AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.52 /5 (sur 52 notes)

Nationalité : Colombie
Né(e) à : Cali , 1972
Biographie :

Pilar Quintana est un écrivain colombien. Elle est née à Cali et a étudié à l'Université Javeriana de Bogota. Elle est surtout connue pour ses romans La Perra, qui a remporté le IV Award Biblioteca de Narrativa Colombiana, et Coleccionistas de polvos raros, qui a remporté le prix La Mar de Letras.

Ajouter des informations
Bibliographie de Pilar Quintana   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Bookycooky   18 mars 2020
La Chienne de Pilar Quintana
Durant la journée, Damaris transportait la chienne glissée dans son soutien-gorge, entre ses seins moelleux et généreux, pour la garder bien au chaud. La nuit, elle la laissait dans le carton que lui avait donné don Jaime, avec une bouteille remplie d’eau chaude et la chemise qu’elle avait portée durant la journée, pour que son odeur ne lui manque pas.
Commenter  J’apprécie          343
Cannetille   19 avril 2021
La Chienne de Pilar Quintana
Damaris était terrassée par la tristesse et tout - se lever du lit, préparer à manger, mâcher sa nourriture - lui coûtait énormément. Elle avait l’impression que la vie était comme une crique et qu’elle devait la traverser avec les pieds enfoncés dans la boue et de l’eau jusqu’à la taille, seule, dans un corps qui ne lui donnait pas d’enfants et ne servait qu’à casser des choses.
Commenter  J’apprécie          170
Bazart   17 août 2020
La Chienne de Pilar Quintana
La chienne réapparut quand plus personne ne parla d'elle à Damaris. Ce jour là, Damaris se réveilla tôt avec le dérangement des bâteaux de pécheursqui partaient vers le large depuis l'anse de la falaise et qui les garaient là la nuit.
Commenter  J’apprécie          50
DianeRocch   02 avril 2020
La Chienne de Pilar Quintana
C’était le regard d’une meurtrière, le même regard qu’elle devait avoir maintenant, le regard de quelqu’un qui n’a pas de regrets et qui se sent soulagé de s’être débarrassé d’un fardeau. 
Commenter  J’apprécie          50
Christlbouquine   10 mai 2020
La Chienne de Pilar Quintana
Damaris était terrassée par la tristesse et tout - se lever du lit, préparer à manger, mâcher sa nourriture - lui coûtait énormément. Elle avait l’impression que la vie était comme une crique et qu’elle devait la traverser avec les pieds enfoncés dans la boue et de l’eau jusqu’à la taille, seule, dans un corps qui ne lui donnait pas d’enfants et ne servait qu’à casser des choses.
Commenter  J’apprécie          40
DianeRocch   02 avril 2020
La Chienne de Pilar Quintana
La mer était encore calme comme une piscine à débordement, mais Damaris ne se laisse pas tromper. Elle savait parfaitement que cette mer-là était le même animal maléfique qui avalait et recrachait les gens. 
Commenter  J’apprécie          40
DianeRocch   02 avril 2020
La Chienne de Pilar Quintana
Des nazes qui frimaient, voilà ce que penseraient les gens, et Damaris eut envie de mourir parce que pour elle, frimer était quelque chose d’aussi terrible ou d’aussi déplacé qu’un inceste ou un crime. 
Commenter  J’apprécie          30
celinereichel   25 avril 2021
La Chienne de Pilar Quintana
Elle ne voyait rien, juste ce qu'elle parvenait à éclairer plus ou moins avec la lanterne, des fragments, la pointe d'une immense feuille, la tige d'un arbre tapissé de mousse, le bout d'un énorme papillon qui avait des ailes comme remplies de mille yeux, et qui, surpris par la lumière, s'envola et s'agita, effrayé, autour de sa tête. Ses bottes s'accrochaient aux racines, elle s'enfonçait dans la boue, trébuchait, glissait, et pour se tenir debout, elle s'appuyait sur des surfaces dures, mouillées ou fibreuses. Elle était frôlée par des choses rugueuses, poilues ou épineuses et elle sursautait en pensant que c'était une araignée, l'un de ces serpents qui vivaient dans les arbres ou une chauve-souris suceuse de sang, mais rien ne la mordit, il n'y avait que les moustiques qui la piquaient, elle s'en moquait, et elle continuait ses recherches dans l'obscurité.
Commenter  J’apprécie          10
Pilar Quintana
celinereichel   25 avril 2021
Pilar Quintana
Un peu après minuit, quand elle en était déjà aux programmes de téléachat, soudain, un éclair explosa juste à côté et illumina tout, le temps d'un instant. Damaris tressaillit de peur, l'électricité sauta et une énorme averse tomba avec des éclairs, du tonnerre et tellement de pluie que c'était comme si on balançait des trombes d'eau sur le toit de la cabane. Mais enfin la température chuta, les moustiques disparurent, et Damaris, sachant que la chienne était bien protégée dans le kiosque, alla enfin dormir.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Gardiens des cités perdues

Qui sert de guide a Sophie pour reconstituer l'esprit de Fintan?

Fitz
Dex
Keefe
Marella

20 questions
66 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur