AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.87 /5 (sur 15 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Houdan (Yvelines) , le 24/02/1923
Mort(e) à : Paris , le 17/11/2011
Biographie :

Pierre Dumayet (né en 1923) est un journaliste, scénariste et producteur français, ayant participé aux débuts de la télévision française.

Pierre Dumayet est né le 24 février 1923 à Houdan dans les Yvelines. Licencié de philosophie et amoureux de la littérature, il souhaite à l’origine devenir pharmacien. Il apprend le journalisme en travaillant à la radio dès 1946 pour un magazine littéraire qu’il anime avec Pierre Desgraupes : un collaborateur qui partage sa vision d’un journalisme indépendant et exigeant et avec qui plus tard il conçoit plusieurs émissions pour la télévision. Il participe à cette époque aux balbutiements de la télévision et fait figure de pionnier. Il travaille en effet sur le premier journal télévisé de l’ORTF, le 29 juin 1949 présenté par Pierre Sabbagh aux côtés de Jean-Marie Coldefy, Pierre Tchernia, Georges de Caunes. Pendant l’été 1950, Claude Barma réalise le tout premier feuilleton de la télévision française : l’Agence Nostradamus lequel sera diffusée dès le 9 octobre 1950. Pierre Dumayet écrit les dialogues des 10 épisodes que compte le feuilleton. Avec Pierre Desgraupes il collabore pendant quinze ans à la réalisation et la présentation de « Lecture pour tous » : introduisant ainsi la littérature à la télévision, l’émission française à la plus longue durée de vie (1953-1968), initiée par Jean d’Arcy, directeur des programmes et diffusée la première fois le 27 mars 1953. Il est scénariste, producteur et coproducteur de multiples émissions notamment, En votre âme et conscience également avec Pierre Desgraupes en 1954 et Cinq colonnes à la une (1958-1968), une émission d’information créée selon ses dires en réaction à la mainmise de Charles de Gaulle sur la télévision de cette époque. Il est également l’auteur de nombreuses émissions comme Le Temps de lire (1970), Cent questions derrière un miroir, Des milliers de livres écrits à la main (1975). Il s’illustre au cours de sa carrière en interviewant d’importantes figures du vingtième siècle comme Ionesco, Claude Levi-Strauss, Jean Cocteau, le Général Massu, Jorge Luis Borges, Robert Badinter ou encore Louis Ferdinand Céline.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (2) Voir tous


Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Pierre Dumayet
Carosand   18 mars 2015
Pierre Dumayet
Lire est une route sur laquelle nous avançons.

Commenter  J’apprécie          260
fanfanouche24   17 janvier 2021
Des goûts et des dégoûts de Pierre Dumayet
C'est ce qu'exprime le "goûtes-y", goûtes-y donc": c'est l'envie, le besoin que tous les convives participent au repas également.

Il y a quelque chose d'un peu évangélique-ou anthropophagique- dans mon petit sermon, je le reconnais. Du coup, je pense au pain (j'éviterai le sel). Normalement, le pain se laisse partager, le pain est un ami.(p. 23)
Commenter  J’apprécie          70
dancingbrave   25 janvier 2019
Narcisse de Pierre Dumayet
Ce que je fais, grossi de ce que j’ai fait, finit par former un ruisseau qui se jettera plus tard dans la mort. Ainsi constamment alimentée, la mort serait une mer d’histoires particulières dont on peut se demander si, une fois mêlées, elles tissent un roman considérable ou, au contraire, une page de plus en plus blanche.

Texte III
Commenter  J’apprécie          150
dancingbrave   01 février 2019
Narcisse de Pierre Dumayet
Morts, Voltaire et Lénine n’ont plus d’âge mais puisqu’ils sont morts, ils sont encore. Par la tendresse du verbe être, nous sommes avec les morts dans une relation familière. Ainsi mourir serait l’acte par lequel nous cessons d’avoir un âge – même si nous paraissons très vieux ; mais c’est un acte qui se commet en nous, sans plus. Mourir est un verbe particulier, dont le sujet est l’objet : « Je meurs » est le contraire de « je t’aime »

Texte XII
Commenter  J’apprécie          140
dancingbrave   02 février 2019
Narcisse de Pierre Dumayet
Les morts parlaient de la mort, quand ils étaient vivants. Mais maintenant, quel silence ! Il n’y a rien à en dire, c’est sûr.

Texte XXVII
Commenter  J’apprécie          140
Pierre Dumayet
blanchenoir   12 mars 2015
Pierre Dumayet
Lire est une route sur laquelle nous avançons.
Commenter  J’apprécie          140
dancingbrave   03 février 2019
Narcisse de Pierre Dumayet
Rien n’est plus agréable que de trouver le mot juste : le creux laissé par son passage est un endroit qui dure peu, mais où il ferait bon rester.
Commenter  J’apprécie          120
Pierre Dumayet
Rogues   04 novembre 2018
Pierre Dumayet
Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois.
Commenter  J’apprécie          100
ivredelivres   08 janvier 2012
Autobiographie d'un lecteur de Pierre Dumayet
Tous les textes peuvent se lire comme si nous étions leurs contemporains
Commenter  J’apprécie          80
Trissotin   18 avril 2012
Autobiographie d'un lecteur de Pierre Dumayet
Quelques années après "La Source", en ouvrant au hasard les œuvres de Rimbaud, je suis tombé sur "Les Déserts de l’amour". Je me suis dit, alors émerveillé, que c’était ce texte-là que j’aurais dû lire au moment de mes premières mouvements. Rappelez-vous :

"Cette fois, c’est la Femme que j’ai vue dans la Ville et à qui j’ai parlé et qui me parla."

Quel merveilleux commencement !

"On vint me dire qu’elle était chez moi : et je la vis dans mon lit, toute à moi, sans lumière !"

On aura remarqué le rôle de la ponctuation dans cette aventure : les deux points, chez Rimbaud, sont les ouvriers du miracle.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..