AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.34 /5 (sur 249 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 20 avril 1944
Biographie :

Marié et père de deux enfants, Phillip Margolin a été avocat d'assises avant de se consacrer entièrement à l'écriture. Sur les traces de John Grisham et Thomas Harris, ses romans à suspense démontent les rouages des affaires criminelles. Il est l'auteur de huit romans qui sont des best-sellers aux Etats-Unis (' Le dernier homme innocent', 'Justice barbare'.. .) . 'La Rose noire' (1994) a été publié dans vingt-cinq pays et a même été adapté à la télévision en 2004.
Auteur de nombreux best-sellers, plusieurs ont paru en français chez Albin Michel.

Source : evene.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
michel.carlier15   29 décembre 2012
Les Heures noires de Phillip M. Margolin
Packard commença à lire , mais il avait du mal à se concentrer . Il pensait à ses problèmes d'argent , et à l'autre problème . Celui qui s'était fait coffrer deux jours plus tôt , alors que Packard devait justement récupérer un petit quelque chose pour reconstituer le stock qu'il voyait diminuer de jour en jour .

Puisqu'il allait arrêter , bien sûr , il n'y avait plus de problème . Mais , tout de même, il détestait l'idée de ne pas pouvoir se procurer de coke au cas où il en aurait besoin . Rien qu'à y penser , il se sentait fébrile , alors qu'il lui aurait fallu du calme et de la concentration pour se mettre à cette motion .

Il songea au sac à fermeture Eclair qui se trouvait dans le tiroir de son bureau . Avec une petite ligne , il pourrait expédier à toute allure la recherche qu'il lui fallait faire avant d'attaquer cette motion , puis il la rédigerait en un tournemain ... Et ce serait toujours un peu de cocaine dont il n'aurait plus à s'inquiéter . Puisqu'il arrêtait , après tout , la première chose à faire était de se débarrasser du stock !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chicha56   03 juin 2020
Une pierre dans le coeur de Phillip M. Margolin
C’était deux jours avant Noël. Le seul ami de Louis Weaver était en train de crever dans une chambre sordide de l’hôtel Cordova. Pour se protéger de lair glacial qui lui coupait le souffle, Louis s’abrita sous un proche. La neige tournoyait autour de loui, l’aveuglant presque. Il se moucha puis avala une lampée de whisky bon marché. Avant de quitter l’hôtel, il en avait glissé une bouteille dans la poche de son imperméable. » p 9 (Incipit)
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   04 août 2018
Le dernier homme innocent de Phillip M. Margolin
Tout ce qui lui restait, c’était gagner. Et l’argent. Depuis quelque temps, il se demandait même si cela était important. Il avait atteint les objectifs dont les autres avocats ne faisaient que rêver. Il était l’un des principaux partenaires d’un prestigieux cabinet juridique, il était connu dans tous les Etats-Unis, il était riche. Sa carrière avait été menée au pas de charge, et il n’avait guère eu le loisir, jusqu’ici, de se poser des questions. Maintenant qu’il avait atteint les sommets, il avait le temps de reprendre son souffle et de regarder autour de lui. Le spectacle ne lui plaisait que médiocrement.
Commenter  J’apprécie          20
Jacynte   23 février 2013
La rose noire de Phillip M. Margolin
Les monstres véritables ne ressemblent pas à des monstres. Ils sont en liberté dans la nature. Ils rôdent.
Commenter  J’apprécie          30
Jacynte   19 février 2013
La rose noire de Phillip M. Margolin
Il n'avait pas vu la lune de tout le temps qu'il était resté en prison. Il la chercha des yeux, mais le brouillard la dissimulait. Il se demanda dans quelle phase on se trouvait. Il espérait qu'elle n'était pas pleine. Cà excitait les cinglés - il était bien placé pour le savoir. Il frissonna, mais pas à cause du froid. Pour l'instant, il était le seul à ne pas être en danger, mais cette situation pouvait changer d'un instant à l'autre. Il n'avait pas envie de l'admettre, mais il avait peur.
Commenter  J’apprécie          10
MissFred   20 août 2017
L'Avocat de Portland de Phillip M. Margolin
Turner savait ce qu'elle voulait dire. Si Nancy Gordon mettait la main sur l'homme qui avait hanté ses rêves au cours des dix dernières années, elle l'abattrait. Le coté civilisé de Wayne Turner aurait voulu dire de ne pas se charger de faire elle-même justice. Mais son coté primitif l'en empêcha, car tout le monde, y compris le sénateur Colby, respirerait beaucoup mieux si l'homme que le détective Nancy Gordon, de la police criminelle de Hunter's Point, prenait en chasse, mourait.
Commenter  J’apprécie          10
nina2loin   28 mai 2013
Justice barbare de Phillip M. Margolin
― Le docteur Cardoni devait opérer un canal carpien. On commence par une injection de lidocaïne pour anesthésier la main avant d'intervenir.

Justine hocha la tête.

― Ensuite, on bassine la plaie avec du péroxyde d'hydrogène avant de suturer.

Justine, d'un geste, l'invita à continuer.

― La lidocaïne et le péroxyde d'hydrogène étaient dans deux flacons distincts. Le docteur Cardoni a tenu à charger lui-même la seringue. Il l'a fait sans regarder.

― Il a injecté du péroxyde d'hydrogène au lieu de lidocaïne ? demanda Justine, incrédule.

― J'ai essayé de lui dire qu'il se trompait, mais il m'a fait taire. Puis Mrs Manion, la patiente, a commencé à se plaindre en disant que ça la piquait. Il lui en a remis une dose et elle s'est mise à crier.

― Je n'arrive pas à le croire, dit Justine, en secouant la tête d'un air écœuré. Comment a-t-il pu confondre la lidocaïne et le péroxyde d'hydrogène ? Le premier est clair et l'autre est effervescent! C 'est comme s'il avait confondu de l'eau plate avec du champagne!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MissSherlock   10 novembre 2012
La rose noire de Phillip M. Margolin
Les autres femmes sont encore vivantes. Si vous me tuez, elles meurent. Tuez-moi, et vous les condamnez toutes à mort.
Commenter  J’apprécie          20
emi13   27 juillet 2016
En fuite de Phillip M. Margolin
" Ca y est , ca y est " murmura Freddy pour lui - même. Il avait les yeux rougis et serrait si fort les mâchoires qu'on voyait la peau se tendre sur ses pommettes. " Calme - toi Freddy ", dit Charlie , s'efforçant de paraître sûr de lui malgré son épuisement.
Commenter  J’apprécie          10
emi13   27 juillet 2016
En fuite de Phillip M. Margolin
Les klaxons hurlaient et des mendiants crapahutaient sur des béquilles de fortune. Emportée par le flot de la circulation , la voiture traversa un quartier d'affaires pour s'engager sur une route qui suivait une falaise au-dessus de la mer.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Phillip M. Margolin (348)Voir plus


Quiz Voir plus

Amateurs de polar ? Qui a écrit quoi ... ?

Mais qui a écrit "Pandemia" ?

Maxime Chattam
Bernard Minier
Franck Thilliez
Olivier Véran

7 questions
1 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , policier françaisCréer un quiz sur cet auteur