AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.29/5 (sur 241 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Curitiba (Brésil) , le 28/02/1921
Mort(e) à : Montesquieu-des-Albères , le 22/03/2006
Biographie :

Pierre Henri Clostermann (né le 28 février 1921 à Curitiba au Brésil, décédé le 22 mars 2006 à Montesquieu-des-Albères, Pyrénées-Orientales), était un aviateur français qui s'est distingué au cours de la Seconde Guerre mondiale. Surnommé l'« As des As » de la chasse française, il est fait Compagnon de la Libération avant de devenir un homme politique, un écrivain et un industriel français.
Il est l'auteur du Grand Cirque, qui décrit la vie d'un jeune pilote français dans la Royal Air Force entre 1941 et 1945.
Fils de diplomates d'origine alsacienne et lorraine installés au Brésil où il rencontre Jean Mermoz et Henri Guillaumet, pilotes de l'aéropostale.
Il passe son brevet de pilote en 1937, puis entre dans une école aéronautique californienne pour préparer un dîplôme d'ingénieur aéronautique et son brevet de pilote de ligne.
C'est le plus grand as français de la Seconde Guerre mondiale avec 33 victoires homologuées et 12 probables. Engagé dans les Forces Aériennes Françaises Libres en 1942, affecté au groupe de chasse Alsace (le 341 « free french » Squadron) en 1943, puis au 602 « City of Glasgow » Squadron et au 274 Squadron en 1945, avant de finir la guerre aux 56 Squadron et au 3 Squadron équipés de Tempest.
En 1946, il entame alors une carrière politique. Il est élu plusieurs fois député UDSR, puis UNR, du Bas-Rhin dès 1946, de Marne en 1951, de Seine de 1956 à 1958, de Seine-et-Oise (1962-1967) et des Yvelines (1967-1969), jusqu'à sa démission en 1969. Ingénieur aéronautique, diplômé du Ryann College (ces diplômes ne sont pas reconnus par l'industrie aéronautique militaire française), il devient en 1962 directeur commercial de la société des Avions Max Holste, qui devient ensuite Reims Aviation puis travaille aussi pour Cessna et Dassault pour la sous-traitance du Transall et de l'Airbus A300.
Il a enseigné en 1973 à l'école d'état major de l'US Air Force.
Pierre Clostermann a reçu 27 fois la Croix de guerre avec palme, ce qui en fait la plus longue Croix de guerre au monde, ainsi que la DFC and bar, une haute décoration britannique mais qui a été décernée à de nombreux aviateurs étrangers. Il reste jusqu'à sa mort l'homme "le plus décoré de France".
+ Voir plus
Source : Wikipédia et http://www.jesuismort.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Pierre Clostermann   (17)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Samedi 4 mars, nous avons eu le plaisir de recevoir Baptiste Beaulieu à la librairie Dialogues à Brest ! On en a profité pour lui poser quelques questions ! Bibliographie : - Les gens sont beaux, de Baptiste Beaulieu et Qin Leng (éd. Les Arènes) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20926603-les-gens-sont-beaux-baptiste-beaulieu-les-arenes - Jonathan Livingston le Goéland, de Richard Bach, Russell Munson et Pierre Clostermann (éd. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/1178899-jonathan-livingston-le-goeland-richard-bach-flammarion - le Comte de Monte-Cristo, d'Alexandre Dumas (éd. Folio) https://www.librairiedialogues.fr/livre/16747243-le-comte-de-monte-cristo-alexandre-dumas-folio

+ Lire la suite

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
La vitesse augmente de façon vertigineuse. A ces altitudes, il faut être très prudent, car on atteint vite la vitesse du son, et alors, gare ! On risque fort de se retrouver accroché au parachute, en caleçon, en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire.
Commenter  J’apprécie          280
Je sais bien que le Q.G. de Londres fait des efforts pour me donner satisfaction. A Paris, on s’en moque. La politique est la seule préoccupation et ce n’est pas à ceux qui combattent que l’on se préoccupe de donner du galon.
Commenter  J’apprécie          260
Heureusement, on n’ a pas trop remarqué mon mauvais atterrissage – il y en a de si mauvais cet après-midi, dont deux avec casse grave que, tant que la voiture est intacte, c’est considéré comme une bonne arrivée.
Commenter  J’apprécie          260
C’est toujours le Boche que l’on ne voit pas qui vous descend.
Commenter  J’apprécie          270
La guerre, pour nous, ce n’était pas la course désespérée, baïonnette au canon, de milliers d’êtres humains suant de peur, se poussant mutuellement et se soutenant dans le massacre anonyme et forcé. Pour nous, c’était l’acte volontaire, individuel, prévu, scientifique, du sacrifice – c’était l’aiguillon atroce de la peur qu’il faut, seul, briser quotidiennement dans la chair – c’’était la volonté que l’on sent partir en nausées amères et qu’il faut garder, reformer.
Commenter  J’apprécie          240
Mon groupe ne peut durer ainsi – j’ai eu entre le 15 février et le 15 mars 31 pilotes tués ou portés disparus sur un effectif en ligne de 24 ! Sur les pilotes qui composaient cette unité du temps de Fairkanks, seul deux officiers, un sergent et moi-même survivons.
Commenter  J’apprécie          190
Le Grand Cirque est parti.
Le public a été satisfait. Le programme était assez chargé, les acteurs pas trop mauvais, et les lions ont dévoré le dompteur.
Commenter  J’apprécie          190
L’auteur a reçu sa première D.F.C. après 8 victoires homologuées et près de 300 missions. Sa seconde D.F.C. après 370 missions et 20 victoires, et finalement le D.S.O. après 420 missions, 33 victoires et un commandement effectif de squadron et de wing.
Commenter  J’apprécie          180
Après 300 missions de guerre, ce n'est plus avec l'enthousiasme du pilote frais émoulu, ni avec la sûre confiance en soi que donne la supériorité de l'expérience, que je reviens (p.164).
Commenter  J’apprécie          100
Huit mille pieds. Il faut redresser.Je tire sur la profondeur, doucement mais fermement. Dans l'air plus dense les commandes accrochent, et je vois l'horizon qui commence à filer sous le nez de l'avion mais la mer est déjà là ! Ce n'est plus le bloc solide que je voyais à quarante mille pieds c'est une masse mouvante verdâtre, ourlée d'écume, qui se rue vers mon avion. Je tire sur le manche rien à faire, je sens que je ne vais pas pouvoir redresser à temps.Alors je risque le tout pour le tout : je donne un tour de manivelle aux compensations de la profondeur Immédiatement un voile de sang s'étend sur mes yeux, je sens ma colonne vertébrale et mes os qui se tordent, un déchirement dans les entrailles, les joues qui se tirent sur les orbites, comme des doigts, qui m'arrachent les nerfs optiques.Tout est noir. La structure de l'avion craque ! Lorsque je rouvre les yeux, l'élan vertigineux m'a remonté jusqu'à quatre mille mètres. Un filet chaud me coule des narines et tombe sur les gants de soie.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Pierre Clostermann (384)Voir plus

Quiz Voir plus

Le quiz des prénoms (niveau facile)

Le titre du recueil de poèmes d'Aragon s'intitule ...

Le Fou d'Anna
Le Fou du Roi
Le Fou d'Elsa
Le Fou d'Estelle

10 questions
5118 lecteurs ont répondu
Thèmes : prénomsCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}