AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 04/02/1930
Mort(e) à : Longjumeau , le 17/02/2018
Biographie :

Pierre Lesou est un écrivain français de roman policier.

Pseudonymes utilisés : Pierre Vial-Lesou, Pierre Vial,
G. et P. Lesou, Pierre G. Lesou, P.-V. Lesou, Pierre V. Lesou

Après une enfance difficile marquée par le divorce de ses parents et un placement de 1934 à 1943 dans un orphelinat religieux, « authentique bagne pour enfants » dira-t-il plus tard, d'où il cherche à s'évader plusieurs fois, il est mis par son père, agent de police, en apprentissage chez un typographe. En 1947, il retrouve sa sœur Gisèle de 2 ans son aînée. À la mort de son père et au départ de sa mère en Extrême-Orient, il est obligé pour survivre de pratiquer plusieurs métiers dans la rue, camelot, photographe ambulant... En 1957, sa sœur l'aide financièrement lui permettant ainsi de se consacrer à l'écriture.

Son premier roman "Le Doulos" paraît en 1957 dans la Série noire faisant de lui, à l'époque, le plus jeune auteur publié dans cette collection. Puis, suivent deux romans, "Cœur de hareng" et "Main pleine signés" G. et P. Lesou et Pierre G. Lesou, en hommage à sa sœur. Après trois romans dans la collection dirigée par Marcel Duhamel et une publication dans la collection Le Caribou, "Une balle à suivre", il entre au Fleuve noir dans la collection Spécial police plus lucrative. Il y publie, de 1961 à 1973, onze romans dont "La Mort d'un condé". Après une interruption de 12 ans à partir de 1973, il publie son dernier roman "Viva Zapatouille !" en 1985. Dans cette collection, il utilise plusieurs pseudonymes comme Pierre Vial, Pierre Vial-Lesou et plusieurs variantes autour de Vial et Lesou. Toute l'œuvre de Pierre Lesou est marqué par un vocabulaire argotique, la description de l'amitié masculine soumise aux difficultés de la vie et une profonde misogynie.

Son écriture s'adaptant facilement au cinéma, une partie importante de ses romans est portée à l'écran avec notamment Le Doulos de Jean-Pierre Melville réalisé quasiment « le livre à la main » hormis la scène finale et Un condé d'Yves Boisset.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (6) Ajouter une citation
Wendat69   23 février 2020
Le doulos de Pierre Lesou
"À qui tu téléphonais, à l'instant, Silien?"

Les yeux noirs de Silien et l'oeil unique du Colt ne quittaient pas le Corse.

"Au cimetière. Pour retenir une place, au cas où tu ne serais pas sage."
Commenter  J’apprécie          60
Wendat69   22 février 2020
Le doulos de Pierre Lesou
"Qu'est-ce qui t'amène? interrogea Maur en examinant son ancien complice.

-Rien, rien... Fit l'autre en souriant. Je venais voir comment t'allais... "

Il avait la voix sourde, un peu empâtée.

"Ça pourrait aller mieux, répondit Maur. J'ai bouffé des escargots hier soir et ça m'est resté sur le buffet! Tu connais pas un remède?

-Lait et cognac, dit Bobo. Un demi-litre de cognac dans un verre de lait. C'est radical..."
Commenter  J’apprécie          40
Wendat69   23 février 2020
Le doulos de Pierre Lesou
"T'as pas de flingue? fit le policier, en le tâtant.

-T'en as déjà connu qui t'ont répondu oui?
Commenter  J’apprécie          50
Wendat69   22 février 2020
Le doulos de Pierre Lesou
"Direction la tirelire, dit Maur.

-Pardon? fit le vieux.

-Montre-nous le coffre, précisa le truand. On te suit.

-Vous allez perdre votre temps... Tout l'argent se trouve à la banque.

-Je sais, dit Maur. Le coffre ça sert qu'à mettre les jouets du gosse. Allez, avance..."
Commenter  J’apprécie          30
karavane   22 octobre 2012
Le doulos de Pierre Lesou
Le vent s'est levé.Une feuille morte aux pointes encore vertes s'est plaquée sur le pare-brise comme une main ouverte...Ponthierry n'est plus loin...La traction dérape sur l'asphalte huileux.Maur redresse rageusement...Une côte...Maur s'exaspère.En haut de la côte un vent furieux galope à sa rencontre,l'assourdit...Un virage...le pied de Maur s'est appesanti sur l'accélérateur, sa jambe s'est pétrifiée.Maur sait que, si un obstacle se présentait,si une voiture débouchait d'une voie latérale, il serait incapable de lâcher la pédale.Vaguement, il imagine le fracas des tôles, le choc du volant percutant son estomac...Et ça le soulage presque...Tout plutôt que cette angoisse interminable,que le remors.
Commenter  J’apprécie          00
quenza   06 mai 2015
La mort d'un condé de Pierre Lesou
Il vit cinq mecs sortir et appeler l’ascenseur. Il devina, aux gueules, que c'étaient des croupiers.Trois montèrent et deux attendirent. La cabine descendit, projetant au passage sa lumière sur le palier. La seule frousse qu'il avait, Viletti, c'étaient que les mecs n'aient pas la patience d'attendre le retour de la cabine et décident de prendre l'escalier. Heureusement, les croupiers étaient corses, et les Corses, c'est notoire, n’aiment pas se fatiguer.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur