AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.92 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles , 1936
Biographie :

Pierre Sterckx est un écrivain, critique d'art et enseignant belge.

Critique d'art, il fut l'ami d'Hergé pendant vingt ans et lui a consacré plusieurs publications.

Depuis septembre 2008, Pierre Sterckx est chroniqueur à l'émission de Guillaume Durand, "L'objet du scandale", sur France 2.

Il collabore à Beaux-Arts Magazine depuis 1997.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec Pierre Sterckx

Podcasts (1)


Citations et extraits (9) Ajouter une citation
pgremaud   09 octobre 2015
L'art d'Hergé: Hergé et l'art de Pierre Sterckx
Le 1er octobre 1882, la grand-mère paternelle d’Hergé, Léonie Dewigne, donne naissance à des jumeaux : Alexis (le futur père d’Hergé) et Léon. Le père étant inconnu, une légende se développa l’identifiant avec un haut personnage, peut-être même le roi Léopold II, connu pour son abondante descendance de bâtards. Pour sauver son honneur, la fille mère fut mariée à un voisin, Philippe Remi, en 1893.

L’oeuvre d’Hergé porte des traces de ce scénario traumatisant : Tintin est orphelin, les Dupondt incarnent une paternité gémellaire, Haddock recherche son ancêtre, le chevalier François de Hadoque (un bâtard de Louis XIV !) et le pseudonyme d’Hergé,R. G., créé à partir des initiales de Georges Remi pourrait être interprété comme une volonté d’effacer la paternité d’un grand-père d’adoption…
Commenter  J’apprécie          50
Julian_Morrow   06 avril 2017
Tintin schizo de Pierre Sterckx
Tout mythe vivant s'incarne d'abord en un lieu. Ulysse est un archipel, Dracula c'est un château, sa crypte, le cercueil. Toute bonne histoire débute par une cartographie. Le cas exemplaire est L'Ile au Trésor, de R.L. Stevenson. Thierry Smolderen appelle cette importance du lieu, géométrie des espaces ou lecture des cartes, le "domaine visuel/spatial" du récit. C'est autour de ces lieux, dit-il, que le narrateur va pouvoir générer des situations et des comportements, susciter des enjeux, mettre en scène des corps et des objets. Cette vision de la bande-dessinée comme géographie dynamisée par des héros et leurs objets nous a paru convenir pour une relecture des Aventures de Tintin comme insularité.
Commenter  J’apprécie          40
TiriNoiret   25 septembre 2017
Les plus beaux textes de l'histoire de l'art de Pierre Sterckx
La théorie, si elle aide à la perception, donne un plus de jouissance.
Commenter  J’apprécie          50
pgremaud   09 octobre 2015
L'art d'Hergé: Hergé et l'art de Pierre Sterckx
Si Tintin est bien Hergé scout rêvant d’aventure, Haddock serait l’expression spontanée et plus turbulente de l’artiste. L’art narratif se fait autobiographique.
Commenter  J’apprécie          40
Lismonde   28 février 2014
Les plus beaux textes sur l'art du XXe siècle de Pierre Sterckx
Les nymphéas sont les fleurs de l'été. Elles marquent l'été qui ne trahira plus. Quand la fleur apparaît sur l'étang, les jardiniers prudents sortent les orangers des serres. Et si dès septembre le nénuphar défleurit, c'est le signe d'un dur et long hiver. Il faut se lever tôt et travailler vite pour faire comme Claude Monet, bonne provision de beauté aquatique pour dire la courte et ardente histoire des fleurs de la rivière.

Voici donc notre Claude parti de bon matin.

Songe-t-il en cheminant vers l'anse des nymphéas que Mallarmé, le grand Stéphane, a pris, en symbole de quelque Léda amoureusement poursuivie, le nénuphar blanc ? Se redit-il la page où le poète prend la belle fleur "comme un noble œuf de cygne qui se gonfle d'autre chose sinon de la vacance exquise de soi " -

Oui, déjà tout à la joie d'aller fleurir sa toile, le peintre se demande, plaisantant avec le modèle dans les champs comme en son atelier :

Quel œuf le nénuphar a-t-il pondu dans la nuit ?

.....
Commenter  J’apprécie          20
lanard   29 mai 2011
Gilles Barbier : Un Abézédaire dans le désordre de Pierre Sterckx
En connaisseur de S.-F., Gilles Barbier y distingue deux catégories: "La science-fiction d'après-guerre, territoriale, paranoïaque, macroscopique, technologique à la manière de Van Vogt, Asimov et Herbert. La science-fiction post-informatique, mentale, schizoïde, nanoscopique, psychologique, qui est celle de G. Egan, D. Simmons, P.K. Dick, V. Vinge, qui est celle qui m'excite.." Et il ajoute: "J"aimerais insister sur l'écrivain de S.-F. australien Greg Egan. Il a beaucoup compté pour moi, notamment pour saisir le potentiel d'un concept comme la dispersion, et les intuitions que j'avais à ce sujet ont été littéralement enluminées par ses livres. Et puis il est australien, des antipodes, et ça compte aussi. Il a compris comme personne les coraux, les îles et les archipels, les décentrements culturels qu'on ne trouve nulle part ailleurs que dans cette région du monde où se mêlent des descendants de toute l'Europe, des Chinois de Hong Kong, des Japonais, des Indiens, des Polynésiens, des Mélanésiens... Quelque chose comme les Etats-Unis, en beaucoup plus chaud, sans le poids, sans l'eschatologie... Il n'y a que dans ces régions que se pense réellement la plasticité des mélanines, il n'y a que dans ces régions que chacun sait, au fond, que le centre est ailleurs, définitivement (ou mieux, qu'il est l'invention tordue des Occidentaux). C'est un compatriote mais c'est surtout un inventeur de chaos, de diffraction, de "whirlpool". Il est aussi important à mes yeux que E. A. Poe et P.K. Dick."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lanard   24 mai 2011
Gilles Barbier : Un Abézédaire dans le désordre de Pierre Sterckx
"J'ai eu une éducation scientifique qui me permet de comprendre dans les grandes lignes les principaux énoncés contemporains, dont je suis l'actualité avec un intérêt égal à celui qui je porte à l'art et la littérature. L'architecture de mon travail repose sur certains concepts qui, effectivement, ont été formulés par les grandes révolutions scientifiques du XXiè siècle. Mais je dois insister sur le fait que ces concepts, au-delà des références qu'ils désignent, impliquent dans leurs disciplines originelles une manière de voir et de penser radicalement nouvelle, qui intègre dans sa dynamique l'incertitude, la dispersion, la multiplicité. Autant d'outils qui permettent de traquer les malheurs de la forme, de l'unité et de la singularité; une claque à ce qu'on pourrait appeler le motif (qui, pour le coup, devient une variable, ou un moment, comme dans n'importe quelle équation). Les conséquences sont énormes. Mais le travail consiste aussi à nuancer ces concepts dans le bain d'un échange permanent et critique avec d'autres champs. Cet ensemble-là constitue la SOUPE.

"Mes méthodes, en revanche, ne sont soumisent à aucune contrainte définie; tantôt à pâte dure, tantôt à pâte molle, denses ou trouées, fraîches ou affinées dans l'alcool, industrielles ou moulées à la louche, pasteurisées ou rustiques, elles accompagnent la dispersion et se définissent au moment où il y a, par accident, coagulation. Merci d'entendre par là que la méthode, c'est le FROMAGE." (Gilles Barbier)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lanard   08 juin 2011
Gilles Barbier : Un Abézédaire dans le désordre de Pierre Sterckx
Voulez-vous enseigner aisément aux enfants la théorie de l'évolution, la logique du vivant, le rapport du hasard et de la nécessité? Montrez-leur ce grand dessin de Gilles Barbier où des billes rouges dégringolent, se casent, s'égarent ou se suspendent. Quelle sottise: avoir séparé en notre enseignement les arts et les sciences! Gilles Barbier n'est ni le seul ni le premier à montrer que les scientifiques et les artistes d'une époque sont préoccupés par les mêmes problématiques. Les premiers les approchent par des concepts nouveaux, les seconds les investissent par des percepts inouïs. L'art et la science sont au coude-à-coude, confraternels comme Seurat et Chevreul. Vinci n'est pas un cas isolé. A la mort de Vélasquez, on découvrit dans sa bibliothèque personnelle des dizaines d'ouvrages d'astronomie; Duchamp a lu "La Physique quantique" de Planck vers 1910; Cézanne a écrit une longue lettre au mathématicien Klein (un des maîtres de la topologie, ou géométries des surfaces aberrantes) pour lui dire: "Nous faisons la même chose!" Tony Cragg connaît la théorie de l'ADN comme s'il l'avait écrite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lanard   29 mai 2011
Gilles Barbier : Un Abézédaire dans le désordre de Pierre Sterckx
"Pourvu que ça ne ressemble pas à une oeuvre d'art!" est une obsession très répandue dans les années 1970. En ce qui concerne Barbier, aucun souci. Ce qu'il fait déborde l'art. Ce pourrait même être l'art "intermédiaire", le meilleur de tous, celui qui amuse les enfants autant qu'il passionne les intellectuels. Barbier, cousin de Molière, de Chaplin et d'Hergé. Il faut sortir de l'art, en effet, car l'art spécifique, l'art spécialisé, l'art des milieux artistiques, est un mauvais concept. Mais on n'en sort que par l'art (et non selon des appels à la sociologie ou à la politique, etc.). C'est ce que réussit Barbier; faire exploser l'art par sa propre surabondance.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
297 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur cet auteur