AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 58 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Chartres , le 15/01/1814
Mort(e) à : Monte Carlo , le 17/03/1886
Biographie :

Pierre-Jules Hetzel est un éditeur français et un écrivain connu sous le nom de plume de P.-J. Stahl. Il a également traduit de l'anglais.

En 1835, il abandonne ses études et se fait engager chez Paulin, libraire, rue de Seine. En 1837, il fonde sa maison d’édition. Associé avec Paulin, il publie l’Histoire des Français de Théophile Lavallée puis édite seul un Livre d'heures pour concurrencer l’éditeur Léon Curmer.

Son premier grand succès sera Vie publique et privée des Animaux.

Anonymement sous le pseudonyme de « P.J. Stahl » il écrit la nouvelle "Peines de cœur d'une chatte française", en réponse aux "Peines de cœur d'une chatte anglaise" de Balzac. Il a aussi réécrit "Les aventures de Tom Pouce" en restituant le personnage légendaire dans son contexte original, avec un objectif pédagogique.
Il a situé le récit de la légende dans le contexte d'une famille bourgeoise, qui rappelle l'univers de la Comtesse de Ségur.

C’est surtout par les éditions des Voyages extraordinaires de Jules Verne qu’il connaît un grand succès. Les textes pré-publiés dans le Le Magasin d'éducation et de récréation sont édités sous forme de trois collections destinées aux étrennes : l’une économique sans illustration, une autre de petit format peu illustrée, et la troisième d’un format plus grand et richement illustrée (aujourd’hui très recherchée par les bibliophiles).

Il a également édité Balzac, Stendhal ou encore Hugo.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vidéo de Pierre-Jules Hetzel
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   18 avril 2015
Les aventures de Tom Pouce de Pierre-Jules Hetzel
Jules faisait un bruit d'enfer. Il voulait absolument faire d'Octave son cheval; Octave s'y refusait : "J'aime mieux jouer à la diligence, s'écriait-il, et que tu sois le cheval."

Grande bataille.

La petite Marie, assise dans un fauteuil, lisait, à rebours, - un volume des contes de fées, et bavardait avec le petit Chaperon rouge. Marguerite, son amie, offrait un bonbon à sa poupée. Valentine jouait toute seule, mais tout haut, à la madame. Anna sautait et chantait. Le petit Jean-Paul soufflait dans une trompette...

"Taisez-vous, taisez-vous! s'écria leur grand-maman, poussée à bout, ou je sonne votre bonne, et dans un quart d'heure vous serez tous au lit..."
Commenter  J’apprécie          160
araucaria   19 avril 2015
Les aventures de Tom Pouce de Pierre-Jules Hetzel
Un matin que le vent soufflait du côté du palais du roi Arthur, la reine des fées embrassa Tom et lui dit adieu; puis, l'ayant mis à cheval sur un courant d'air, elle souffla sur lui.

Et Tom, flottant dans l'espace comme le liège sur l'eau, eut bientôt perdu de vue le palais de sa marraine.
Commenter  J’apprécie          150
Pierre-Jules Hetzel
milamirage   06 août 2014
Pierre-Jules Hetzel
" Rien, vous ne pourrez rien faire découvrir aux enfants, si vous prétendez leur cacher le merveilleux, l'inexpliqué, l'inexplicable, l'impossible qui se trouvent dans le vrai tout aussi bien que dans l'imaginaire. "
Commenter  J’apprécie          150
Korrigan   14 août 2014
Maroussia de Pierre-Jules Hetzel
Voulez-vous savoir ce que signifie le mot :

cosaque ? Le mot cosaque est un mot turc et veut

dire : guerrier à cheval
Commenter  J’apprécie          150
gouelan   15 août 2014
Maroussia de Pierre-Jules Hetzel
L’orgueilleux n'est qu'une bulle de savon : il n'enfle que pour crever.
Commenter  J’apprécie          140
gouelan   14 août 2014
Maroussia de Pierre-Jules Hetzel
– Dans les meilleurs champs on trouve un brin

d’ivraie, reprit vivement Danilo ; le froment en

est-il moins bon pour cela ?
Commenter  J’apprécie          130
Korrigan   15 août 2014
Maroussia de Pierre-Jules Hetzel
L'histoire de l'écrevisse



Il y avait une fois une écrevisse, une écrevisse belle comme le jour. Elle était bonne, assez intelligente pour une écrevisse, et courageuse. Elle vivait tranquille dans son petit trou;mais voilà qu'un jour elle entendit, de tous les côtés à la fois, des cris et des gémissements.Il paraît que l'eau avait baissé, baissé à un tel point que tout ce qui vit dans l'eau commençait à perdre la tête. Elle s'était bien aperçue, depuis longtemps, que l'eau devenait rare; mais elle avait fait comme les autres, elle avait espéré que cela s'arrangerait tout seul.



Devant tant de lamentations, l'écrevisse se dit que cela méritait réflexion. Elle devint très pensive, et en arriva à cette conclusion qu'il serait vraiment bien utile que quelqu'un se dévouât pour aller chercher de l'eau. "À qui confier une mission de cette importance?"



L'écrevisse tint conseil, mais elle ne put arrêter son choix sur personne.

Au fond, elle n’avait confiance qu’en elle-même.Celui-ci ne connaissait pas assez le chemin, celui-là s'amuserait en route, cet autre commettrait mille imprudences. les opinions de la plupart étaient peut-être un peu avancées. le caractère de Pierre n'était pas sûr, et Paul était bien faible pour supporter la fatigue d'un si grand voyage, car l'eau était très loin.



« – J’irai moi-même », se dit-elle à la fin.

Elle s'empare de la cruche et se met en route, escortée pendant quelques pas par les acclamations chaleureuses de tous ceux qui aimeraient mieux voir travailler les autres que travailler eux-mêmes.



« – Quelle écrevisse ! criait-on de tous les côtés;quelle énergie! Si elle se dépêche un peu, nous serons sauvés."

Les grenouilles pleurèrent d'attendrissement et les crapauds se pâmaient d'aise.



Voilà mon écrevisse en route;elle ne perd pas une minute, va droit son chemin, marche,marche sans même prendre son temps pour respirer.



Mais peu à peu la fatigue se fait sentir, et l'indignation commence à gronder dans son sein.

"Suis-je folle de courir ainsi? se dit-elle." Je file comme une flèche, cela n'a pas de sens commun. Soyons raisonnable, marchons sagement."



Reprenant alors son allure ordinaire, elle se

remit à marcher comme toujours, à pas comptés.Elle mit sept ans à aller chercher son eau et dix à revenir à son point de départ. Cela n'est pour étonner personne; une cruche pleine est autrement lourde et difficile à porter qu'une cruche vide.



Arrivée au seuil de sa demeure, elle avait encore une sorte de petit escalier de quatre marches à monter. C'était là qu'autrefois les bateaux abordaient. Elle monta ces quatre marches, mais non sans peine. Avec une cruche, ça n'est pas commode.



Une fois là, elle se retourna et jeta un regard sur l'étang, sur les ruisseaux qui y affluaient:tout cela était à sec. une fourmi n'aurait pas trouvé à dix lieues à la ronde de quoi étancher sa soif.



« – Il était grand temps que j’arrivasse, se dit-elle,grand temps! Mais où sont donc ceux qui m'acclamaient au départ? Quel drôle d'accueil qu'un tel silence, après un tel dévouement!"



Une vieille pie curieuse était perchée sur un arbre à demi desséché, lui aussi. Elle regardait faire l'écrevisse et l'écoutait s'étonner.

« – Ne leur en veuillez pas, lui dit-elle, s’ils ne crient pas:Vive l'héroïque écrevisse! Ce n'est pas leur faute, ils sont tous morts! Voyez leurs coquilles , leurs arêtes, leurs carapaces! D'eux, c'est tout ce qui reste...Savez-vous, ma mie, que vous avez mis dix-sept ans à leur apporter de l’eau qu’il leur aurait fallu recevoir à la minute?"



La pauvre écrevisse fut si saisie, en vérifiant d'un regard l'exactitude des paroles de la pie, qu'en voulant lever les pattes au ciel, en signe de désespoir, elle oublia la cruche qu'elle portait et la laissa choir. La cruche se brisa en mille morceaux, la terre aride but en un clin d’œil l'eau qu’elle contenait, et le lendemain, à son tour,l’écrevisse était morte.





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
Korrigan   28 août 2014
Maroussia de Pierre-Jules Hetzel
Près de la porte se tenait un énorme chien, noir

comme du jais, ébouriffé comme un toit de

chaume après grande pluie et tempête.
Commenter  J’apprécie          120
Korrigan   14 août 2014
Maroussia de Pierre-Jules Hetzel
Pour la soirée, ces soirs paisibles et roses de

l’Ukraine, vous devinez : les étoiles se montrant

peu à peu pour faire fête à la lune, celle-ci

paraissant dans sa douce majesté, et, à l’horizon,

des bandes violettes de couleurs variées jetant

leurs derniers feux, rayant la steppe assombrie et

silencieuse.
Commenter  J’apprécie          81
gouelan   14 août 2014
Maroussia de Pierre-Jules Hetzel
Quand on affronte si gratuitement un

danger, c’est qu’on n’a rien à en redouter
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
35 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur