AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.98 /5 (sur 48 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1991
Biographie :

Quentin Leclerc lance en 2012 avec Michel Pimpant un site qui résume les grands classiques de la littérature mondiale : Les Boloss des Belles Lettres (http://bolossdesbelleslettres.tumblr.com/). En 2013, une anthologie qui rassemble une cinquantaine de résumés est publiée aux éditions J'ai lu.

Ajouter des informations
Bibliographie de Quentin Leclerc   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A la maison De Balzac, les "Boloss des Belles Lettres" ouvrent la bibliothèque idéale De Balzac et résument Notre-Dame de Paris de Victor Hugo en 5 minutes Catherine Jacob a accepté de se prêter aux jeux du langage, imaginé par le duo de choc, Michel Pimpant et Quentin Leclerc.

+ Lire la suite
Podcast (1)


Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
Sanchan   26 mars 2014
Les Boloss des belles lettres: La littérature pour tous les waloufs de Quentin Leclerc
des fois tu te réveilles putain t’as le gros seum dans ton calbut’ tout te brise les yekous ta daronne qui gueule comme une pintade pour que tu te bouges le uk pour aller au bahut mais franchement ta p’tite vie c’est de la hchouma à côté de ce qui arrive à ce p’tit keumi de gregor samsa parce que le mec il se réveille le matin tu peux même pas test mais c’est un vieux cafard tout miteux, une grosse blatte dégueuli baaaah sale ambiance !
Commenter  J’apprécie          40
Jean-Daniel   24 octobre 2019
Les Boloss des belles lettres: La littérature pour tous les waloufs de Quentin Leclerc
La littérature est une terre de mirages, une femme séduite mais rétive telle une gazelle farouche qui se méfierait des lions voraces que nous sommes, nous, lecteurs. Qu’on la déchire entre nos crocs ou qu’on l’assomme de nos lourdes pattes, elle reste souriante face à son troupeau, car au-delà de la dégradation physique demeure l’amour de l’art.
Commenter  J’apprécie          41
Charybde2   27 juin 2016
Saccage de Quentin Leclerc
Si chacun parlait à travers les carcasses, elles ne pourraient pas le supporter. Elles sont incapables de rien écrire quand elles parlent pour d’autres. Elles ne font que propager la révolte, ce que la milice ne veut plus entendre, et ce que les propriétaires cherchent à tout prix à taire. Ceux-ci les étouffent alors. Par le passé, trop de révoltes venaient des bouches de carcasses possédées. Les propriétaires ont passé des contrats avec la milice. Les carcasses sont à risque. Leurs prophéties peuvent rendre riches, et peuvent montrer le chemin vers l’autre monde, mais les révoltes obligent la milice à détruire les hôtels. Les propriétaires peuvent se servir des carcasses tant qu’elles restent à l’hôtel, mais elles ne doivent pas dire n’importe quoi, ne doivent pas alimenter n’importe quelle guerre.

Il y a des charognards perchés sur un portemanteau à l’entrée de la chambre – leurs glapissements sont la bande-son de mes longues périodes de pesanteur.

Je ne fais rien, je n’y parviens pas. Quoi qu’on me demande, je n’y parviens pas. Je ne sais pas combien de temps j’espère gagner en me dissimulant dans les combles. Avoir tué la carcasse intruse n’a fait que précipiter les choses. Les propriétaires m’auraient eux aussi débusqué. Les traces jusque chez moi se seraient accumulées. Dès l’arrivée à l’hôtel, il faut se mettre au travail. Depuis le refuge, depuis la naissance, le processus est irréversible : carcasse à jamais. Les hôtels sont les plus à même de nous accueillir, de nous offrir le matériel nécessaire à la transformation. Ailleurs, c’est pire. Toutes les voix circulent, et aucune hôtesse ne nous aide à faire le tri. La pièce où j’écris s’écroule sur elle-même. J’aimerais crever dans la sciure. De la brique sortent des insectes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Judithbou   16 janvier 2016
Les Boloss des belles lettres: La littérature pour tous les waloufs de Quentin Leclerc
putain, c'est la quête de soi c'est l'amour brûlant de la fidélité et la volonté des dieux frustrés c'est l'Odyssée.
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2   31 août 2017
La ville fond de Quentin Leclerc
Bram et le chauffeur traversèrent un premier champ de blé. Ils manquèrent de se perdre à plusieurs reprises, mais Bram parvint à chaque fois à les guider dans les rangées d’épis. Le ciel était dégagé et la nuit tombait à pic sur eux. Lorsqu’ils levaient la tête, la disposition des étoiles les étourdissait. Le chauffeur vomit sur ses chaussures et imprégna ses vêtements de l’odeur. Une fois sortis du champ, ils franchirent les ronces et les orties d’un fossé de bord de route, s’écorchant là les mollets sous le tissu de leurs pantalons. Ils suivirent le tracé de la route, mais Bram ne la reconnaissait pas. Bram n’empruntait jamais les routes lors de ses promenades car il trouvait que les rares voitures qui passaient y roulaient trop vite, et il craignait les accidents. À peine eurent-ils fait quelques mètres sur la chaussée qu’il préféra attirer le chauffeur vers une forêt à proximité. Un panneau installé par la ville détaillait quelques informations à propos de la forêt. Cette partie de la forêt était la pointe, l’extrémité, d’un ensemble bien plus important qui entourait presque l’intégralité de la campagne, une forêt d’ailleurs réputée pour sa faune et protégée par diverses associations écologiques. Plusieurs circuits de randonnée étaient tracés à l’intérieur de cette immense forêt, mais les promeneurs, pensa Bram, toujours stimulés par des envies d’aventure, s’y égaraient souvent, nécessitant le déploiement des secours qui faisaient parfois de macabres découvertes tant la forêt était fréquentée par divers maniaques et autres dangereux désaxés, comme l’avait une fois confié le commissaire au journal télévisé. Bram et le chauffeur s’engouffrèrent dans la forêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2   27 juin 2016
Saccage de Quentin Leclerc
En se projetant cinq cents mètres à l’extérieur, on peut surprendre les soldats camouflés. Ils communiquent heure par heure dans leurs talkies-walkies hors d’usage des informations inutiles. Ils rendent des comptes aux généraux (déjà morts pendus dans leurs cabinets privés). Ils parlent de nous. Parfois, ils parlent d’étrangers, mais c’est toujours de nous.

Contre la milice, il n’y a aucune résistance, et des milliers d’hôtels. Nous, carcasses, sommes habituellement tenues au silence, obligées d’inscrire sur des feuillets illisibles nos étapes vers la lumière. Ce qu’il y a pour les hommes, dans ces feuilles, c’est tout ce que la milice ne veut plus voir. C’est tout ce qu’elle ne peut plus tolérer. J’aurais pu suivre les instructions des propriétaires, craindre les avertissements de la milice, me taire, disparaître, mais j’ai préféré parler, et je me dis qu’ainsi vont les choses, qu’ainsi fondent les bruits. Je n’ai personne à protéger, personne à tenir éloigné des conséquences de ma révolte souterraine – je n’ai comme amis que l’oubli, les fissures de la terre et quelques roues en feu encore animées par le souffle d’une explosion imaginaire.

Pour finir : j’entends les carcasses répandre le vin, faisander le gibier, brûler les écrevisses dans de larges casseroles. Elles s’esclaffent comme des mouettes après un larcin – plus tard, aucune ne bronche, l’eau bouillante se répand sur le sol, tout se tait, sinon les bulles acides qui explosent et viennent brûler les insectes volants.

Plusieurs jours stagnent ainsi dans la famine et les cris (quand je dis les cris, je veux bien sûr parler du silence).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2   27 juin 2016
Saccage de Quentin Leclerc
À travers les œilletons montés à l’envers des portes (sur chacune, capiton et mousse épaisse teintée rouge vif) : des carcasses, identiques, l’échine à l’atelier, le regard froncé sur du papier de verre, le visage barbouillé d’encre sympathique. Toutes les carcasses sont coiffées de cagoules avec une ouverture grillagée au niveau de la bouche. En caressant leurs bras on récupère une liqueur particulière qui fait pourrir la terre. Les cagoules, c’est pour dissimuler la laideur. Des hôtesses se tiennent debout à leurs côtés, portant à bout de bras de petits plateaux d’argent sur lesquels sont disposés divers instruments. Aussi le travail ainsi s’initie : une carcasse achève son texte, plie la feuille, l’insère dans une enveloppe et la repose sur le plateau d’argent que tient l’hôtesse. L’hôtesse alors enflamme la lettre qui, à mesure qu’elle se consume, hurle des prophéties de sorcier. On prévient : c’est l’unique méthode pour écouter les récits des carcasses. Sans ces précautions. Je préfère ne pas en parler.

À l’aide de micros disposés dans chaque pièce, les propriétaires enregistrent ces prophéties sur les bandes noires de leurs magnétoscopes, puis ils les revendent ensuite à de riches industriels. Les industriels ont de quoi traduire les prophéties des carcasses. Ils accèdent ainsi au sublime. Seuls les industriels ont l’argent pour atteindre au sublime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2   27 juin 2016
Saccage de Quentin Leclerc
Le risque est dans la pensée, le risque est dans la parole, le risque est dans le rêve, le risque est dans la parole des rêves. Partout la milice nous attend. Il ne faut plus me croire – l’essentiel doit être déformé. La milice a dû conserver l’apparence générale pour vous faire adhérer au mensonge. Déjà elle s’adresse à vous. Elle peut passer par moi, elle sait faire ce genre de chose, elle a les machines pour, elle les transporte sur d’immenses remorques.
Commenter  J’apprécie          20
Judithbou   15 janvier 2016
Les Boloss des belles lettres: La littérature pour tous les waloufs de Quentin Leclerc
C'est un keum mes frères franchement faut pas l'juger même s'il a des déviances bien zarbi et un blaze tout chelou Humbert Humbert au fond de lui ça transpire le love et même s'il s'est entiché d'une p'tite midinette de 12 piges c'est à cause de son corps de déesse grecque que Humbert il craque et il décide d'entamer le love interdit. Humbert il rencontre Lolita son blaze c'est Dolores Haze bien un nom d'actrice de porn ça et c'est le gros craquage de slip en direct le coup de foutre total même si c'est pas Alizée la Lolita mais elle est aussi hot avec ses p'tits tits qui pointent sereinement comme des fraises des bois.



Comme il sait que ce qu'il fait ça le foutrait tout droit en zonzon il essaye de pécho la MILF de lolita mais c'est un pur laidron franchement toi même tu sais elle fait peine à voir elle a de la cellulite sous le menton et des poils dans les oreilles vraiment och et il l'épouse quand même mais sans effusions ni dragées au chocolat mais sauf qu'un jour elle découvre le journal intime de Humbert et là elle a trop le seum son mari il kiff sa zouz !!!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2   31 août 2017
La ville fond de Quentin Leclerc
Bram franchit l’enclos de sa cour et ouvrit sa boîte aux lettres qui débordait de brochures publicitaires et de rappels d’impayés, que Bram s’empressa de chiffonner et de jeter au vent. Bram ne recevait plus aucune lettre ni carte postale. Seule sa femme s’était occupée d’entretenir leurs relations amicales, rédigeant de nombreux courriers et recevant parfois pour un ou deux jours dans la chambre d’amis des couples dont Bram avait peu à peu oublié l’existence, et qui étaient sans doute tous morts depuis, ce qui expliquait l’absence de lettres et de nouvelles, ou peut-être eux-mêmes estimaient-ils Bram mort puisqu’il ne leur écrivait plus non plus, puisqu’il n’entretenait plus ces amitiés envers lesquelles sa femme s’était tant dévouée avant sa mort. Qu’on puisse l’envisager mort fit un drôle d’effet à Bram, davantage d’ailleurs qu’imaginer tous ses anciens amis morts autour de lui. Bram oublia que personne ne s’inquiétait de sa santé et que tout le monde l’envisageait mort en s’installant à son atelier et en se concentrant sur la construction d’une maquette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Françaises célèbres

Edith Piaf

philosophe
chanteuse
femme politique
religieuse

20 questions
69 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..