2019
Blues pour trois tombes et un fantôme de Philippe Marczewski
 Liège est une île qui fit naître une île en son sein, Outremeuse, dont on disait qu'elle était si insulaire que même le wallon y était différent de celui qui se parlait de l'autre côté de la Meuse, et y avait fait naître son folklore et ses mythes populaires. Le cœur identitaire de Liège est une île sur une île isolée dans des mers hostiles. Comment s'étonner que s'entretienne un sentiment diffus d'être seuls, non pas contre tous, mais différents de tous, satisfaits de l'entre-soi, à jamais frustrés d'une puissance perdue, se sentant méprisés par Bruxelles, humiliés par Namur, usurpatrice de l'absurde titre-croupion de capitale wallonne, et gouvernés par des imbéciles, que pourtant on réélit sans cesse. Les Liégeois s'exportent mal. Vont-ils vivre ailleurs que se révèlent leur amertume et le mal du pays, ils se clament Liégeois partout où ils vont, peu enclins à trouver dans les villes voisines un quelconque intérêt, si peu curieux de ce qui se vit et se crée ailleurs si cet ailleurs ne vient pas à eux ; ils sont certains que leurs soirées sont plus douces, leurs fêtes plus festives, leurs bières meilleures. Qu'une convivialité surnaturelle relie les hommes et les femmes dans une chaleur humaine sans égale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Rylou   27 mai 2020
Blues pour trois tombes et un fantôme de Philippe Marczewski
Plus loin sur l'île on a construit un grand centre commercial, à quelques mètres du terrain d'où les gens du voyage ont été chassés, en sacrifiant une zone humide et une aire de nidification des oiseaux migrateurs. La promotion immobilière n'a que faire de la nature et du nomadisme.

Et d'ailleurs, qu'on inscrive au registre, je vous prie, que je réclame un cercle de l'enfer où architectes et ingénieurs civiles expieraient pour l'éternité leurs méfaits esthétiques [...] L'architecture, c'est comme la photographie de rue: un art beaucoup trop pratiqué par bien trop peu d'artistes. P.92
Commenter  J’apprécie          20
Horizon_du_plomb   06 septembre 2019
Blues pour trois tombes et un fantôme de Philippe Marczewski
Il pose son convoi de fortune au coin de la rue, bricole sans attendre les boutons de l’ampli et lance à toute berzingue un couinement de synthé plaqué sur un boum-tchac binaire, embouche le sax et immole « What a wonderful world », on se voit soudain dans la salle d’attente d’un service de soins palliatifs, le taux de sucre dans l’air devient mortel, si j’avais ce qu’il me faut, je me ferais, sans délai, un shoot d’insuline (…)
Commenter  J’apprécie          20
clodermer   25 mai 2020
Blues pour trois tombes et un fantôme de Philippe Marczewski
Pourquoi diable se croit-on obligé de retourner sur les lieux de l'enfance ? Les maisons, les rues, les bois qui nous ont construits, nous les avons vidés à l'époque, en avons aspiré tout ce dont nous avions besoin. Même en existant encore, ils ne sont plus que des reconstitutions pour film historique. Tout ce qu'ils avaient de véritable, nous l'avons déjà pris et le reste, nous l'avons oublié.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Philippe Marczewski(1)Voir plus
Lecteurs de Philippe Marczewski (19)Voir plus


Quiz Voir plus

LNHI-49948

Un provincial hésite entre entrer chez une dame et entrer dans les ordres.

le ventre de Paris
le rouge et le noir
le horla
la disparition

12 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : résumés , roman , classiqueCréer un quiz sur cet auteur