AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.63 /5 (sur 64 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Genève , le 05/06/1965
Mort(e) à : Lausanne , le 01/10/2017
Biographie :

Né à Chêne-Bougeries (GE) en 1965, licencié en Lettres (UNIL), égyptologue de prédilection, Philippe Rahmy est l’un des membres fondateurs du site remue.net.

Lauréat bourse d’écriture PRO HELVETIA 2010

A publié « Mouvement par la fin – un portrait de la douleur » (Cheyne Editeur 2005. Prix des Charmettes – Jean-Jacques Rousseau 2006. Sélection Fondation CH 2006. Réédition 2006/2008). Continuant d’explorer l’affrontement de souffrir, les rapports du langage au désir et les figures grimaçantes de la perte, il a publié en 2007 « Demeure le corps - chant d’exécration » chez le même éditeur (rééd. 2009), et les « SMS de la cloison », formes de l’urgence, aux éditions publie.net en 2008 - Nov. 2009 : "Cellules souches" avec Stéphane Dussel, aux Éditions Mots tessons
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Philippe Rahmy   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Philippe Rahmy - Béton armé .
Philippe Rahmy vous présente son ouvrage "Béton armé". Parution le 5 septembre 2013 aux éditions La Table Ronde. Notes de Musique : The Rough Guide to the music of China - 1 Shanghai Xiao Jie (Miss Shanghai)

Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
GeraldineB   25 novembre 2021
Béton armé de Philippe Rahmy
La littérature est possible parce qu'elle est périssable. Son agonie, plus lente que la nôtre, nous donne le sentiment de l'éternité. La littérature nous accorde un sursis. Ce qu'on écrit dépasse ce qu'on est.
Commenter  J’apprécie          312
nadejda   16 février 2018
Allegra de Philippe Rahmy
Épigraphe

Que de fois n'arrive-t-il pas, dans le cours de notre vie, que le mal que nous cherchons le plus à éviter, et qui nous paraît le plus terrible quand nous y sommes tombés, soit la porte de notre délivrance, l'unique moyen de sortie de notre affliction !

Daniel Defoe, Robinson Crusoé
Commenter  J’apprécie          230
nadejda   30 janvier 2018
Béton armé de Philippe Rahmy
Là-bas, en bout de l'avenue, la fenêtre de ma chambre est allumée. Je reconnais la tache rouge de mon écharpe sur la rampe de mon bureau. Les choses continuent d'exister quand nous ne sommes pas là. Il suffit de les disposer avec soin pour que les autres les trouvent belles et s'en servent en notre absence. Écrire. Que sont les livres sinon la chambre vacante d'un écrivain parti en voyage dans ses histoires. p 63-64 folio
Commenter  J’apprécie          200
GeraldineB   05 novembre 2021
Monarques de Philippe Rahmy
Atteint d'une maladie congénitale incurable, j'ai suivi une scolarité en dents de scie. Je vivais comme les dauphins, immergé dans la douleur en mettant parfois le nez à l'air. Durant quelques semaines, rarement quelques mois, nous faisions des projets d'avenir. Je retournais au collège passer mes examens. Puis nous nous rendions à l'évidence. Il me serait impossible de mener une existence normale. Pourtant, je gardais espoir, car je baignais dans l'affection, et surtout, je me sentais capable de réussir ma vie. J'étais comme un point sur une feuille blanche, immobile et verrouillé, mais ce point contenait un cercle qui ne demandait qu'à s'élargir. La force qui m'emprisonnait pouvait aussi me porter. Il suffisait qu'elle s'exprime durablement.
Commenter  J’apprécie          190
Piatka   14 février 2019
Corps au Miroir de Philippe Rahmy
On ne sait pas ce que signifie le temps, mais on sait à quelle profondeur de sincérité et de nécessité se situe ce qu’on fait et surtout ce qu’on écrit.
Commenter  J’apprécie          170
Piatka   20 février 2019
Corps au Miroir de Philippe Rahmy
Je suis mon intuition. Ne rien faire dont je ne ressente pas le besoin. Je m’en remets donc au raisonnement logique et je le laisse s’épuiser. Petit à petit, je sens palpiter l’écriture comme une terre chaude en plein été.
Commenter  J’apprécie          130
nadejda   31 janvier 2018
Béton armé de Philippe Rahmy
Une poussière bleue couvre la nuit ajourée de néons. Les inscrptions sur les murs, les visages, tout ce qui tranche, tout ce qui heurte, est enveloppé de douceur. On respire un air familier. L'air des Alpes. On croit reconnaître la voix de quelqu'un dans une conversation attrapée au vol. La ville correspond à l'idée que je me fais de la vie antérieure. Une mélancolie humanise le délire urbain.

Brutalement, le vent met fin à ce simulacre d'hiver. Poussière, sables, papiers, sacs en plastique, tourbillons sur tourbillons. p 128
Commenter  J’apprécie          110
nadejda   03 février 2018
Monarques de Philippe Rahmy
Jérusalem. Aucun mot pour décrire cette mosaïque de la guerre et de la paix. La ville, découpée en segments antagonistes, forme un unique organisme, une même entité écartelée entre conservation de soi et reconnaissance de l'autre. Je pose mon front contre le mur des Lamentations. La pierre poreuse absorbe et restitue le silence qu'on lui confie. On s'incline seul, on se redresse foule. À deux pas, le tombeau du Christ. Un agrégat rocheux frotté de chair humaine.
Commenter  J’apprécie          110
nadejda   31 janvier 2018
Béton armé de Philippe Rahmy
Une gamine est étendue les bras en croix, percutée par la carriole d'un marchand ambulant. La cargaison a volé sur le boulevard. Maroquinerie, bas, chaussettes, bananes, melons, pastèques. Le colporteur fume sans broncher, tout à fait crétin ou drogué. Les gens passent leur chemin. Rien à signaler. En cas d'accident impliquant des pauvres, les frais médicaux sont à la charge de celui qui appelle les secours. p 171-172
Commenter  J’apprécie          100
Ogrimoire   08 septembre 2017
Monarques de Philippe Rahmy
Je referme mon carnet de notes. Il ressemble à une carte routière. Un enchevêtrement de directions que, pour la plupart, je n’emprunterai jamais. Je serais incapable de nommer un tel espace autrement qu’en disant qu’il constitue désormais le cadre élastique d’une histoire sans début ni fin, mais formant un bloc homogène de fragments qui semble très ancien.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quand les femmes mènent l'enquête ...

Dans "Poulets grillés" de Sophie Henaff, le premier tome d'une série française, la commissaire dirige une équipe de bras cassés. Son prénom est associé à "de Bretagne".

Anne Capestan
Carole Evans
Stephanie Plum
Hannah Swensen

12 questions
104 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , femmesCréer un quiz sur cet auteur