AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.15 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Louis , le 29 mars 1975
Biographie :

— Vous croyez que c’est lui ?
— Certain…
— On parle bien de Philippe Meisburger, l’auteur haut-rhinois qui a écrit C’est arrivé en avril ?
— Absolument. Celui qui initialement a étudié le cinéma, mais qui paradoxalement a trouvé sa voie à l’écrit.
— En ayant un style très cinématographique quand même…
— On ne se refait pas...
— Alors, il est bien son bouquin ?
— C’est aux lecteurs d’en juger…

Infographiste et monteur vidéo, Philippe Meisburger est diplômé d'une école de cinéma parisienne. Il puise dans le 7e art son inspiration ainsi que son style, résolument visuel, truffé de références aux films de Spielberg ou de James Cameron.

Il habite dans le Haut-Rhin, du côté de Saint-Louis.

Source : L'auteur :-)
Ajouter des informations
Bibliographie de Philippe Meisburger   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"C'est arrivé en avril" Un roman de Philippe Meisburger (c) Philippe Meisburger 2019 Si on vous disait que demain, votre ville serait rayée de la carte ? Si vous deviez fuir à la campagne, chez un ami dont la maison cache un secret qui va changer votre vie ? Pour Vincent, c’est arrivé en avril. Le jour de sa rencontre avec Karine. Qui est-elle ? Pourquoi tient-elle à se rendre à Sedona, Arizona ? Car s’il existe de meilleures dates que la fin du monde pour tomber amoureux, se pourrait-il que leur amour soit notre ultime espoir ? Une aventure haletante, un road trip à travers les États-Unis, une chasse à l’homme impitoyable, une machination implacable doublée d’une histoire d’amour entre deux êtres réunis par le destin… ou autre chose… Site internet de l'auteur : https://philmeisauteur.home.blog/ Facebook officiel : https://www.facebook.com/PhilippeMeisburgerAuteur/

+ Lire la suite

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Carolinedavidfournier62   12 avril 2020
C'est arrivé en avril de Philippe Meisburger
Un roman très très prenant ! Une fois ouvert vous aurez bien du mal à le refermer !

A la fois roman post-apocalyptique, de SF, d'aventures et d'amour, ce mélange qui pourrait vite s'avérer indigeste est ici parfaitement maîtrisé par l'auteur. On ne s'ennuie pas une seconde, on est pris dans le tempo et on adhère complètement jusqu'à la fin pourtant inattendue ! Et que de complots et de retournements de situations : qui dit vrai ? Qui manipule qui ? Sans cesse on se pose la question et on a la tête retournée !

J'ai beaucoup aimé les personnages de Vincent et Karine mais j'avoue que le général Skinner a quelque chose de fascinant.

Alors lancez-vous dans la lecture de ce roman haletant, dans cette quête prenante du début à la fin , où l'on ne voit pas défiler les pages et vous vous decouvrirez tout aussi impatient que les héros d'atteindre Sedona.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   24 juillet 2019
C'est arrivé en avril de Philippe Meisburger
Il ne sait pas qui elle est, mais assurément, c'est elle.

Elle est belle, elle est brune, son corps est svelte et élancé. Ses longs cheveux forment de larges boucles qui rougeoient à la lumière du soir.

Ils marchent ensemble au sommet d'un plateau rocheux, typique de l'Ouest américain. Elle lui semble de plus en plus belle. Elle porte une petite robe noire, plus adaptée aux soirées mondaines qu'aux balades en pleine nature.

Elle...

Elle se tourne vers lui, mais étrangement, il ne parvient pas à distinguer son visage. Et surtout pas ses yeux.
Commenter  J’apprécie          21
rkhettaoui   24 juillet 2019
C'est arrivé en avril de Philippe Meisburger
Je ne pense plus qu'à profiter du temps qu'il reste... et de la beauté de la nature.

Vincent a beau être un citadin pur jus, le charme bucolique des choses simples qu'offre ce cadre rural l'apaise. Les mottes d'herbe verte, les premières fleurs aux arbres, le paysage de collines ondulant sous ses yeux...
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   24 juillet 2019
C'est arrivé en avril de Philippe Meisburger
Un rêve en train de virer au cauchemar.

De toute évidence, quelque chose ne tourne pas rond. Les fenêtres de sa chambre ont volé en éclats. Des centaines de débris coupants comme des lames de rasoir jonchent son édredon. L'air frisquet du matin s'engouffre par le trou béant, porteur d'une odeur âcre.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   24 juillet 2019
C'est arrivé en avril de Philippe Meisburger
Et si c'était ça, la mort ? Si la mort n'était ni le paradis, ni le jugement dernier, ni la réincarnation, ni même le néant ? Si la mort était juste la conscience d'être là, sans néanmoins être capable d'agir sur quoi que ce soit. Pour l'éternité.
Commenter  J’apprécie          21
AzaLeona   19 octobre 2019
C'est arrivé en avril de Philippe Meisburger
Ils traversent à présent un paysage de collines douces, où champs et prairies se succèdent, recouverts de pissenlits en fleur. Karine demande à s’arrêter un instant pour photographier cet océan doré.



— Comme ça doit être beau…



Et comme c’est étrange que la batterie de son smartphone ne faiblisse pas…



Après cette pause artistique, le duo reprend la route, atteignant la prochaine localité sur les coups de onze heures trente. Un village au nom lourd de signification, au vu des événements des dernières heures :



Pompey, comté d’Onongada, État de New York.
Commenter  J’apprécie          10
Philippe Meisburger
Fenkys   30 novembre 2019
Philippe Meisburger
La lourde trappe en fer de l'abri antiatomique s'ouvre d'un coup sec, laissant la lumière inonder l'entrée. Un escalier en béton donne accès à cette tanière, qui ressemble à s'y méprendre à l'intérieur d'un sous-marin, coulé sous la cave de la ferme. Le lieu est exigu et froid, formé de deux parties distinctes, éclairé par une série de tubes fluorescents, dont émane une lumière dure et glaciale.

Un petit coin living équipé d'une cuisine pour un total d'environ neuf mètres carrés à l'entrée, suivi d'une chambre à coucher constituée de deux paires de lits superposés et exigus, avant d'atteindre, au fond du tunnel, une lourde porte en fer portant la mention Cellier.



Jack est le premier à pénétrer dans l'abri, suivi de son fils Dylan et de Vincent.

Le père Parker pose ses mains sur les hanches, admirant son œuvre.

— On a construit ça après le 11 septembre. Tu te souviens des heures qu'on a passées à creuser ce trou, fiston ?

Le regard lourd de Dylan en dit long :

« Je me souviens surtout des corvées alors que je n'étais encore qu'enfant, quand tu me demandais de t'aider à construire cet abri, alors que moi, je voulais aller jouer au basket avec les potes. Je me souviens aussi des roustes que tu m'as mises ici, et même de ce week-end où tu m'as enfermé là, dans le noir total, sans manger ni boire, puni pour être rentré trop tard d'une soirée entre potes au lycée... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   24 juillet 2019
C'est arrivé en avril de Philippe Meisburger
...ta douceur, ta candeur, tout ce qui fait que tu es toi... j'ai connu quelques filles dans ma vie, mais aucune qui m'ait autant ému, autant touché, autant happé que toi...
Commenter  J’apprécie          21
Fenkys   30 novembre 2019
C'est arrivé en avril de Philippe Meisburger
La gène de la jeune femme est évidente. Vincent lui pose la main sur l'épaule, pour la rassurer.

— Je... tu me laisserais découvrir ton visage...

Une expression de tendresse gagne le visage du jeune homme :

— Oui...

Hésitante, Karine lève ses bras et, après un ultime mouvement de recul, ose approcher ses doigts en direction de l'épiderme du jeune homme.

— Vincent, tu es sûr...

En guise de réponse, il lui prend la main droite et la guide doucement en direction de son visage. La jeune femme, rassurée, ferme les yeux pour savourer. Lentement ses doigts graciles explorent les moindres détails du faciès de son nouvel ami, explorant précautionneusement chaque centimètre de peau, une peau à la texture agréable, quelques poils de barbe qui piquent, des paupières à présent closes, le cheveu soigné, et des lèvres...

Ces lèvres que j'aimerais sentir contre ma peau...



Délicatement, les doigts de la jeune aveugle explorent les courbes de ce visage, tout en douceur. À mesure qu'elle découvre Vincent, son expression se fait radieuse, comme si sous ses doigts se dessinait l'image de l'homme qu'elle a toujours voulu avoir à ses côtés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeTNKdesbois   19 juillet 2019
C'est arrivé en avril de Philippe Meisburger
— Il est fort probable que les deux rebelles leur aient

parlé de l'entrée souterraine, via Secret Canyon. Ce serait

embêtant s'ils...

L'homme qui coordonne l'opération, toujours assis dans

l'ombre, a un léger sourire narquois.

— Non. Rassurez-vous. S'ils parviennent à Secret

Canyon, dans moins de vingt-quatre heures, ce seront eux

qui imploreront notre protection...
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

C'est arrivé en avril - quiz sur les chapitres disponibles dans l'extrait gratuit.

Dans quelle ville se situe le premier chapitre du roman ?

Paris
New York
Los angeles
Obi-wan Kenobi

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : C'est arrivé en avril de Philippe MeisburgerCréer un quiz sur cet auteur