AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.74 /5 (sur 63 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 17/11/1931
Biographie :

Pierre Nora est un historien français. Il est le frère du haut fonctionnaire Simon Nora.

Reçu à l'agrégation d'histoire en 1958, il est professeur au lycée Lamoricière (aujourd'hui lycée Pasteur) d'Oran (Algérie) jusqu'en 1960 ; il en rapporte un essai publié sous le titre Les Français d'Algérie (1961).

Depuis 1977, il est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales.

Parallèlement, Pierre Nora a mené une carrière importante dans l'édition. Il entre d'abord en 1964 chez Julliard, où il crée la collection de poche Archives. En 1965, il rejoint les éditions Gallimard où il crée deux collections importantes, la Bibliothèque des sciences humaines en 1966 et la Bibliothèque des histoires en 1970, ainsi que la collection Témoins en 1967.

Pierre Nora est également très connu pour avoir dirigé Les Lieux de Mémoire, trois tomes se donnant pour but de faire un inventaire des lieux et des objets dans lesquels s'est incarnée la mémoire nationale des Français.

Le 7 juin 2001, il est élu au vingt-septième fauteuil de l'Académie française.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Pierre Nora   (32)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Pierre Nora vous présente son ouvrage "Jeunesse" aux éditions Gallimard. Entretien avec Jean Petaux. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2502495/pierre-nora-jeunesse Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
migdal   29 novembre 2021
Jeunesse de Pierre Nora
J'ai été attiré, jusqu'à la fascination par un milieu intellectuel, celui des normaliens, un entourage, un type de culture qui m'étaient à la fois proches et pourtant étrangers. De jeunes gens brillants mais qui ne s'étaient jamais heurtés aux réalités les plus brutales de la vie et de l'époque, qui n'avaient pas vécu la peur au ventre, qui n'avaient rien vu des meurtres sauvages et des horreurs nazies. Et du même coup, cette culture apprise, suprêmement scolaire, d'une extrême sophistication, et comme hors sol, planant dans les hauteurs d'une rhétorique, pour ne pas dire d'une mystique verbale, j'ai voulu férocement me l'approprier sans réussir à l'habiter.
Commenter  J’apprécie          440
migdal   28 novembre 2021
Jeunesse de Pierre Nora
Mon père vivait, depuis l'arrivée de Hitler au pouvoir, dans la terreur de ce qui devrait un jour déferler sur la France et sur les Juifs en particulier. Il était de ceux qui, avec l'historien Louis Halphen et Robert Debré dont il était proche, avaient fait traduire Mein Kampf dans sa version originale, une traduction antérieure ayant supprimé tous les passages contre les Juifs.



Je me souviens d'un jour où mon père avait ramené de l'hôpital Rothschild, où il était chef du service d'urologie, quelques vieux Juifs à payess (papillotes) et manteaux râpés, réfugiés d'Allemagne et d'Autriche, pour écouter leurs récits terrifiants. Il avait même invité, pour leur faire partager ces informations, mes deux oncles Pierre Jaudel et Léon Bloch. Ceux-ci, les vieux Juifs partis, renchérissaient pour dire à mon père en riant : «Ils t’ont bien eu, ces schnorrers [mendiants], pour te faire casquer. » Malgré mon jeune âge, leurs réactions m'avaient choqué. Elles étaient typiques d'une bourgeoisie française qui se croyait à l’abri de toute persécution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
migdal   28 novembre 2021
Jeunesse de Pierre Nora
Pour moi, le judaïsme est tout entier histoire. Ce n'est pas une religion, à la différence du christianisme, ce n'est pas non plus une culture, à la différence de l'islam. C'est une histoire. Une histoire grandiose qui a traversé les siècles. Elle a commencé avec l'invention de la Loi et la rédaction, elle-même historique, du plus beau livre de l'humanité. Elle a abouti de nos jours, sous nos yeux, à deux phénomènes monstres : la première et la seule tentative d'extermination industrielle d'un peuple et la création au forceps d'un Etat-nation à la fois exaltant et, pour le meilleur comme pour le pire, sans équivalent. A cette histoire, comment n'aurais-je pas été fier que le sort m'ait rattaché ?
Commenter  J’apprécie          220
migdal   28 novembre 2021
Jeunesse de Pierre Nora
La première et seule rencontre avec le général de Gaulle, avant 1958, rue de Solférino, préparée par Olivier Guichard, a été un échec assez comique.



Simon (Nora) s'y est rendu avec l'arrière-pensée d'être, en économie, le Malraux du Général. L'entrevue a mal commencée le Général, debout derrière son bureau, restant silencieux et Simon balbutiant ; «Mon général, vous m'avez convoqué...» Le Général : «Apprenez, Monsieur l'inspecteur des finances, que le général de Gaulle ne convoque personne, il reçoit qui le demande. » Défaite immédiate de Simon : «II y a malentendu; dans ces conditions, mon général, je ne veux pas abuser de votre temps, je me retire.» Et le Général de lui dire : «Puisque vous êtes là. Monsieur l'inspecteur des finances, causons !» Simon se lance alors dans le récit de sa génération résistante, de ses espoirs de réforme pour la France, et le Général à son tour entame le monologue devenu classique sur la lamentable histoire de France depuis 1870 sur les compromis des systèmes des partis, sur la fatalité du déclin, brisé de temps en temps par des volontés d'exception, mais voué à poursuivre sur cette pente désastreuse etc.



Simon, ne sachant pas trop quoi objecter finit par dire : « Si c'est cela, notre avenir, mon général il n y a plus qu'à entrer à la Trappe. » Et de Gaulle, se levant pour mettre fin à l'entretien, lui sort cette phrase conclusive : «En ce qui me concerne, Monsieur l'inspecteur des finances, je n'y vois pas d'inconvénient. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Tandarica   04 avril 2015
Les Lieux de mémoire, tome 1 de Pierre Nora
Les lieux de mémoire me paraissaient trancher par leur existence même et leur poids d'évidence, les ambiguïtés que comportent à la fois la mémoire, la nation, et les rapports complexes qu'elles entretiennent. Objets, instruments ou institutions de la mémoire, c'étaient des précipités chimiques purs.

Ces lieux, il fallait les entendre à tous les sens du mot, du plus matériel et concret, comme les monuments aux morts et les Archives nationales, au plus abstrait et intellectuellement construit, comme la notion de lignage, de génération ou même de région et d'« homme-mémoire ». Du haut lieu à sacralité institutionnelle, Reims ou le Panthéon, à l'humble manuel de nos enfances républicaines. Depuis les chroniques de Saint-Denis au XIIIe siècle, jusqu'au « Trésor de la langue française » ; en passant par le Louvre, « La Marseillaise » et l'encyclopédie Larousse.
Commenter  J’apprécie          40
deuxquatredeux   04 mars 2021
Jeunesse de Pierre Nora
Il aura sans doute fallu le confinement obligatoire provoqué par la crise du Covid, si difficile à vivre pour la plupart et pour moi si clément, pour que poussé par l’âge, je saisisse cette ultime occasion de me lancer dans ce type de « Mémoires ».

Je me suis lancé. Au galop. Et à ma façon.



Prologue, p. 15
Commenter  J’apprécie          30
Mline1   05 avril 2021
Jeunesse de Pierre Nora
Qu'on y songe : dans ces années d'après guerre, la poésie avait encore un rayonnement public et une présence sociale qu'elle a perdus depuis.
Commenter  J’apprécie          30
Cosmopolite   03 mai 2022
Les Lieux de mémoire, tome 1 de Pierre Nora
Toute la guerre a été, autant qu'une opération militaire et diplomatique, une opération de mémoire. Il s'agissait bien de laver la honte... de faire oublier la culpabilité générale de l'été 1940... de faire apprendre à un peuple d'attentistes, de prisonniers, de débrouillards, la leçon de son propre héroïsme.
Commenter  J’apprécie          20
Mistigrif   06 août 2013
Liberté pour l'histoire de Pierre Nora
Deux mille ans de culpabilité chrétienne relayée par les droits de l'homme se sont réinvestis, au nom de la défense des individus, dans la mise en accusation et la disqualification radicale de la France. Et l'école publique s'est engouffrée dans la brèche avec d'autant plus d'ardeur qu'à la faveur du multiculturalisme elle a trouvé dans cette repentance et ce masochisme national une nouvelle missions. Après avoir été le vaisseau pilote de l'humanité, la France est devenue ainsi l'avant-garde de la mauvaise conscience universelle. Lourde rançon. Singulier privilège.
Commenter  J’apprécie          10
Mahejul   21 juillet 2014
Recherches de la France de Pierre Nora
Les lieux de mémoire qui survivent à la longue sont peut-être ceux auxquels la fusion dans l'anonymat provisoire a donné cette précaire mais solennelle manière d'éternité.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quelle est votre perception de Richard??? Répondez aux questions suivantes pour le savoir:

1: Sont départ vous attriste-il?

oui?
non?
un peu?
moyennement
Beaucoup?

6 questions
9 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur