AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.95 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : France
Biographie :

P. Otié, dont "Une vie chinoise", écrit en collaboration avec le dessinateur chinois Li Kunwu, est son premier ouvrage de bande dessinée, a vécu en Extrême-Orient pendant plus d'une dizaine d'années.

Il a travaillé en tant que conseiller commercial de l'ambassade de France dans la région du Yunnan.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Harioutz   03 décembre 2019
Une vie chinoise, tome 1 de Philippe Otié
Voilà. Nous étions parvenus à faire de la Chine une terre stérile, sans arbres, sans insectes, sans rongeurs, sans oiseaux.



Les être humains aussi se firent beaucoup moins nombreux : pendants 3 ans, de 1959 à 1961, la Chine subit une des pires famines de son histoire, pourtant longue.



Dans ma proche famille, un oncle mourut d'un coup de corne que lui donna une vache à laquelle il disputait son fourrage.

Un autre oncle tenta de se nourrir en ingurgitant de la terre. Constipé à en mourir, il ne dut son salut qu'à mon arrière-grand-mère, qui passa des jours et des jours à lui curer les fesses avec son doigt. Elle gratta, cura jusqu'à sauver son petit-fils. Épuisée et affamée, c'est finalement elle qui s'éteignit peu de temps après.



Combien de millions de personnes périrent ainsi ? Aujourd'hui encore, les historiens ne parviennent pas à s'accorder sur un chiffre : 5, 8, 10 millions de morts ? Ou bien plus encore ? Ils ne savent pas non plus comment définitivement désigner cette période noire : « L'étranglement suite au retrait de l'aide soviétique » ? « Les 3 années de catastrophes naturelles » ? ou plus prosaïquement « L'époque du grand bond en avant de 58 » ?



La seule chose sûre est qu'en 1962, un terme fut mis au grand bond en avant.



Du même coup, les « catastrophes naturelles » cessèrent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Harioutz   01 décembre 2019
Une vie chinoise, tome 1 de Philippe Otié
La longue histoire de la Chine se calcule en dynasties, dont certaines ont duré plusieurs siècles.

L'histoire récente s'apprécie en générations, à un rythme qui tend à s'accélérer.

Il en va ainsi des dirigeants politiques depuis Mao Zedong, le "Grand Timonier" arrivé au pouvoir en 1949, qui marque la première génération de la "dynastie" communiste.

Deng Xiaoping, principal dirigeant à partir de 1977 et initiateur du lancement des réformes économiques, est considéré comme le représentant de la deuxième génération, tandis que Hu Jintao, incarnera la "quatrième génération".

Il en va de même, par exemple, chez les cinéastes chinois, qui en sont, pour leur part, à la sixième, voire, selon certains, à la septième génération. Chacune représente une période politique et un genre cinématographique distincts, du cinéma muet, en passant par le réalisme socialiste ...



Dans la société chinoise contemporaine, la période de naissance conditionne l'éducation, le parcours et, dans une large mesure, le regard sur le monde.

Pour un homme né au début des années 50, comme le héros de l'épopée extraordinaire qui suit, sa vie se déroule comme un livre d'histoire, se confondant avec l'épopée maoïste qui a dominé la vie de la Chine jusqu'à la disparition de son chef suprême en 1976 et avec les grandes transformations des trente dernières années.

Cette génération a tout vécu, les grands élans idéalistes et les catastrophes, les bonheurs collectifs et les désillusions individuelles, l'enthousiasme et le désespoir. Et elle a connu les transformations de l'ère post-maoïste, lorsque Deng Xiaoping, tournant symboliquement la page du volontarisme idéologique, proclama : "Peu importe si le chat est noir ou blanc, du moment qu'il attrape les souris", slogan fondateur d'une approche pragmatique du développement économique.



Selon que l'on a grandi avant ou après 1976, on n'aura évidemment pas la même expérience de vie. Et le rythme des transformations de la société chinoise a été tel que les générations se succèdent à un rythme effréné, à peine une décennie là où il faut ailleurs un bon quart de siècle.

Les Chinois nés dans les années 70, 80 ou 90 sont ainsi clairement repérables dans la société actuelle et semblent avoir grandi dans des pays différents.



La génération de notre héros est celle qui est aujourd'hui aux commandes en Chine, façonnée par le poids de l'histoire et un désir très fort de ne pas reproduire les erreurs du passé.

Elle a soif de réussite, de reconnaissance et envie de laisser un héritage positif aux générations suivantes.



Extrait de la postface de Pierre Haski
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Harioutz   04 décembre 2019
Une vie chinoise, tome 1 de Philippe Otié
Heureusement, le livre qui donnait réponse à tout nous fût bientôt distribué : «Les citations du Président Mao », connu en Occident sous le nom de « Petit livre rouge ».



- Wouaahhh ! Le dessus est en plastique !

- Et le titre est en or !!

- « Le peuple, rien que le peuple, là est la force motrice de l'histoire du monde ».

- « La révolution, ce n'est pas un dîner de gala, ce n'est pas une œuvre littéraire » .

- « Chaque communiste doit assimiler cette vérité que le pouvoir est au bout du fusil ».

- Peuple immense ...

- Révolte ...

- Millions ...

- Capitalistes ...

- Anéantis ...

- A partir de demain, vous devrez apprendre par cœur ce petit livre rouge ! Notre école va même organiser un concours de connaissances des citations du président Mao !

- « Seuls l'idéologie et le régime social du communisme se répandent ...

- … dans le monde entier avec l'impétuosité de l'avalanche …

- … et la force de la foudre ».
Commenter  J’apprécie          281
litolff   09 mars 2015
Une vie chinoise, tome 1 : Le temps du père de Philippe Otié
Voilà. Nous étions parvenus à faire de la Chine une terre stérile, sans arbres, sans insectes, sans rongeurs, sans oiseaux.
Commenter  J’apprécie          70
pilyen   12 novembre 2011
Une vie chinoise, tome 1 : Le temps du père de Philippe Otié
Comme beaucoup, j'essaie d'éviter de trop regarder en arrière, de laisser la mémoire m'entrainer sur la pente du remords. Mais en vérité, celui qui, jadis, détruisit dans l'insouciance de la jeunesse tant et tant de merveilles donnerait tellement aujourd'hui pour retrouver quelques uns seulement de ces objets merveilleux qui portaient notre histoire.
Commenter  J’apprécie          40
okka   17 avril 2019
Une vie chinoise, tome 1 : Le temps du père de Philippe Otié
p.147.

Ahhh... Quel plaisir de se laisser ainsi aller à la folie !



Nous étions hier des millions de misérables gouttes d'eau qui alimentions aujourd'hui un torrent tumultueux auquel rien ne résistait. Ni l'ancien, ni le puissant, ni le sacré.



Tout ce que, de génération en génération, nous nous étions patiemment transmis au cours des millénaires, tous ces biens précieux entre tous, finissaient là, en suspension, éparpillés dans l'atmosphère, dans les fumées et les cendres dont nous emplissions nous jeunes poumons.
Commenter  J’apprécie          30
okka   17 avril 2019
Une vie chinoise, tome 1 : Le temps du père de Philippe Otié
p.91.

Les êtres humains aussi se firent beaucoup moins nombreux : pendant 3 ans, de 1959 à 1961, la chine subit une des pires famines de son histoire, pourtant longue.



Dans ma proche famille, un oncle mourut d'un coup de corne que lui donna une vache à laquelle il disputait son fourrage. Un autre oncle tenta de se nourrir en ingurgitant de la terre. Constipé à en mourir, il ne dut son salut qu'à mon arrière-grand-mère, qui passa des jours et des jours à lui curer les fesses. Avec son doigt. Elle gratta, cura jusqu'à sauver son petit-fils. Épuisée et affamée. C'est finalement elle qui s'éteignit peu de temps après.



Combien de millions de personnes périrent ainsi ? Aujourd'hui encore, les historiens ne parviennent à s'accorder sur un chiffre : 5, 8, 10 millions de morts ? Ou bien plus encore ? Ils ne savent, non plus, comment définitivement désigner cette période noire : " L'étranglement suite au retrait de l'aide soviétique" ? "Les 3 années de catastrophes naturelles" ?.... Ou, plus prosaïquement "L'époque du grand bond en avant de 58" ?



Une seule chose de sûre est qu'en 1962 un terme fut mis au grand bond en avant.



Du même coup les "catastrophes naturelles" cessèrent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jovidalens   27 octobre 2012
Une vie chinoise, tome 2 : Le temps du parti de Philippe Otié
Bienvenue à ce cours ! La plupart d'entre vous n'ont pas pu étudier à cause de la Révolution Culturelle ? Et bien, ce cours est là pour vous aider à rattraper le temps perdu !

[...]

Vous allez progresser, vous améliorer pour apporter votre pierre à l'édification de notre Chine que nous chérissons tant ! Le premier pas est celui de L'OUVERTURE DE LA PENSEE". Par exemple, savez vous que Hong Kong est couvert dde gratte-ciel, comme en Amérique ? Savez-vous aussi que...que le Japon, bien qu'il ait perdu la guerre, est sur le point de devenir un des pays les plus évolués du monde ?...

...Savez-vous que...il y a déjà plus de 40 ans que L'HOMME A MARCHE SUR LA LUNE ?!!!
Commenter  J’apprécie          20
jovidalens   27 octobre 2012
Une vie chinoise, tome 2 : Le temps du parti de Philippe Otié
- Entrer au Parti ? Toi ?

- Ben oui ! Pourquoi pas ?

- Tu semble oublier qu'on n'y entre pas comme ça *. Et que, mis à part ton père, tes ancêtres étaient des Batards Noirs ... "Propriétaire terrien" ! C'est une marque indélébile, ça ! C'est dans ton dossier jusqu'à la fin de tes jours, et t'y pourras rien changer.



* Environ 2% seulement de la population chinoise sont membres du parti.
Commenter  J’apprécie          20
litolff   10 mars 2015
Une vie chinoise, tome 1 : Le temps du père de Philippe Otié
- Proviseur Li, avoue que tu nous as dit que nous étions à l'école pour tout simplement étudier ! Allez ! Avoue !

- Euh... oui, oui, je vous l'ai bien dit...

- As-tu conscience que c'est contraire à ce que nous demande le président Mao lorsqu'il dit "il faut mettre la politique aux commandes" ?
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur